Klamath (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Klamath
Illustration
Carte.
Caractéristiques
Longueur 423 km
Bassin 40 795 km2
Bassin collecteur Klamath
Débit moyen 491,7 m3/s (embouchure)
Cours
Source Upper Klamath Lake
· Altitude 1 247 m
· Coordonnées 42° 11′ 29″ N, 121° 46′ 58″ O
Embouchure Océan Pacifique
· Altitude 0 m
· Coordonnées 41° 32′ 49″ N, 124° 05′ 00″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau des États-Unis États-Unis
Régions traversées Drapeau de l'Oregon Oregon
Drapeau de la Californie Californie

Le Klamath est un fleuve de 423 km de long qui coule au sud de l'Oregon et au nord de la Californie, à l'ouest des États-Unis. Il traverse les chaînes côtières du Pacifique et se jette dans l'océan Pacifique.

Géographie[modifier | modifier le code]

En débit moyen, le Klamath est le deuxième plus grand fleuve en Californie après le Sacramento. Il draine un vaste bassin hydrographique de près de 41 000 km2) qui s'étend du pays aride du centre-sud de l'Oregon jusqu'à la forêt tempérée de la côte du Pacifique. Contrairement à la plupart des rivières, le Klamath commence dans le haut désert et s'écoule vers les montagnes, en parcourant la chaîne des Cascades et les monts Klamath, avant d'atteindre la mer. Le bassin supérieur, en grande partie agricole, contenait autrefois de vastes marécages qui fournissaient des habitats pour une faune abondante, y compris des millions d'oiseaux migrateurs. La majeure partie du bassin inférieur montagneux reste sauvage.

Le Klamath est le plus important fleuve nord-américain au sud de la rivière Columbia pour la migration des poissons. Ses populations de saumon et de truite arc-en-ciel s'est adaptée à des températures et à des niveaux d'acidité exceptionnellement élevés par rapport aux autres rivières du Pacifique Nord-Ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les nombreux poissons étaient une source importante de nourriture pour les Amérindiens, qui ont habité le bassin pendant au moins 7 000 ans. Les premiers Européens à entrer dans le bassin de la rivière Klamath étaient des trappeurs pour le compte de la compagnie de la Baie d'Hudson dans les années 1820. Ils y ont établi la piste Siskiyou. Pendant plusieurs décennies de colonisation blanche, les peuples indigènes ont été forcés de se retrouver dans des réserves. Au cours des derniers jours de la ruée vers l'or en Californie la rivière Klamath et ses affluents a vu apparaître de nombreuses mines, causant des dommages considérables à l'environnement. Les conflits et les maladies introduites ont laissé les tribus autochtones avec seulement 10% de leur population d'origine.

Les bateaux à vapeur fonctionnaient brièvement sur les grands lacs du bassin supérieur, contribuant à la croissance de villes comme Klamath Falls, avant d'être remplacées par des chemins de fer à la fin du XIXe siècle. Aux XIXe et XXe siècles, le bassin supérieur est devenu une région agricole productive et de nombreux barrages ont été construits pour assurer l'irrigation et l'hydroélectricité. Dans les années 1960, la rivière Klamath a été ciblée par des projets beaucoup plus importants, mais finalement infructueux pour augmenter l'approvisionnement en eau dans d'autres parties de la Californie. L'un de ces projets, aurait renversé l'ensemble du flux de la rivière Klamath pour approvisionner les fermes et les zones urbaines du centre et du sud de la Californie.

Aujourd'hui, le Klamath est une rivière récréative populaire et une importante source d'eau pour l'agriculture. Il comprend plusieurs des plus longues portions navigables de rivière en Californie, y compris d'excellentes étendues d'eaux vives. Cependant, les barrages et les détournements dans le bassin supérieur ont souvent causé des problèmes de qualité de l'eau dans la moitié inférieure de la rivière. Les groupes environnementaux et les tribus indigènes ont proposé de vastes modifications de l'utilisation de l'eau dans le bassin du Klamath, y compris l'élimination de certains barrages sur la rivière pour élargir l'habitat du poisson. Ils s'inquiètent de ce qui est maintenant l'accord de restauration du bassin du Klamath, un plan de gestion de l'eau signé par les communautés locales, les gouvernements, les groupes tribaux, les écologistes et les pêcheurs. La proposition a été approuvée par le Département de l'Intérieur des États-Unis mais n'a pas été autorisée par le Congrès.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]