Puyallup (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puyallup.

Fleuve Puyallup
(Puyallup River)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 72 km
Bassin 2 455 km2
Bassin collecteur Bassin du Puyallup (d)
Débit moyen 94 m3/s
Cours
Embouchure Océan Pacifique
· Localisation Puget Sound
Géographie
Pays traversés Drapeau des États-Unis États-Unis
Régions traversées Washington

Le fleuve Puyallup (Puyallup River) est un cours d’eau de l’ouest de l’État de Washington au nord-ouest des États-Unis dans les comtés de Pierce et de King. Long de 72 km[1], il prend sa source au niveau du mont Rainier avant de se diriger vers l’ouest pour se déverser finalement dans le Puget Sound, un bras de mer de l’océan Pacifique[2].

La vallée est soumise à un risque permanent de coulées de boue en provenance du mont Rainier, un important volcan.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve Puyallup est formé par deux cours d’eau, le North Puyallup River et le South Puyallup River. Le North Puyallup River prend sa source dans le glacier Puyallup du mont Rainier tandis que le South Puyallup River prend sa source dans le glacier Tahoma. Ils se rejoignent ensuite juste en dehors de la frontière occidentale du parc national du mont Rainier pour former le fleuve à proprement parler.

Parmi les rivières importantes de la région du mont Rainier qui sont des affluents du fleuve se trouvent la rivière Mowich, la rivière Carbon et la rivière White.

Le fleuve est équipé d’un barrage hydroélectrique (Barrage Electron) après sa confluence avec la rivière Mowich. Il emprunte les territoires de la localité d’Orting où il est rejoint par la rivière Carbon. Sur le territoire de Sumner, il est rejoint par la rivière White. Il traverse ensuite les cités de Puyallup et de Fife. Il atteint ensuite la réserve amérindienne de la tribu Puyallup avant de se jeter dans le Puget Sound dans la ville de Tacoma.

Le fleuve et ses affluents tirent leurs origines de glaciers présents sur le mont Rainier. Les glaciers alimentent en poussières et en graviers les cours d’eau grâce à leur érosion du volcan. Ces sédiments peuvent être à l’origine d’inondations lorsqu’ils se déposent aux endroits où le fleuve est plus calme. L’eau du fleuve est par ailleurs trouble à cause de ces sédiments en suspension.

Histoire[modifier | modifier le code]

La rivière tire son nom de la tribu amérindienne Puyallup qui vivait au bord des rives du fleuve à l’arrivée des premiers européens.

Après le Traité de Medicine Creek durant les années 1850, la tribu fut placée dans une réserve dans la partie basse du fleuve. Le traité donna à la tribu des droits de pêche dans le fleuve.

Le premier européen à explorer le fleuve est William Fraser Tolmie. Ce dernier explora le mont Rainier en empruntant la vallée du Puyallup et de la rivière Mowich[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Puyallup and White River Basins, Water Resource Data, Washington, 2005, USGS.
  2. (en) Knoblach David A., « "Flood Control along the Lower Puyallup River" », 1999, 2000 (consulté le 9 septembre 2006)
  3. (en) Murray Morgan, Puget's Sound: A Narrative of Early Tacoma and the Southern Sound, Seattle, University of Washington Press, , 1re éd., poche (ISBN 978-0-295-95842-2, OCLC 48960481)

Liens externes[modifier | modifier le code]