Monts Klamath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monts Klamath
Carte de localisation des monts Klamath.
Carte de localisation des monts Klamath.
Géographie
Altitude 2 744 m, mont Eddy (en)
Massif Chaînes côtières du Pacifique
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
États Californie et Oregon

Les monts Klamath (Klamath Mountains, en anglais) sont une chaîne de montagnes située dans le Nord-Ouest de la Californie et dans le Sud-Ouest de l'Oregon, dont le plus haut sommet est le mont Eddy (2 744 m) dans le comté de Trinity, en Californie. La chaîne présente une géologie variée et un climat caractérisé par des hivers froids accompagnés de nombreuses chutes de neige, et des étés chauds aux précipitations limitées. Les monts Siskiyou sont le massif le plus septentrional de la chaîne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les monts Klamath sont constitués d'une série de chaînes de montagnes ayant une géologie variée, avec d'importantes zones de serpentinite et de marbre, et un climat caractérisé par des hivers modérément froids avec des chutes de neige abondantes et des étés très secs avec des précipitations limitées, en particulier dans le Sud[1],[2]. La géologie et les types de sol ont permis la croissance de plusieurs espèces d'arbres endémiques qui forment l'une des plus grandes populations de conifères dans le monde. Les millions d'hectares de ses montagnes sont gérés par le Service des forêts des États-Unis[2] ,[3].

Topographie[modifier | modifier le code]

Les monts Klamath incluent les monts Siskiyou[4], les monts Marble[5], les monts Scott (en)[6], les monts Trinity (en)[7], les Alpes Trinity (en)[8], les monts Salmon (en)[9],[10]. Ils sont une section de la province physiographique (en) de la frontière du Pacifique (en), qui fait elle-même partie de la division physiographique des chaînes côtières du Pacifique[11].

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Liste de sommets de plus de 2 000 mètres (non exhaustive)[12] :

Nom Massif Altitude
(mètres)
Comté Coordonnées Image
Mont Eddy (en) Monts Trinity 2 754 Comtés de Siskiyou et de Trinity 41° 19′ 11″ N, 122° 28′ 45″ O
Mount Eddy from I-5.jpg
Pic Thompson (en) Monts Salmon 2 744 Comté de Trinity 41° 00′ 02″ N, 123° 02′ 53″ O
Mont Hilton Monts Salmon 2 723 Comté de Trinity 41° 00′ 02″ N, 123° 02′ 54″ O
Pic Caesar Monts Salmon 2 719 Comtés de Trinity et de Siskiyou 41° 00′ 15″ N, 123° 02′ 13″ O
Sawtooth Mountain Monts Salmon 2 710 Comté de Trinity 40° 58′ 23″ N, 123° 00′ 11″ O
Caribou Mountain Monts Salmon 2 609 Comtés de Trinity et de Siskiyou 41° 01′ 46″ N, 122° 57′ 35″ O
China Mountain Monts Scott 2 606 Comtés de Trinity et de Siskiyou 41° 22′ 40″ N, 122° 34′ 34″ O
Pic Gibson Monts Salmon 2 560 Comté de Trinity 40° 56′ 36″ N, 122° 52′ 23″ O
Pic Boulder Monts Marble 2 530 Comté de Siskiyou 41° 34′ 45″ N, 123° 05′ 31″ O
Pic Russian (en) Monts Salmon 2 499 Comté de Siskiyou 41° 16′ 57″ N, 122° 57′ 07″ O
Russian Peak.jpg
Pic Granite (en) Alpes Trinity 2 467 Comté de Trinity 40° 54′ 36″ N, 122° 52′ 19″ O
Mont Ashland Monts Siskiyou 2 296 Comté de Jackson 42° 04′ 50″ N, 122° 43′ 02″ O
Alexlockhart Mt Ashland 06-01-21.jpg
Pic Preston Monts Siskiyou 2 229 Comté de Siskiyou 41° 50′ 06″ N, 123° 36′ 43″ O
Preston southface.jpg
Mont Salmon (en) Monts Salmon 2 122 Comtés de Humboldt et de Trinity 41° 10′ 59″ N, 123° 24′ 40″ O
Salmon mtn ca.jpg
Mont Kangaroo (en) Monts Siskiyou 2 041 Comté de Siskiyou 41° 55′ 13″ N, 123° 11′ 56″ O

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Les principaux lacs et cours d'eau des monts Klamath sont le Klamath, la rivière Trinity, le Smith, le Rogue, rivière Scott (en), la partie supérieure du Sacramento et le lac Castle (en).

Géologie[modifier | modifier le code]

Carte de la province géologique des monts Klamath.

Les roches des monts Klamath trouvent leur origine dans un arc insulaire et des fragments continentaux de l'océan Pacifique. Les masses insulaires consistaient en des fragments de rift des continents préexistants et de masses d'îles volcaniques créées sur des zones de subduction. Ces masses d'îles contiennent des roches remontant à 500 millions d'années, soit au début du l'ère Paléozoïque[13]. Une succession de huit terranes s'est déplacée vers l'est sur l'ancienne plaque Farallon et est entrée en collision avec la plaque nord-américaine il y a environ 130 à 260 millions d'années[14],[15]. Chaque accrétion laisse des roches du même âge. Lors de l'accrétion, la subduction de la plaque a métamorphisé les roches supérieures et a produit du magma qui s'est introduit sous forme de plutons[14]. La serpentinite, produite par le métamorphisme des roches océaniques en basalte et des roches intrusives de composition gabbroïque à granodioritique sont communes à l'intérieur des terranes des Klamath[15],[16],[17].

Les coulées de lave ultérieures des volcans en activité de la chaîne des Cascades et l'érosion de la chaîne côtière de l'Oregon au nord ont partiellement couvert ces roches de basalte et de sédiments[13].

Écologie[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

La chaîne possède une riche biodiversité de plantes, des forêts pluviales tempérées, des forêts intérieures humides, des savanes, des forêts de haute altitude et des prairies alpines formant l'écorégion des monts Klamat (en). L'un des principaux groupes végétaux des monts Klamath est la forêt de basse montagne de chêne noir et de conifère de la Californie (en)[18].

L'écorégion comprend plusieurs espèces endémiques ou quasi endémiques telles que le cyprès de Lawson, le pin de Balfour et le épicéa de Brewer. Le Kalmiopsis leachiana, également endémique des Klamaths, est limitée au monts Siskiyou[3],[19].

Les conifères

Il y a plusieurs espèces de conifères dans ces montagnes[20]. Trente espèces de conifères (ou plus, selon l'endroit où l'on délimite la région) peuplent la région faisant des monts Klamath la plus riche région de forêts de conifères au monde en termes de concentration de la diversité des espèces. La région possède également plusieurs espèces édaphiques adaptées aux différents types de sols, notamment les affleurements de serpentine[21],[22].

Le Pin à écorce blanche et le pic Russian

En 1969, John O. Sawyer et Dale Thornburgh ont découvert 17 espèces de conifères dans 2,6 km2 dans la réserve intégrale Russian. Ils ont nommé cette région Miracle Mile[2],[10],[23]. En 2013 Richard Moore identifia une 18e espèce, le genévrier occidental, dans le canyon Sugar Creek[24]. Les conifères des Klamath comprennent entre autres le sapin de Douglas, cyprès de Lawson, le pin ponderosa, le pin à sucre, la pruche subalpine, le Sapin du Colorado, le sapin rouge, le épicéa de Brewer, le Séquoia à feuilles d'if, le cèdre de l'Ouest, l'if de l'Ouest, le cèdre à encens et pin de Jeffrey[22],[25],[26],[27],[28]. En Californie, le peuplement plus septentrional de pin gris de Californie se trouve le long de la fourche Sud de la Rivière Salmon[29].

Les feuillus

Les monts Klamath abritent aussi le chêne noir, le chêne des canyons, le arbousier d'Amérique, l'érable à grandes feuilles et le pavier de Californie[30],[31],[32].

Faune[modifier | modifier le code]

Red fox (Vulpes vulpes)

Les grands espaces naturels boisés des régions sauvages ayant un faible taux d'occupation humaine, en font un excellent habitat pour plusieurs espèces de mammifères dont le lions de montagne, l'ours noir, le lynx roux, le lynx, le Raton laveur, plusieurs espèces de martes dont le pékan, le castors, le Renard gris, le renard roux, le grand polatouche, le grizzli, le loup gris et le cerf en abondance. Plusieurs espèces d'oiseaux dont l'aigle royal, le pygargue à tête blanche, le grand Pic, le Pigeon à queue barrée, plusieurs espèces de faucons dont l'autour des palombes, plusieurs espèce de grandes chouettes dont la chouette tachetée, en plus d'une importante variété d'autres espèces animales[2].

Un projet de réintroduction du wapiti de Roosevelt initié en 1985, dans la partie occidentale des monts Marble, près d'Elk Creek. Dans les années 2010 le nombre d'animaux réintroduits a augmenté ; ils sont essentiellement présents dans la partie septentrionale des monts Siskiyou et le long de la fourche sud de la rivière Salmon (Californie) (en)[33].

Les nombreuses montagnes, les ruisseaux et les rivières forment l'un des principaux lieux de ponte pour plusieurs espèces de truites et de saumons. Entre le années 1970 et 2015, certains stocks de poissons ont chuté de façon spectaculaire, en particulier les stocks de saumons. Les rivières et les ruisseaux de l'écorégion sont l'habitat de neuf espèces indigènes de salmonidés. Les causes de l'épuisement sont principalement les barrages et les coupes à blanc sur les pentes escarpées de la région déversant de grandes quantités de limon dans les lits des cours d'eau qui nuisent à la frai du saumon qui doivent pondre leurs œufs dans des lits de gravier[34],[35]. Les principales espèces de poissons sont le saumon royal, le saumon rouge, saumon argenté, la truite brune, l'omble de fontaine et la truite arc-en-ciel, le crapet, le crapet arlequin, le poisson-chat, l'achigan à grande bouche et l'achigan à petite bouche[36],[37],[38].

Activités[modifier | modifier le code]

Loisirs[modifier | modifier le code]

Rafting sur le Rogue au nord des monts Klamath dans le sud-ouest de l'Oregon

Il y a un vaste réseau de sentiers de randonnée, aires de loisirs et de Campings dans les Klamaths. Une section de 340 km du chemin des crêtes du Pacifique (PCT) traverse ses montagnes. Le sentier Bigfoot (en) long de 600 km traverse les monts Klamath de Crescent City jusqu'à la réserve intégrale Yolla Bolly–Middle Eel.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Une grande partie des monts Klamath est gérée par le Service des forêts des États-Unis. Plusieurs forêts nationales se situent dans la région des monts Klamath, y compris la forêt nationale de Shasta-Trinity, forêt nationale de Rogue River-Siskiyou, forêt nationale de Klamath, forêt nationale de Six Rivers, et de la forêt nationale de Mendocino[39],[40].

Les monts Klamath contiennent onze zones de nature sauvage de l'Oregon et de la Californie[41],[42] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Klamath Mountains » (voir la liste des auteurs).

  1. Sugihara, et al., pp. 170–194
  2. a, b, c et d « Klamath National Forest », U.S. Forest Service (consulté le 19 mars 2017)
  3. a et b Sawyer (2004), pp. 128–135
  4. 41° 49′ 59″ N, 123° 40′ 04″ O.
  5. 41° 34′ 43″ N, 123° 05′ 31″ O.
  6. 41° 15′ 45″ N, 122° 43′ 23″ O.
  7. 41° 19′ 11″ N, 122° 28′ 45″ O.
  8. 41° 00′ 01″ N, 123° 02′ 54″ O.
  9. 41° 00′ 01″ N, 123° 02′ 54″ O.
  10. a et b Sawyer (2006), p. 104.
  11. Benke, et al., p. 543.
  12. (en) Klamath Mountains, peakbagger.com.
  13. a et b Bishop, pp. 29–31.
  14. a et b (en) « Plutons et les épisodes d'accretion des Monts Klamath, Californie et Oregon », U.S. Geological Survey (consulté le 20 mars 2017).
  15. a et b (en) « Monts Klamath », Oregon Department of Geology and Mineral Industries (consulté le 20 mars 2017).
  16. « Serpentine and Serpentinite », U.S. Geological Survey (consulté le 20 mars 2017).
  17. (en) « Vue d'ensemble de la géologie des monts Klamath orientals » [PDF], College of the Siskiyous Department of Natural Sciences (consulté le 20 mars 2017), p. 4.
  18. (en) « Le chêne noir de la Californie: Quercus kelloggii », N. Stromberg,
  19. (en) Kauffmann, Michael, Conifer Country, Kneeland, CA, Backcountry Press, (ISBN 9780578094168)
  20. (en) « Un centre de diversité, endemisme et rareté », U.S. Forest Service (consulté le 20 mars 2017)
  21. Briles, et al., p. 590
  22. a et b Axelrod, p. 51
  23. (en) « Kin to the Earth - Remembering John Sawyer », Northcoast Environmental Center,
  24. (en) « Field Notes From Plant Explorations » (consulté le 20 mars 2017)
  25. Strothmann and Roy, p. 1
  26. (en) « Port-Orford-cedar Gate Closures In Effect », U.S. Forest Service,
  27. Sawyer (2006), pp. 69, 71, 78, 80, 101, 117, 184
  28. (en) « The Klamath/North Coast Bioregion: An Overview »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), California Natural Resources Agency (consulté le 31 mars 2013)
  29. (en) « Botanical Areas », U.S. Forest Service (consulté le 20 mars 2017)
  30. White, pp. 54, 243, 261, 318, 322
  31. Lewon, p. 20
  32. Wuerthner, p. 121
  33. « Elk Habitat Management Strategy: Klamath National Forest » [archive] [PDF], County of Siskiyou,
  34. (en) « Salmon, Steelhead, and Trout in California: Status of an Emblematic Fauna » [PDF], University of California, Davis, (consulté le 20 mars 2017), p. 20, 26
  35. (en) « Klamath-Siskiyou », World Wildlife Fund (consulté le 20 mars 2017)
  36. (en) « Trinity River », Kiene's Fly Shop (consulté le 20 mars 2017)
  37. Sawyer (2006), pp. 162–164, 166
  38. « Klamath Mountains Ecoregion » [PDF], Oregon Department of Fish and Wildlife, , p. 195
  39. (en) « Zones forestières du Nord-ouest du Pacifique », U.S. Forest Service (consulté le 19 mars 2017)
  40. (en) « Carte des forêts nationales et d'autres terres publics de la Californie », U.S. Forest Service (consulté le 19 mars 2017)
  41. (en) « Espace naturel », Oregon Wild (consulté le 19 mars 2017)
  42. (en) « Espace naturel de la Californie », Wilderness.net (consulté le 19 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :