Josef Popper-Lynkeus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Josef Popper-Lynkeus

Josef Popper-Lynkeus ( à Kolin - à Vienne) fut un socio-philosophe, ingénieur et écrivain autrichien[1].

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Josef Popper-Lynkeus est le cinquième fils d'une famille juive. Il était l'oncle du philosophe autrichien-britannique Karl Popper. Il étudie les mathématiques, la physique et la technologie, au Polytechnikum allemand de Prague. À cause de la règlementation nationale et ecclésiastique qui exclut, alors, les scientifiques juifs de la fonction publique autrichienne et allemande, il ne peut y exercer une fonction digne de ses excellents résultats universitaires.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il travaille quelques années dans les chemins de fer, puis comme enseignant dans une école privée et comme éditeur d'un journal. Il étudie, en outre, l'économie, l'histoire des civilisations et l'esthétique à l'Université de Vienne.

Pendant sa carrière d'ingénieur, il dépose une série de brevets et publie des travaux de sciences naturelles. Il fait la connaissance du pionnier viennois de l'automobile, Siegfried Marcus, et fera d'ailleurs l'éloge des découvertes en électrotechnique, de ce dernier, dans ses mémoires.

Il est toutefois plus connu pour ses travaux sur les questions de la réforme sociale dont il traite dans ses Allgemeinen Nährpflicht ("Le droit à l'alimentation"). Il formule cette philosophie en trois étapes, en 1887 d'abord avec son Das Recht zu leben und die Pflicht zu sterben ("Le droit de vivre le devoir de mourir"), ensuite dans son Das Individuum und die Bewertung menschlicher Existenzen ("L'individu et l'évaluation de l'existence humaine"), et enfin, en 1912, dans son Die allgemeine nährpflicht als lösung der sozialen frage ("Le droit à l'alimentation comme solution à la question sociale"). Il est l'un des précurseurs de ceux qui exigent pour tout individu un revenu minimum décent.

Josef Popper-Lynkeus repose dans le cimetière israélite de Vienne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Über die quelle und den betrag der durch luftballons geleisteten arbeit. ; Wien, K.K. Hofund staatsdruckerei, 1875. (OCLC 19567627)
  • Das Recht zu leben und die Pflicht zu sterben : Sozialphilosophische Betrachtungen ; Leipzig, 1879. (OCLC 46298474)
  • Die physikalischen grundsätze der electrischen kraftubertragung. Eine einleitung in das studium der electrotechnik, ; Wien A. Hartleben, 1884. (OCLC 29835819)
  • Die technischen Fortschritte nach ihrer ästhetischen und kulturellen Bedeutung ; Leipzig : Verlag von Carl Reissner, 1888. (OCLC 16829166)
  • Flugtechnik. ; Berlin, W.H. Kühl, 1889. (OCLC 2867862)
  • Flugtechnische Ausblicke ; Wien : Verlag des Verfassers, 1891. (OCLC 52343954)
  • Am Rande des Abgrundes. Wider Socialdemokratie und Anarchismus. Ein Mahnruf an Fürsten und Völker. ; Leipzig : Elischer, 1894. (OCLC 86153255)
  • Phantasien eines realisten ; Dresden : C. Reissner, 1899. (OCLC 4295255)
  • Das Individuum und die Bewertung menschlicher Existenzen, ; Dresden, C. Reissner, 1910. (OCLC 2956141)
  • Die allgemeine nährpflicht als lösung der sozialen frage : eingehend bearbeitet und statistisch durchgerechnet; mit einem Uschweis der theoretischen und praktischen Wertlosigkeit der Wirtschaftslehre ; Dresden : Carl Reissner, 1912. (OCLC 13516255)
  • Voltaire; ein bild seiner persönlichkeit ... ; Dresden, Reissner, 1920. (OCLC 43291364)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Der Türmer. (Josef Popper-Lynkeus.) ; Bruno Frei ; Wien, Verl. Notring, 1971. (OCLC 2153414)
  • Der Plan des Josef Popper-Lynkeus ; Frederick Philip Hellin; Robert Plank; Bern ; Frankfurt am Main ; Las Vegas : Lang, 1978. (OCLC 7781725)
  • Josef Popper-Lynkeus, sein leben und sein wirken, ; Adolf Gelber ; Wien, New York Interterritorialer verlag "Renaissance" (Erdtracht) 1923. (OCLC 2702151)

Notes et références[modifier | modifier le code]