Siegfried Marcus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marcus.
Photo de Siegfried Marcus assis dans un fauteil dans une position semi-allongée.
Siegfried Marcus 1831-1898

Siegfried Samuel Marcus ( à Malchin, Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin - (à 66 ans) à Vienne) était un pionnier juif de l'automobile et un inventeur allemand, mais qui vécut la plus grande partie de sa vie en Autriche.

Vers 1860, il devient le premier à distiller du pétrole brut pour obtenir de la benzine, qui mélangée à l'air donne alors un produit détonant performant. En 1870, il construit une première voiture-prototype capable de rouler très sporadiquement à 5 km/h et surtout, met au point dès 1888 une « véritable » automobile avec le premier moteur à benzine fiable (moteur à explosion, châssis, direction, freins, suspension) avec un moteur à explosion 4 temps d'une puissance de 1 cheval, dénommée « machine à carboniser l'air atmosphérique »[1]. Son invention a été longtemps oubliée par l'histoire des sciences car en 1938 au moment de l'Anschluss, Hitler a fait détruire sa voiture conservée dans un musée viennois, sa statue et tous ses documents techniques, afin de mettre en avant les pionniers allemands de l'automobile comme Gottlieb Daimler ou Carl Benz[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettres de la Fa. Märky, Bromovsky & Schulz de 17. janvier 1901 und 1. février 1901 a Prof. Czischek-Christen, Wien
  2. Thierry Coulibaly, Il y a un siècle l'automobile, Ouest-France, (ISBN 978-2-7373-4127-4), p. 52

Bibliographie[modifier | modifier le code]