Nana Akufo-Addo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nana Addo Dankwa Akufo-Addo)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant ghanéen
Cet article est une ébauche concernant un homme politique ghanéen.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nana Akufo-Addo
Portrait officiel de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.
Portrait officiel de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.
Fonctions
Président de la République du Ghana
En fonction depuis le
(12 jours)
Élection
Vice-président Mahamudu Bawumia
Prédécesseur John Dramani Mahama
Ministre des Affaires étrangères

(4 ans 3 mois et 26 jours)
Président John Kufuor
Prédécesseur Hackman Owusu-Agyeman
Successeur Akwasi Osei-Adjei
Ministre de la Justice

(2 ans et 3 mois)
Président John Kufuor
Prédécesseur Obed Asamoah
Successeur Papa Owusu-Ankomah
Biographie
Nom de naissance Nana Addo Dankwa Akufo-Addo
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Kyebi (Ghana)
Nationalité ghanéenne
Parti politique Nouveau Parti patriotique (NPP)
Père Edward Akufo-Addo
Mère Nana Yeboakua Ofori-Atta
Profession avocat

Nana Akufo-Addo
Vice-présidents de la République du Ghana
Présidents de la République du Ghana

Nana Akufo-Addo, né le à Kyebi, est un avocat et homme politique ghanéen, membre du Nouveau Parti patriotique. Il est président du Ghana depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Sous la présidence de John Kufuor, il est ministre de la Justice, du au , date à laquelle il devient ministre des Affaires étrangères, fonction qu'il occupe jusqu'au .

Candidat à l'élection présidentielle de 2008, il est battu par John Atta-Mills. Il perd de nouveau contre John Dramani Mahama lors de l'élection de 2012.

Il remporte l'élection présidentielle du 7 décembre 2016 contre le président sortant John Dramani Mahama[1]. Il entre en fonction en prêtant serment le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde / AFP, « Ghana : Nana Akufo-Addo remporte officiellement l’élection présidentielle », Le Monde / AFP,‎ (lire en ligne)