Jean-Pierre Poly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poly.
Jean-Pierre Poly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean-Pierre Poly est un historien français du droit né en 1941.

Spécialiste du Moyen Âge, il est professeur d'histoire du droit à l'université de Paris X Nanterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Georges Duby, Jean-Pierre Poly est agrégé d'histoire du droit (1972)[1].

Il est un spécialiste du droit médiéval et de la féodalité. Sa thèse de doctorat portait sur l'histoire de la société féodale en Provence du IXe au XIIe siècle[2]. Il est un partisan de la « mutation féodale », théorie qui postule qu'une césure a eu lieu au Xe siècle dans le système politique médiéval, et s'oppose en ce sens à une conception continue de l'histoire médiévale de Dominique Barthélemy.

Par la suite, il s'intéresse davantage à l'histoire des mentalités, en particulier la sexualité au Moyen Âge.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Provence et la société féodale 879-1166, Bordas, Paris, 1976 - (ISBN 2040077405).
  • Avec E. Bournazel, La mutation féodale Xe-XIIe siècle, PUF, Nouvelle Clio, Paris, 1980.
  • Avec E. Bournazel, Les féodalités, PUF, Paris, 1998.
  • Le Chemin des amours barbares : genèse médiévale de la sexualité européenne, Perrin, Paris, 2003.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]