Karol Modzelewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karol Modzelewski
Image dans Infobox.
Karol Modzelewski en 2017.
Fonction
Sénateur
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Karol Cyryl ModzelewskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Noms de naissance
Cyryl Budniewicz, Кирил БудневичVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Père
Zygmunt Modzelewski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques
Obywatelski Klub Parlamentarny (d)
Parti ouvrier unifié polonaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Académie polonaise des sciences
Towarzystwo Naukowe Warszawskie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Nike ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée

Karol Cyryl Modzelewski, né Cyryl Budniewicz le à Moscou et mort le à Varsovie[1], est un historien médiéviste, écrivain, dissident et homme politique polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père adoptif Zygmunt Modzelewski (pl) (1900-1954) était un militant communiste, qui a vécu de 1923 à 1937 en France où il a été membre du comité central du parti communiste de 1924 à 1925, avant de résider à Moscou de 1937 à 1945, puis haut responsable du parti ouvrier unifié polonais (ministre des affaires étrangères, membre du Conseil d'État (présidence collective de la république).

En 1954, il commence ses études d’histoire à l’université de Varsovie où il suit les cours d'Aleksander Gieysztor. Il rencontre durant cette période Jacek Kuroń, Andrzej Garlicki (pl), Andrzej Krzysztof Wróblewski (pl), Krzysztof Pomian et Teresa Monasterska (pl), avec qui il s’engage dans le mouvement étudiant révisionniste en 1956. Dans ce cadre, il est responsable des contacts entre les jeunesses étudiante et ouvrière. Dans les années 1962-1964, il devient assistant et doctorant à l'Institut d'histoire de l'Université de Varsovie.

En , il rejoint le Parti ouvrier unifié polonais. Mais il s'oppose rapidement à la ligne officielle. Il rédige avec Jacek Kuroń la Lettre ouverte au parti, critiquant la ligne politique du POUP. Cet acte lui vaut une peine de prison de 3 ans et 6 mois d'emprisonnement mais il est libéré sous condition le , après deux ans et cinq mois de prison. Il prend part aux événements de , pour lesquels il est de nouveau condamné en 1969 à trois ans d'emprisonnement et à six mois d'emprisonnement. il est libéré en .

Dans les années 1972-1983, il travaille à l'Institut d'histoire de la culture matérielle de l'Académie polonaise des sciences à Wrocław. En 1974, il soutient une thèse de doctorat intitulée « L’organisation économique de l’État sous les Piast ».

En 1980, il rejoint le syndicat autonome indépendant qui vient d'éclore à Gdańsk. Il propose de le baptiser « Solidarność » et il en devient le porte-parole.

Après l'instauration de la loi martiale, il est arrêté le au Grand Hôtel de Sopot et à nouveau emprisonné. Il sera libéré le grâce à une loi d'amnistie. En 1989, il est invité à un cycle de conférences de deux mois au Collège de France, mais il est empêché de voyager pour des raisons politiques.

Après le changement de régime, il est sénateur de 1989 à 1991, mais se détourne vite de la carrière politique pour revenir à son travail universitaire. Engagé à gauche, il soutient l'Union du travail, et a soutenu Włodzimierz Cimoszewicz lors de l'élection présidentielle de 2005.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Karol Modzelewski est chevalier de l'ordre de l'Aigle blanc. En 2014 il obtient le prix Nike pour son autobiographie Zajeździmy kobyłę historii. Wyznania poobijanego jeźdźca. En 2016, il est fait chevalier de la Légion d'honneur[2].

Ouvrages (en français)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :