Pierre Toubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Toubert
Biographie
Naissance (87 ans)
à Alger (Algérie)
Nationalité Française
Thématique
Formation École normale supérieure
École française de Rome
Titres Professeur des universités
Professeur au Collège de France
Profession Médiéviste et professeurVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur École des hautes études en sciences sociales et Collège de France (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Travaux
* Thèse de doctorat, Les Structures du Latium médiéval. Le Latium méridional et la Sabine du IXe siècle à la fin du XIIe siècle (1973)
Approche Histoire de l'Italie médiévale (phénomène de l'incastellamento)
Distinctions Commandeur de l'ordre national du Mérite (d), médaille d'argent du CNRS, officier de la Légion d'honneur (d) et chevalier des Arts et des Lettres (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie des inscriptions et belles-lettres, Academia Europaea (depuis ) et Medieval Academy of America (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Toubert, né le à Alger, est un historien français, spécialiste du Moyen Âge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (1952), il est agrégé d'histoire (1958) et membre de l'École française de Rome (1958-1961)[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

À partir de 1962, il est incorporé au Centre national de la recherche scientifique avant d'entrer deux ans plus tard comme assistant à la Sorbonne. En 1964, il est nommé directeur d'études à la IVe section de l'École pratique des hautes études (EPHE)[1].

Entre 1973 et 1975, il est maître de conférences en histoire du Moyen Âge, puis en 1976, professeur des universités à la Sorbonne. De 1992 à 2003, il a été professeur d'histoire de l'Occident méditerranéen au Moyen Âge au Collège de France. Il est également membre de la Società romana di Storia Patria et de l’Istituto nazionale di Studi romani, du Conseil national des universités, du Comité des travaux historiques et scientifiques (Cths), du Conseil scientifique à l’École des chartes, du Conseil scientifique du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), du Conseil scientifique et du Conseil d’Administration de l’École française de Rome et de la Casa de Velázquez[2].

Professeur émérite des universités, il est membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, de l'Academia Europaea et de l'Académie des Lyncéens, de l’Accademia delle Scienze dell’Istituto di Bologna, de l’Academia Pontaniana de Naples, de l'Académie japonaise des sciences et du Medieval Academy of America[1].

Apport à l'histoire du Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 1972, il soutint sa thèse de doctorat intitulée Les Structures du Latium médiéval. Le Latium méridional et la Sabine du IXe siècle à la fin du XIIe siècle (2 vol., 1973), dans laquelle il décrit le phénomène de l'incastellamento (il s'agit du regroupement villageois exercé autour d'un château, en particulier sur le pourtour méditerranéen)[3].

Depuis, ses recherches portent en particulier sur l'organisation du peuplement et des sociétés dans l'Italie médiévale entre le haut Moyen Âge et le XIVe siècle[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Principales publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les structures du Latium médiéval. Le Latium méridional et la Sabine du IXe siècle à la fin du XIIe siècle, 2 vols, Rome, École française de Rome, 1973[6].
  • Études sur l'Italie médiévale (Modèle:Minis- à XIVe siècle), Londres, 1976.
  • Histoire du haut Moyen Âge et de l'Italie médiévale, Londres, 1987.
  • Histoire de l'Occident méditerranéen au Moyen Âge, Paris, Le Livre Qui Parle, 2009.
  • L'Europe dans sa première croissance : de Charlemagne à l'an mil, Paris, Fayard, 2004.

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • L'incastellamento. Actes des rencontres de Gérone (26-27 novembre 1992) et de Rome (5-7 mai 1994) [sous la dir. de], Rome, École française de Rome, 1998.
  • Hommes et sociétés dans l'Europe de l'An Mil [sous la dir. de], Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2004
  • Remploi, citation, plagiat. Conduites et pratiques médiévales (Xe XIIe siècle) [sous la dir. de], Madrid, Casa de Velázquez, 2009
  • Moyen Âge et Renaissance au Collège de France : Leçons inaugurales [sous la dir. de], Paris, Fayard, 2009
  • L'eau en Méditerranée de l’Antiquité au Moyen Âge [sous la dir. de], Paris, De Boccard, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Pierre Toubert », sur aibl.fr
  2. a b c et d « Pierre Toubert », sur college-de-france.fr
  3. a et b « Pierre Toubert, "L’histoire médiévale des structures" : Entretien avec Nicolas Offenstadt », Genèses, vol. 60,‎ , p. 138-153 (lire en ligne)
  4. « Pierre Toubert », sur academie-francaise.fr
  5. a et b Décret du 14 mai 2010 portant promotion et nomination
  6. Georges Duby, « Pierre Toubert, "Les structures du Latium médiéval. Le Latium méridional et la Sabine du IXe siècle à la fin du XIIe siècle" », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 31, no 6,‎ , p. 1149-1153 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]