Jean-Philippe Delavault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hélène Delavault et Huguette Delavault.
Jean-Philippe Delavault
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Philippe Delavault est un metteur en scène français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1961, Jean-Philippe Delavault est diplômé de l’Inseec (Institut des sciences économiques et commerciales). Élève du Conservatoire national d’art dramatique de Bordeaux, il étudie également la musicologie et le chant puis obtient une bourse d’études de la fondation Giorgio Cini à Venise. Sa rencontre avec Patrice Chéreau sur Lucio Silla de Mozart le conforte dans sa vocation pour la mise en scène qu’il aborde auprès de Pier Luigi Pizzi, Jean-Pierre Ponnelle, Jean-Louis Martinoty et Pierre Barrat. Dès 1989, Jean-Philippe Delavault écrit pour le mensuel musical Répertoire et devient collaborateur de l’agence artistique Living Art. Assistant metteur en scène à l’Opéra de Paris, Il travaille notamment avec Graham Vick, Andrei Serban, Jean-Louis Martinoty, Pier Luigi Pizzi, Denis Krief. Il est ensuite assistant de Robert Carsen aux Opéras de Paris-Bastille, Palais Garnier, New York (BAM), Teatro Regio de Turin, Chicago Lyric Opera, La Haye, Monte-Carlo, Lyon, Cardiff, Toulouse, Caen, Ravenne, Modène, Anvers et Gand (Vlaamse Opera) et à Disneyland Paris. Chanteur et comédien, il participe notamment à la création des opéras Beau Soir de Gérard Pesson et Le Miracle secret de Martin Matalon, au Festival d’Avignon en 1990[1].

Metteur en scène et directeur artistique à Disneyland Paris entre 1992 et 2001, il y conçoit et réalise de nombreux spectacles, conventions et émissions de télévision. En 1995 et 1996, Jean-Philippe Delavault réalise deux spectacles avec l’Orchestre national de Lyon : un hommage à Walt Disney puis l’adaptation et la mise en scène de Porgy and Bess. En 1999, il participe, en qualité d’assistant de Robert Carsen, à la mise en scène d’ Alcina de Haendel à l’Opéra de Paris et à sa reprise au Lyric Opera de Chicago. En 2000, il réalise la musique d’ambiance du parc d’attractions espagnol Terra Mitica. Jean-Philippe Delavault conçoit et signe la mise en scène du Grand Carrousel, spectacle phare des évènements de Bruxelles 2000, ressuscitant un genre oublié depuis 250 ans. Il est réinvité en Belgique où il signe une nouvelle mise en scène de Rigoletto, avec le soutien de l’Opéra royal de La Monnaie. En 2002, il reprend Orlando de Haendel au Vlaamse Opera.

En 2003, il participe à une nouvelle production d’Alcina de Haendel à l’Opéra de Montpellier, en collaboration avec Marc Arturo Marelli. En 2004, Jean-Philippe Delavault reprend Orlando de Haendel à Ravenne et Regio Emilia. Jean-Luc Choplin l’associe à l’équipe artistique du Théâtre du Châtelet à Paris où il est conseiller artistique et dramaturgique. Depuis 2006, Il accompagne de nombreux projets au Théâtre du Châtelet, parmi lesquels : Le Chanteur de Mexico de Francis Lopez avec Emilio Sagi ; Bintou Wéré, l’Opéra du Sahel, créé en février 2007, à Bamako, à Amsterdam en juin 2007 et au théâtre du Châtelet en octobre 2007 ; Véronique d’André Messager avec Fanny Ardant ; Padmâvatî d’Albert Roussel avec Sanjay Leela Bhansali, repris au festival de Spoleto. En février 2008, il réalise la mise en scène de Pygmalion de Jean-Philippe Rameau avec l’orchestre du conservatoire de Genève, sous la direction de Florence Malgoire. En 2009, il collabore à la mise en scène des Vespro della Beata Vergine de Claudio Monteverdi avec Oleg Kulik et de Pastorale de Gérard Pesson avec Pierrick Sorin au théâtre du Châtelet. Il réadapte pour Disneyland Paris le Buffalo Bill Wild West Show et met en scène Tancredi de Gioacchino Rossini, sous la direction de Jean-Claude Malgoire. En 2010, il met en scène Don Pasquale à l’opéra de Toulon, au théâtre du Châtelet, il collabore à la mise en scène de Treemonisha de Scott Joplin et de Magdalena d’Heitor Villa-Lobos puis met en scène Linda di Chamounix à l’opéra de Toulon, La petite messe solennelle de Rossini et Tancredi à l’Atelier Lyrique de Tourcoing ainsi qu’à l’Opéra Royal de Versailles ; Il crée l’adaptation française du Chat Botté à l’Opéra National du Rhin ; Magdalena au Theatro Municipal de Sao Paulo, Carmen à l’Opéra de Toulon. En 2013, trois créations mondiales : Le Chat Botté de César Cui au Grand Théâtre de Genève dans sa version pour orchestre symphonique, Pourquoi J’ai Mangé mon Père , comédie musicale en création au Théâtre du Châtelet et cet été, Jean-Philippe Delavault crée et met en scène le grand spectacle Estival du Château de Versailles : Le Grand Carrousel Royal de Versailles. : « Les chevaux du Soleil » qui sera retransmis sur France télévision. Parmi ses projets, la reprise la Petite Messe Solennelle, la création mondiale scénique d’Il Polifemo de Porpora avec Philippe Jaroussky ainsi que la reconstitution de La Cérémonie funèbre de Louis XIV à la Chapelle Royale de Versailles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Miracle secret dans Les Archives du Spectacle

Liens externes[modifier | modifier le code]