Jean-Marc Roubaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roubaud.
Jean-Marc Roubaud
Jean-Marc Roubaud lors de la conférence de presse du Festival d'Avignon 2016 à la FaBricA
Jean-Marc Roubaud lors de la conférence de presse du Festival d'Avignon 2016 à la FaBricA
Fonctions
Député de la 3e circonscription du Gard

(10 ans)
Élection
Réélection 17 juin 2007
Législature XIIe et XIIIe
Prédécesseur Gérard Revol
Successeur Patrice Prat
Maire de Villeneuve-lès-Avignon
En fonction depuis le
(22 ans, 5 mois et 27 jours)
Élection 18 juin 1995
Prédécesseur Aimé Montal
Président de la C.A. du Grand Avignon
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 11 jours)
Prédécesseur Marie-Josée Roig
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Alger (Algérie)
Nationalité Française
Parti politique RPR (jusqu'en 2002)
UMP (2002-2015)
Les Républicains (depuis 2015)
Profession Pharmacien
Résidence Villeneuve-lès-Avignon

Jean-Marc Roubaud
Députés du Gard

Jean-Marc Roubaud est un homme politique français né le à Alger.

Il est maire de Villeneuve-lès-Avignon depuis 1995 et député de la 3e circonscription du Gard de 2002 à 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une tentative infructueuse aux élections législatives de 1997, il est élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), en même temps qu'Yvan Lachaud, Étienne Mourrut et Max Roustan, et réélu pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la troisième circonscription du Gard. Il fait partie du groupe UMP. Son suppléant est René Cret, ancien maire de Bagnols-sur-Cèze.

En mars 2006, à la suite de l'affaire des caricatures de Mahomet, il soumet à l'Assemblée nationale un projet de loi visant à interdire les propos et les actes injurieux contre toutes les religions[1]. Cela rendrait répréhensible la caricature de toute religion ou symbole religieux. Ce projet de loi aurait rétabli in fine le délit de blasphème aboli par la Révolution française[2],[3].

Candidat aux élections législatives de 2007 face notamment à Alexandre Pissas (PS) et Pierre Jourlin, enseignant-chercheur[4] (LCR), il est réélu député au second tour face à Alexandre Pissas.

En février 2010, il écrit au président Nicolas Sarkozy pour que le surgénérateur ASTRID soit construit dans le Gard sur le site nucléaire de Marcoule en 2020[5].

Il était membre du groupe d'études sur le problème du Tibet de Assemblée nationale[6] et du groupe d'étude sur la tauromachie[7].

Candidat à sa réélection en tant que député UMP, pour la XIVe législature dans la 3e circonscription du Gard, il perd le 17 juin 2012, au second tour dans une triangulaire avec 38,03 % face à Patrice Prat du PS, élu avec 41,44 % des voix[8].

Jean-Marc Roubaud est élu président de la communauté d'agglomération du Grand Avignon le 4 avril 2014 face à Cécile Helle (PS), maire d'Avignon.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Au niveau régional, il était un membre virulent des opposants à Georges Frêche.

Il est également secrétaire national thématique de l'UMP chargé des Affaires multilatérales et globales, membre du Bureau politique de l'UMP et vice-président de la fédération du Gard.

Il soutient Jean-François Copé pour l'élection du président de l'UMP en novembre 2012.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a deux enfants.

Mandats[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'Assemblée nationale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le projet de loi
  2. Dominique Avon, La caricature au risque des autorités politiques et religieuses, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », , 202 p. (ISBN 9782753511569, lire en ligne)
  3. Dominique Reynié, Populismes : la pente fatale, Plon, coll. « Tribune libre », , 278 p. (ISBN 9782259208901, lire en ligne)
  4. « Qui pourra faire vaciller Roubaud ? », Midi Libre,‎ , p. 5
  5. Astrid relance les rêves d’avenir de Marcoule, Midi Libre - 7 février 2010
  6. Groupe d'études sur le problème du Tibet
  7. membre du groupe d'étude sur la tauromachie
  8. Fabrice Dubault, Gard : le FN obtient 1 député, le PS a 4 sièges, FR3, 18/06/2012, article en ligne