Jean-Loup Puget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Loup Puget
Naissance (74 ans)
Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, France
Nationalité Drapeau de la France française
Domaines Astrophysique
Institutions CNRS
Institut d'astrophysique spatiale
Renommé pour Travaux sur le satellite Planck
Distinctions Prix Jean-Ricard
Médaille du Committee on Space Research
prix Gruber de Cosmologie
prix Shaw en Astronomie

Compléments

Directeur de l'Institut d'astrophysique spatiale de 1998 à 2005
Membre de l'Académie des sciences

Jean-Loup Puget, né le à Chalon-sur-Saône, est un astrophysicien français. Jean-Loup Puget est directeur de recherche émérite au CNRS. En astrophysique théorique et observationnelle, Jean-Loup Puget a travaillé sur l'origine du rayonnement gamma galactique et extragalactique, la structure du milieu interstellaire et la formation des étoiles, et la cosmologie. Son domaine actuel de prédilection concerne les observations du fond cosmologique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Loup Puget et ses collaborateurs ont été les premiers à identifier le fond diffus infrarouge dans les données de COBE[1]. Il est également, avec Alain Léger, à l'origine de l'hypothèse selon laquelle la série de bandes infrarouges observée dans de nombreux objets astrophysiques serait due à l'émission d'hydrocarbures aromatiques polycycliques[2].

Actuellement, il est investigateur principal (PI) du module HFI de la mission spatiale Planck.

Il fut pendant deux mandats directeur de l'IAS, de 1998 à 2005.

Il est membre de l'Académie des sciences (France) depuis 2002[3] et lauréat du Prix Jean-Ricard en 1989. La médaille du COSPAR (COSPAR Space Science Award) lui a été décernée en 2014.

En 2018, Jean-Loup Puget, Nazzareno Mandolesi et la Planck Team ont reçu le prix Gruber[4] de cosmologie. Il a également reçu le prix Shaw[5] en astronomie la même année.

Direction de thèses[modifier | modifier le code]

Il a dirigé plusieurs thèses, notamment celle de l'astrophysicienne Nabila Aghanim à l'université Paris-Diderot en 1996[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. J.-L. Puget, A. Abergel, J.-P. Bernard, F. Boulanger, W. B. Burton, F.-X. Désert & D. Hartmann, « Tentative detection of a cosmic far-infrared background with COBE », Astronomy and Astrophysics, vol. 308,‎ , p. L5-L8 (Bibcode 1996A&A...308L...5P)
  2. A. Léger & J.-L. Puget, « Identification of the "unidentified" IR emission features of interstellar dust? », Astronomy and Astrophysics, vol. 137,‎ , p. L5-L8 (Bibcode 1984A&A...137L...5L)
  3. « Académie des sciences »
  4. (en) « 2018 Gruber Cosmology Prize | The Gruber Foundation », sur gruber.yale.edu (consulté le )
  5. « The Shaw Prize - Top prizes for astronomy, life science and mathematics », sur www.shawprize.org (consulté le )
  6. Thèses dirigées par Jean-Loup Puget.

Liens externes[modifier | modifier le code]