Jean-Louis Bouquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouquet.
Jean-Louis Bouquet
Nom de naissance Louis Bouquet
Alias
Jean d'Ansenne
Nevers-Séverin
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 79 ans)
Issy-les-Moulineaux
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Louis Bouquet, également connu sous les pseudonymes de Jean d'Ansenne et de Nevers-Séverin, est un écrivain et scénariste français, né le à Paris et mort le [1] à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Il s'est essentiellement consacré à la littérature fantastique et à la littérature policière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Bouquet a d'abord travaillé dans le cinéma, en particulier comme scénariste et réalisateur de plusieurs moyens métrages comme Studio à louer (1935). De 1932 à 1934, il tourne sept films dont il assure également le montage. Il arrête de travailler pour le cinéma en 1950 avec Les Deux Gamines, adaptation des Deux Gamines de Louis Feuillade réalisée par Maurice de Canonge.

Son œuvre d'écrivain fantastique est reconnue à partir de 1951, avec Le Visage de feu, recueil de nouvelles écrites antérieurement, qui sera suivi en 1956 par Aux portes des ténèbres. Ces recueils sont considérés comme des classiques du genre.

Jean Louis Bouquet est surtout un auteur de nouvelles : on se reportera aux sommaires du Visage de Feu et des Filles de la nuit, un volume collectif, pour connaitre le titre d'un certain nombre d'entre elles : ces titres sont souvent poétiques et explicitent la poétique propre de l'auteur.

Il est l'auteur d'une œuvre abondante (scénario, romans populaires illustrés, romans adaptés, novélisation de films, romans pour jeunes, romans courts, nouvelles, synopsis, nouvelles sous pseudonyme, etc.) dont une partie seulement est accessible[2].

Scénarios[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Œuvres fantastiques[modifier | modifier le code]

  • Le Visage de feu, 1951, nouvelles ; Marabout, édition définitive, 1978. Contient :
    • Liminaire
    • Alastor, ou Le Visage de Feu
    • Assirata, ou Le Miroir enchanté
    • Alouqa, ou La Comédie des Morts
    • Asmodaï, ou Le Piège des Âmes
    • Postface de l'auteur
  • Aux portes des ténèbres, nouvelles, 1956
  • L'Ombre du Vampire et autres enquêtes de Doum reporter volume collectif, Cercle du Bibliophile, préface et bibliographie de Francis Lacassin. Contient :
    • L'Ombre du Vampire
    • Le Mystère Skanikoff
    • La Reine des Ténèbres
    • Le Fantôme du Parc Monceau
    • Irène, fille fauve...
  • Les Filles de la nuit, réédition de Aux portes des ténèbres, Marabout, 1978, puis Fleuve noir, 1998
  • Mondes noirs, 1980, posthume

Œuvres policières[modifier | modifier le code]

Série Paul Dumviller[modifier | modifier le code]

  • L'Homme aux fétiches / L'Ombre du vampire, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 29 (1943)
  • Le Caveau des angoisses / Le Mystère Skanikoff, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 35 (1943)
  • La Reine des ténèbres, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 38 (1943)
  • Le Fantôme du parc Monceau, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 42 (1943)
  • Irène, fille fauve, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 45 (1943)

Série Les Mystères de Montmartre[modifier | modifier le code]

  • Les Mystères de Montmartre, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 50 (1943)
  • Du sang place Pigalle, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 54 (1943)
  • Les Aventuriers de la Butte, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 59 (1943)
  • L'Énigme du bal Tabarin, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 64 (1944)
  • Vingt hommes aux abois, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 66 (1944)

Série Jean Laventure[modifier | modifier le code]

  • L'Homme aux antipodes / Drame au bout du monde, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 74 (1944)
  • Le Dock des suicidés, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 78 (1944)
  • L'Inconnue d'Anvers, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 82 (1944)
  • Un crime au sérail, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 88 (1944)
  • La Couronne sanglante, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 96 (1944)

Autres romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Le Sorcier mystérieux, Renaissance du livre, coll. « Ciné Collection » (1921)
  • La Main invisible, Renaissance du livre, coll. « Ciné Collection » (1921)
  • Le Maître des ténèbres, Renaissance du livre, coll. « Les Romans Cinéma » (1922)
  • L'Affaire des squelettes, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 102 (1945)
  • La Vengeance de l'araignée, Éditions Janicot, coll. « rouge » no 105 (1945)

Littérature d'enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • La Porte aux étoiles, LCE, coll. « Romans de la jeune France » (1941)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Archives numérisées - Paris.fr », sur canadp-archivesenligne.paris.fr (consulté le 22 décembre 2015), p. 17
  2. Voir les bibliographies et chronologies données par Francis Lacassin pour ses éditions de L'Ombre du Vampire et de Les Filles de la Nuit

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]