Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach
Jan Frans van Douven 003.jpg
Fonction
Prince-électeur
Titre de noblesse
Électeur palatin (d)
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
DüsseldorfVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Frères
Frédéric Guillaume de Palatinat-Neubourg (en)
Wolfgang-Georges-François du Palatinat-Neubourg (en)
François-Louis de Palatinat-Neubourg
Alexandre Sigismond de Palatinat-Neubourg (en)
Philippe-Guillaume-Auguste de Wittelsbach-Neubourg (en)
Louis-Antoine du Palatinat (en)
Charles III Philippe du PalatinatVoir et modifier les données sur Wikidata
Sœurs
Conjoints
Autres informations
Distinction
Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach par Jan Van Delen en 1703

Né le 19 avril 1658 et mort le 8 juin 1716, prince-électeur du Palatinat, Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach, fils de Philippe-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach et d'Élisabeth de Hesse-Darmstadt. Duc de Juliers et de Berg en 1679, il devient comte palatin et électeur à la mort de son père en 1690.

Il ne réside pas à Heidelberg, capitale historique de l'électorat détruite par les Français mais reste à Düsseldorf.

Frère de l'impératrice Eléonore, il épouse, en 1678, Marie-Anne d'Autriche (1654-1689), fille de l'empereur Ferdinand III et d'Éléonore de Gonzague-Mantoue qui lui donne deux fils qui meurent à la naissance. Veuf en 1689, il se remarie en 1691 à Anne-Marie-Louise de Médicis (1667+1743), fille du grand-duc de Toscane, Cosme III de Médicis et de Marguerite-Louise d'Orléans mais cette union se révèle stérile.

Il était également le beau-frère de l'empereur Léopold Ier, du roi d'Espagne Charles II et du roi de Portugal Pierre II. Son frère François-Louis devint archevêque-électeur de Trêves.

Son frère cadet Charles III Philippe du Palatinat lui succéda.

Ascendance[modifier | modifier le code]