Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach
Jan Frans van Douven 003.jpg
Fonction
Prince-électeur
Titre de noblesse
Électeur palatin (d)
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
DüsseldorfVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Marie-Anne de Neubourg
Louis-Antoine du Palatinat (en)
Philippe-Guillaume-Auguste de Wittelsbach-Neubourg (en)
Alexandre Sigismond de Palatinat-Neubourg (en)
Wolfgang-Georges-François du Palatinat-Neubourg (en)
François-Louis de Palatinat-Neubourg
Frédéric Guillaume de Palatinat-Neubourg (en)
Léopoldine-Éléonore de Palatinat (en)
Dorothée Sophie de Neubourg
Éléonore de Neubourg
Marie-Sophie de Neubourg
Elisabeth Sobieski (en)
Charles III Philippe du PalatinatVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Autres informations
Distinction
Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach par Jan Van Delen en 1703

Né le et mort le , prince-électeur du Palatinat, Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach, fils de Philippe-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach et d'Élisabeth de Hesse-Darmstadt. Duc de Juliers et de Berg en 1679, il devient comte palatin et électeur à la mort de son père en 1690.

Il ne réside pas à Heidelberg, capitale historique de l'électorat détruite par les Français mais reste à Düsseldorf.

Frère de l'impératrice Eléonore, il épouse, en 1678, Marie-Anne d'Autriche (1654-1689), fille de l'empereur Ferdinand III et d'Éléonore de Gonzague-Mantoue qui lui donne deux fils qui meurent à la naissance. Veuf en 1689, il se remarie en 1691 à Anne-Marie-Louise de Médicis (1667+1743), fille du grand-duc de Toscane, Cosme III de Médicis et de Marguerite-Louise d'Orléans mais cette union se révèle stérile.

Il était également le beau-frère de l'empereur Léopold Ier, du roi d'Espagne Charles II et du roi de Portugal Pierre II. Son frère François-Louis devint archevêque-électeur de Trêves.

Son frère cadet Charles III Philippe du Palatinat lui succéda.

Ascendance[modifier | modifier le code]