Jean-Claude Duplessis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duplessis.
Jean-Claude Duplessis
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Giovanni Claudio Ciamberlano
Naissance
Turin
Décès
Paris
Nationalité savoyard
Pays de résidence France
Profession
Autres activités
dessinateur, cartonnier, ferronnier

Jean-Claude Thomas Duplessis, pseudonyme de Giovanni Claudio Ciamberlano, est un orfèvre, bronzier, cartonnier, dessinateur et ferronnier savoyard, né à Turin (province du Piémont, Italie) en 1699, et mort à Paris en 1774.

Il est le père de Jean-Claude-Thomas Chambellan Duplessis (1730-1783), bronzier à la manufacture de Sèvres, qui élabora des pièces de goût néo-classique sous le règne de Louis XVI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le premier travail qu'exerce Jean-Claude Thomas Duplessis est celui d'orfèvre au service du prince de Carignan, du duc de Savoie et du roi de Sardaigne. Il arrive en France à la suite du prince de Carignan, devenu lieutenant général des armées du roi de France vers 1730, et il lui donne l'hospitalité dans son hôtel de Soissons à Paris.

À la disparition de ce prince, il se place sous la protection du comte Marc-Pierre de Voyer de Paulmy d'Argenson qui obtient de le faire loger au palais du Louvre. En 1748, il collabore au développement de la Manufacture de Vincennes en y travaillant quatre jours par semaine à la réalisation de dessins pour renouveler les formes des œuvres, vaisselles et vases. En 1755, il perfectionne et réalise un tour particulier à la réalisation des modèles ovales. Il va également y créer de nombreuses montures en bronze pour différentes pièces d'orfèvrerie que lui commandent les marchands-merciers de la rue Quincampoix, dont Lazare Duvaux. Parmi ses clients figurent le comte d'Argenson, Augustin Blondel de Gagny et le duc de Chaulnes.

Au mois d'août 1756, il va s'installer dans les nouveaux locaux de ce qui va devenir la Manufacture nationale de Sèvres. Orfèvre du roi en 1758, il loge en 1764 rue Sainte-Marthe à Paris. Il exerce son activité d'orfèvre, de bronzier et de marchand, bien qu'il ne possède pas de maîtrise. Il pratique, dans ses résidences très protégées, la fonte, la ciselure et la dorure des pièces d'orfèvrerie.

Il crée les dessins des formes dites « Vaisseau à mât » et le Vase à têtes d'éléphants. Il va donner son nom à différentes formes d'assiettes et de vases. Son style est rocaille, dit aussi rococo.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
  • Los Angeles, Getty Center :
    • Vase pot-pourri Pompadour, 1755, paire de vases pot-pourri en porcelaine tendre, fond bleu foncé(bleu Lapis), décoration en rouge carmin (camaïeu de rose), dorure ;
    • Aiguière et bassin, 1757, porcelaine tendre, couleur de fond rose, décor émaillé polychrome dorures ;
    • Vase forme œuf, 1765, conception de Duplessis, modelé par Michel Coudray-Dorothée, fond bleu, dorure, porcelaine tendre ;
  • New York, Metropolitan Museum of Art : Seau à bouteilles faisant partie du service Bleu Céleste, 1753, 19,7 × 26 × 20,3 cm ;
  • Washington D.C, Hillwood Estate, Museum & Gardens (en) :
    • Soupière, ou Pot à Oille, 1754, service Bleu Céleste, porcelaine tendre de Vincennes ;
    • Plateau pour le pot à oille, 1754, porcelaine tendre ;
    • Cuves Courteille, 1782, porcelaine dure, garniture de trois vases, manufacture nationale de Sèvres, formes de Duplessis ; peintre : Philippe Castel, doreur : Vincent Henri-François ;
En France
  • Paris :
    • musée des arts décoratifs : partie de trois vases Duplessis à fleurs, 1750, balustre rocaille ;
    • musée du Louvre : Vase pot-pourri de type vaisseau, 1760, porcelaine tendre de Sèvres, fond rose les couleurs rose et vert scène de genres comportant trois chinois, peinture attribuée à Charles-Nicolas Dodin, 37 × 35 cm ;
    • Petit Palais : Pendule à orgues au concert de singes, 1750, horloger: Jean Moisy ; orfèvre : Jean-Claude Chambellan dit Duplessis ; modèles des figurines en porcelaine dure de Saxe : Johann-Joachim Kädler (1706-1775) et Peter Reinicke (1715-1768), bronzes dorés, fleurs en porcelaine tendre de Vincennes ;
  • Sèvres, musée national de Céramique :
    • Vase de Choisy à compartiments, 1752, dit aussi Vase Duplessis , dessin[1] ;
    • Vase Duplessis, 1745, porcelaine tendre, émail doré, 15,8 cm ;
    • Encrier, 1758, forme dessinée par Duplessis, porcelaine de Sèvres, séries de petite roses et guirlandes et deux globes miniatures, surmonté entre les deux par une couronne royale en son centre et comportant une cloche à l'intérieur de la couronne ;
  • Versailles, château de Versailles : bronzes du bureau à cylindre de Jean-François Oeben et Jean-Henri Riesener pour Louis XV ;
Au Royaume-Uni
En Turquie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Inventaire de 1756 Archives de la Manufacture nationale de Sèvres, 17 f°6

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie Larousse
  • Lazare Duvaux, Livre-journal, Paris, éd. L. Courajod, 1873.
  • (en) Svend Eriksen, The David collection, French porcelain, 1980.
  • Pierre Grégory, « Le Service Bleu Céleste de Louis XV à Versailles, quelques pièces retrouvées », Revue du Louvre, février 1982, pp. 40-46.
  • (en) Geoffrey De Bellaigue, Svend Eriksen, Sèvres porcelain : Vincennes and Sèvres, 1740-1800, Londres, Boston, Faber and Faber, 1987, 379 p. (ISBN 9780571093540)
  • Antoine d’Abis et Tamara Préaud, La Porcelaine de Vincennes, Paris, Adam Biro 1991, 239 p. (ISBN 9782876601208)
  • (en) Linda Horvitz Roth, Clare Le Corbeiller, French eighteenth-century porcelain at the Wadsworth Atheneum : the J. Pierpont Morgan collection, Hartford, Wadsworth Atheneum, no 59, 2000, pp. 103-108 (ISBN 9780918333162)
  • « Jean-Claude Duplessis, “La Liberté du style rocaille” », l’Estampille, l’Objet d’Art, no 392, 2004, pp. 42-51.
  • (en) David Peters, Sèvres plates and Services of the 18th Century, vol. III, no 54-1, 2005, p. 54-2, 55-2, 55-1, 283-290.

Liens externes[modifier | modifier le code]