Jad Hatem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jad Hatem
Jad Hatem 2011.jpg

Jad Hatem

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jad Hatem, né le à Beyrouth, est un philosophe et poète libanais d'expression française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur de philosophie, de littérature et de sciences religieuses à l'université Saint-Joseph de Beyrouth depuis 1976, chef du Département de philosophie (1981-1996, 2005-2014), et directeur du Centre d'études Michel Henry du même département. Il a fondé et dirigé les revues Extasis (1980-1993), L'Orient des dieux (2001-2009) et La Splendeur du Carmel (1989-…). Il a également fondé Alcinoé qui en est à son septième numéro. Il dirige depuis 1981 IRIS : Annales de philosophie de l'Université Saint-Joseph.

Refusant de quitter le pays durant les âpres années de guerre civile, il ne cessa jamais d'enseigner et d'écrire. Il profitera au contraire de ces années de tourmente et d'instabilité pour produire une œuvre considérable, et se constituer un savoir lui permettant de lancer aisément des passerelles entre différentes disciplines.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Énigme et chant (poésies), Beyrouth, 1985; 2° éd., Paris, Cariscript, 1989.
  • Au sortir du visage (poésie), Paris, Cariscript, 1988.
  • L'Offrande vespérale (poésie), Paris, Cariscript, 1989.
  • L'Audace pascale (poésie), Paris, Cariscript, 1998.
  • Par la poussière des étoiles (poésie), illustrations de Réthy Tambourgi, Paris, Cariscript, 2000.
  • Le Premier Œil, (poèmes), illustrations d'Anne Guichard, Paris, L'Harmattan, 2003.
  • La Reine de sauveté, (poésie), Éditions du Cygne, Paris, 2009.
  • Le Lever de l’Aurore, Agen, Quesseveur, 2007.

Écrits sur la poésie[modifier | modifier le code]

  • La Quête poétique de Nadia Tuéni, Beyrouth, éd. Dar An-Nahar, 1987.
  • L'Être et l'extase. Sur trois poèmes de Hokushi, Forthomme et Mambrino, Paris, Cariscript, 1994.
  • Mal d'amour et joie de la poésie chez Majnoun Layla et Jacques Jasmin , Agen, Quesseveur, 2000.
  • Soleil de nuit. Rilke, Fondane, Stétié, Tuéni, Paris, IDlivre, 2002.
  • Semer le Messie selon Fondane poète, Bruxelles, La Part de l'œil, 2004.
  • La Poésie de l’extase amoureuse. Shakespeare et Louise Labé, Paris, Orizon, 2008.
  • Phénoménologie de la création poétique, Paris, L'Harmattan, 2008.
  • La poésie slovène contemporaine: l'écriture de la pierre, Paris, Éditions du Cygne, 2010
  • Le temps dans la poésie catalane contemporaine, Paris, Éd. du Cygne, 2011 (tr. en catalan: El temps en la poesia catalana contemporània, Santa Coloma de Queralt, Obrador Edendum, 2013) (Premi Critica Serra d'Or de Catalanistica, 2014)
  • La Lumière, le poème, la mort. Sur Carles Duarte (en) et Joan Vinyoli, Paris, Éd. du Cygne, 2015 (tr. catalane: La Llum i la mort en la poesia de Carles Duarte i Joan Vinyoli, Santa Coloma de Queralt, Obrador edèndum, 2016)  

Récits[modifier | modifier le code]

  • Le Roman de Mariona, Paris, Ganse Art et Lettres, 2016
  • La Ville des puits à l'envers (nouvelles) (avec Bernard Forthomme), Beyrouth, 1998.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Servantes de la vie, théâtre, Paris, Éd. du Cygne, 2012.

Écrits sur la littérature et l'art[modifier | modifier le code]

  • La Genèse du monde fantastique en littérature, 1980; 2° éd. revue et augmentée, Bucarest, Zeta Books, 2008.
  • Hermann Hesse et la quête de soi, Paris, Cariscript, 1988.
  • Prokofiev l'ange de feu et d'acier, Paris, Éd. du Cygne, 2013
  • Figures de la foudre, méditations poétiques sur trois sculptures de Réthy Tambourgi, Agen, Quesseveur, 2005.
  • L’Art comme autobiographie de la subjectivité absolue. Schelling, Balzac, Henry, Orizons, 2009
  • Majnoun Laylâ et la mystique de l’amour, Paris, L’Harmattan, 2011
  • La Femme nodale. Thomas Mann et Daniel Cohen, Paris, L'Harmattan, 2003.

Philosophie[modifier | modifier le code]

  • L'Inversion du maître et du serviteur, Paris, L'Harmattan, 2001.
  • Marx, philosophe de l'intersubjectivité, Paris, L'Harmattan, 2002.
  • Marx, philosophe du mal, Paris, L'Harmattan, 2006.
  • Schelling. L'angoisse de la vie, Paris, l'Harmattan, 2009.
  • D’Henry à Levinas. Exercices de phénoménologie matérielle, Sarrebruck, Éditions universitaires européennes, 2016.
  • La Vérité de l'homme au croisement des cultures. Essai sur Sélim Abou, Paris, Cariscript, 1999.
  • L'Absolu dans la philosophie du jeune Schelling, 1981; 2° éd. revue et augmentée, Bucarest, Zeta Books, 2008.
  • Barbey d’Aurevilly et Schelling, Paris, Orizons, 2012

Religion, spiritualité[modifier | modifier le code]

  • Nikos Kazantzaki : masque et chaos (tr. gr. , Athènes, éd. Kédros, 1984), éd. fr. Paris, Cariscript, 1987.
  • Éthique chrétienne et révélation, Paris, Cariscript, 1987.
  • L'Écharde du mal dans la chair de Dieu, Cariscript, 1987.
  • Mal et transfiguration, Paris, Cariscript, 1987.
  • De l'Absolu à Dieu. Autour du Traité sur la liberté de Schelling, Paris, Cariscript, 1987.
  • Yahya Ibn Adî wa tahdhîb al-akhlâq, Beyrouth, Dar el-Machreq, 1987 (La Dialectique des mœurs dans l'éthique de Yaḥyā Ibn ʿAdī, 1984 ?[1]).
  • Introduction à la lecture de Çankara, Paris, Geuthner, 1999. Voir Adi Shankarâchârya.
  • La Mystique de Gibran et le supra-confessionnalisme religieux des chrétiens d'Orient, Paris, Les Deux Océans, 1999. Voir Khalil Gibran.
  • Hindiyyé d'Alep. Mystique de la chair et jalousie divine, Paris, L'Harmattan, 2001.
  • Recherches sur les christologies maronites, Paris, Geuthner, 2002.
  • Extase cruciale et théophorie chez Thérèse d'Avila, Paris, L'Harmattan, 2002.
  • Suhrawardî et Gibran, prophètes de la Terre astrale, Beyrouth, Albouraq, 2003.
  • La Gloire de l'Un. Philoxène de Mabboug et Laurent de la Résurrection, Paris, L'Harmattan, 2003.
  • Sagesses de Jésus le Christ, Beyrouth, Albouraq, 2004.
  • Le Sauveur et les viscères de l'être. Sur le gnosticisme et Michel Henry, Paris, L'Harmattan, 2004.
  • Christ et intersubjectivité chez Gabriel Marcel, Edith Stein, Wojtyla et Michel Henry, Paris, L'Harmattan, 2004.
  • Éléments de théologie politique, Paris, L'Harmattan, 2005.
  • Mystique et philosophie mêlées, Paris, L'Harmattan, 2005
  • Hallâj et le Christ, Paris, L'Harmattan, 2005.
  • Théologie de l'œuvre d'art mystique et messianique. Thérèse d'Avila, Andreï Roublev, Michel Henry, Bruxelles, Lessius, 2006.
  • Satan, monothéiste absolu selon Goethe et Hallâj, Paris, Éditions du Cygne, 2006.
  • Dieu en guise d'homme dans le druzisme, Paris, Librairie de l’Orient, 2006
  • Les Trois Néphites, le Bodhisattva et le Mahdî ou l'ajournement de la béatitude comme acte messianique, Paris, Ed. du Cygne, 2007 (tr. anglaise, Postponing Heaven. The Three Nephites, the Bodhisattva and the Mahdi, Brigham Young University, Provo, 2015). 
  • Charité de l'infinitésimal. Variations leibniziennes, Paris, L'Harmattan, 2007
  • La Rosace. Prolégomènes à la mystique comparée, Paris, Éditions du Cygne, 2008.
  • De l'amour pur hyperbolique en mystique musulmane, Éditions du Cygne, Paris, 2009 (tr. roumaine, Bucarest, Humanitas, 2007).
  • Amour pur et vitesse chez Madame Guyon et Kleist, Paris, Éditions du Cygne, 2010
  • Les Agonies du Christ, Paris, Éditions du Cygne, 2010.
  • Un Paradis à l'ombre des épées. Nietzsche et Bartol, Paris, L'Harmattan, 2010 (sur la secte des Assassins, Nizârites).
  • Suramour. Auziàs March, Ibn Zaydûn, Ibn ‘Arabî, Raymond Lulle, Paris, Éd. du Cygne, 2011 (tr. en catalan: Sobreamor. Auziàs March, Ibn Zaydûn, Ibn ‘Arabî, Ramon Llull, Santa Coloma de Queralt, Obrador Edendum, 2011).
  • L’Âme et l’Abîme dans la mystique féminine carmélitaine. Thérèse d’Avila, Thérèse de l’Enfant-Jésus, Élisabeth de la Trinité, Gertrude von Lefort, Édith Stein, Paris, L’Harmattan, 2011
  • L’Amour les yeux ouverts. Marina Tsvétaïéva, Nestor Koukolnik, Rouma al-Moudrâyâ, Paris, Éd. du Cygne, 2011
  • Qui est la vérité ?, Paris, Hermann, 2012
  • L’Amour comme puissance et comme vérité, Paris, Éd. du Cygne, 2012
  • Le Traité christologique du Calife al-Mu‘izz, le druzisme et le nusayrisme, Paris, Éd. du Cygne, 2013
  • Liberté humaine et divine ironie. Schelling avec Martin Luther, Paris, Orizons, 2013
  • Un bruit d'avoir été. Sur Qohélet, Paris, Orizons, 2014
  • Le roman druze : amour interdit et visage divin, Paris, Éd. du Cygne, 2014
  • Le Vin éternel. Sur Ibn al-Fâriḍ, Paris, Orizons, 2014
  • Dieu et les songes sacrés de la terre, Paris, Éd. du Cygne, 2014
  • Mysticisme et christologie, Paris, Éd. du Cygne, 2014
  • Chrétiens d’Orient en quête d’une nouvelle religion, Universität Erfurt, coll. Erfurter Beiträge zur Geschichte Westasiens n° 6, 2014
  • Messianités. Kafka, Kazantzaki, Tournier, Böll, Kemal, Paris, Orizons, 2015   
  • Jésus au désert : épreuve et tentation, Éd. du Cygne, Paris, 2015       
  • Joan Sales et l'instant glorieux, Éd. du Cygne, 2015       
  • Empédocle, Qohélet, Bar Hebraeus, Orizons, 2015       
  • La Théophanie de l’impossible, Paris, Éd. du Cygne, 2016           
  • Le Christ druze et l’Inde éternelle, Paris, Orizons, 2016 
  • L'Amour pur selon Luther et Laurent de la résurrection, Paris, Éd. du Cygne, 2016 
  • Qu’est-ce que la religion ?, Paris, Éd. M’Édite, 2017  

Sur le Liban[modifier | modifier le code]

  • Les Libans de rêve et de guerre, Paris, Cariscript, 1988.
  • Les Cèdres talismaniques, Beyrouth, Aliahova, 1996.                      

Études sur l'œuvre de Jad Hatem[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

Dans un poème centré sur Ulysse, héros grec qui, selon l'Odyssée d'Homère, se rend aux Enfers, le royaume d'Hadès, où il rencontre les ombres des morts, on peut lire :

"Plutôt que de s'envoler dans la cire

Ulysse s'abeille dans le dédale.

Le soleil dont il s'habille s'épanche

De la salive de Circé. Il va

Dans l'Hadès viscéral, la ruche apo-

Calyptique. Ô myriades, il voit

De la Bête les crocs, de la branche l'ire.

Il dépend[2] l'Ombre et la couche en la bouche.

Et de tout œil le miel lui arrive

Comme une fête et comme un butin".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la notice dans le catalogue de la BNF, http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb394055497
  2. Il "dépend" autrement dit, il décroche celui qui est pendu, ou l'ombre du pendu.

Liens externes[modifier | modifier le code]