Jacques Le Maréchal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Le Maréchal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Peintre, graveur, poèteVoir et modifier les données sur Wikidata

Jacques Moreau, dit Le Maréchal, né à Paris en 1928 et mort en avril 2016[1], est un poète, dessinateur, peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Le Maréchal est né en 1928 à Paris[2].

Après avoir écrit des poèmes, Jacques Le Maréchal réalise, à partir de 1952, des dessins « inextricables », puis des peintures à la fois transparentes et touffues qu'André Breton remarque. Cependant, il reste indépendant du groupe surréaliste.

Lors d'un séjour à Londres en 1955-1956, il découvre la gravure et ses techniques grâce à Robert Erskine[3].

Sa première exposition est organisée à Londres en 1955.

Il a été considéré par certains comme le « chef de file » du mouvement informel appelé « visionnaire » dont font partie, entre autres, Didier Mazuru, qui a photographié beaucoup de ses œuvres, Georges Rubel, qui a été son « élève », Jean-Pierre Velly, Yves Doaré, Mordecai Moreh

Citation[modifier | modifier le code]

« Si quelques visions où l'apocalypse sévit, non par le feu, mais par la pétrification d'architectures fantastiques envahies de lichen, peuvent passer pour des prophéties pessimistes, l'espace fluide et lacté dans lequel se mêlent des machines à kermessee et des êtres à viscosité charnelle, transforme le cauchemar en fête[4]. »

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • New York autrefois Stalingrad, 1960, peinture
  • La mécanique mange les maisons, peinture

Le catalogue raisonné a été publié aux éditions OGC de Michèle Broutta, Paris.

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles
  • 1993 : dernière exposition personnelle à la Galerie 1900-2000 (Marcel Fleiss)
Expositions collectives
  • 2007 : Du fantastique au visionnaire, au-delà du surréalisme, exposition organisée par Michèle Broutta, Rueil-Malmaison
  • 2012 : Les Visionnaires[5], musée Panorama de Bad Frankenhausen (Allemagne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur Le Maréchal
  • Gaston Bachelard, préface en 1957 pour l'exposition au Terrain Vague chez Eric Losfeld
  • André Breton, préface pour l'exposition à la galerie Raymond Cordier en 1960, repris dans Le Surréalisme et la Peinture, 1965.
  • André Pieyre de Mandiargues, présentation de l'artiste pour l'exposition « Le Maréchal et Guillain Siroux », galerie Inna Salomon, Paris, 1968 (repris in Troisième Belvédère, Paris, Gallimard, 1971).
  • Alain Jouffroy, dans la revue XXe siècle, en 1974, « Le Maréchal, un nouveau millénarisme »
  • Édouard Glissant, préface « Vergers flamboyants » pour l'exposition personnelle à la Galerie du Dragon, 1988

Sources générales[modifier | modifier le code]

  • Adam Biro et René Passeron, Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Fribourg, Suisse et Presses universitaires de France, Paris, 1982, notice de René Passeron, page 243
  • Michel Random, L'Art visionnaire, Philippe Lebaud Éditeur, Paris, 1990

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]