Érik Desmazières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desmazières.
Érik Desmazières
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions

Érik Desmazières, né en 1948 à Rabat au Maroc, est un graveur aquafortiste français installé à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Érik Desmazières passe son enfance au Maroc avant de venir en France faire ses études supérieures en 1967 à l'Institut d'études politiques de Paris dont il sort diplômé en 1971. Il passe quelques mois à l’École spéciale d'architecture de Paris. Réalisant que ce n'est pas sa voie, il prend des cours de gravure de la Ville de Paris auprès de Jean Delpech et y rencontre de nombreux graveurs comme Yves Doaré, François Houtin et Philippe Mohlitz. Il décide d'en faire son métier en 1972, avec les encouragements de Philippe Mohlitz[1],[2]. Son œuvre est alors défendue par le marchand américain Andy Fitch[3] (qui a publié un catalogue raisonné en quatre volumes), ainsi que par Arsène Bonafous-Murat, Michèle Broutta, François Ditesheim, la Galleria del Leone, Larry Warnock ou Armstrong Fine Art.

Il est membre du comité de rédaction des Nouvelles de l'estampe.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'œuvre gravé de Desmazières s'inscrit au départ dans le courant fantastique/visionnaire« La frontière entre la réalité et l’imaginaire tend à s’estomper dans l’œuvre de Desmazières qui dépasse la simple transcription minutieuse du réel, s’inscrivant ainsi dans la filiation de grands artistes visionnaires tels Piranèse[4] ou Meryon. » — [5]. Certaines de ses planches apparaissent dans L'Art visionnaire de Michel Random[6]. À partir des années 1980, son expression alterne le fantastique (La Tentation de saint Antoine, la série des Caprices) avec des sujets réalistes (L'Atelier René Tazé), des portraits de rues parisiennes (La Rue de Marignan, La Rue Charles-Nodier, Le Quai de Montebello), ainsi que des vues d'Amsterdam (exécutées à l'occasion de son exposition à la Rembrandhuis). Son œuvre de graveur est célèbre depuis les années 1979 lorsqu'il est collectionné par le galeriste new-yorkais Andrew Fitch[7].

Son œuvre gravé, fort de quelque deux cents planches, est présent notamment dans les collections de la Bibliothèque nationale de France, du musée Carnavalet, du British Museum, du Rijksmuseum et de la Rembrandthuis d'Amsterdam, du musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam, du musée Jenisch de Vevey, de la cabinet des estampes et des dessins de la Eidgenössische Technische Hochschule, du Metropolitan Museum of Art, de la New York Public Library et du Brooklyn Museum à New York, de la Library of Congress de Washington, du musée des beaux-arts de Boston, de la Princeton University Library, et dans de très nombreuses autres institutions ou collections privées.

Érik Desmazières est également l'auteur de la gravure de l'étiquette du château Lafite Rothschild (depuis le millésime 2005).

Éditions de bibliophilie[modifier | modifier le code]

Érik Desmazières a participé à la réalisation de plusieurs livres illustrés de bibliophilie.

Regards sur l’œuvre[modifier | modifier le code]

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Extrait de la notice de Érik Desmazières dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. 2006, (ISBN 9780199773787)
  2. a et b Érik Desmazières, artiste graveur sur Canal Académie
  3. (en)Fitch Febvrel
  4. (en)Artsy.net
  5. Céline Chicha-Castex, dans Chroniques de la Bibliothèque nationale de France, no 64, oct.-nov.-déc. 2012.
  6. Fernand Nathan, 1980, puis éditions Philippe Lebaud, 1991.
  7. Le monde des bibliothèques d’Érik Desmazières, hommage graphique au monde de l’écrit sur Canal Académie
  8. Édition initiale de 2005 hors commerce. Édition de 2006 avec une préface de Jean-Noël Jeanneney (ISBN 978-2-7177-2373-1).
  9. Exposition Les lieux imaginaires d'Erik Desmazières : estampes et dessins (page consultée le 3 novembre 2012).
  10. Galerie Documents 15
  11. Céline Chicha-Castex, « Érik Desmazières : au cœur de la bibliothèque », Chroniques de la BNF, Paris, no 64,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  12. (en)Warnock Fine arts
  13. Quatorze graveurs français (Hélène Csech, Dado, Yves Doaré, Érik Desmazières, François Houtin, Jacques Le Maréchal, Étienne Lodeho, François Lunven, Jean-Michel Mathieux Marie, Alain Margotton, Didier Mazuru, Georges Rubel, Gérard Trignac, Jean-Pierre Velly).
  14. Érik Desmazières: Cabinet of Rarities (page consultée le 3 novembre 2012).
  15. Jean Cortot, peintre - Érik Desmazières, graveur, catalogue d'exposition sous la direction de Charles Villeneuve de Janti, avec les contributions d’Anne-Marie Garcia et Hortense Longuequeue, coédition Snoeck / Musée des Beaux-Arts de Nancy, Nancy, 2014. (ISBN 978-94-6161-191-8)
  16. Académie des Beaux Arts

Annexes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Le Paris d’Érik, film documentaire, coréalisé en 2006 par Bertrand Renaudineau et Gérard Emmanuel da Silva

Liens externes[modifier | modifier le code]