Jacqueline Meppiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacqueline Meppiel
Naissance
Nationalité Drapeau de France Française
Décès
La Havane
Profession Monteuse
Réalisatrice
Films notables La Spirale (coréalisatrice)
Une aussi longue absence (monteuse)
Léon Morin, prêtre (monteuse)

Jacqueline Meppiel est une réalisatrice et monteuse française, née en 1928 et morte le 9 novembre 2011 à La Havane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme monteuse, Jacqueline Meppiel a collaboré notamment avec Henri Colpi, Robert Enrico et Jean-Pierre Melville. Elle a participé à l'élaboration de plusieurs films militants - Loin du Vietnam, Angela Davis, Portrait of a Revolutionary, Nous aurons toute la mort pour dormir - et à la réalisation de La Spirale, « un des meilleurs décryptages audiovisuels du coup d’État du général Augusto Pinochet, au Chili » selon Antonio Paranagua, journaliste au Monde[1].

Son engagement l'a également conduite à se consacrer à la formation de monteurs en Angola et à Cuba, où elle s'était installée en 1984. Elle y avait fondé le département montage de l'école de cinéma de San Antonio de los Baños[2].

Elle avait épousé l'acteur cubain Adolfo Llauradó (1940-2001).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisatrice
Monteuse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacqueline Meppiel, monteuse, réalisatrice et enseignante de cinéma, est morte à Cuba », 11 novembre 2011 [1]
  2. Cahiers du cinéma, no 673, décembre 2011, p. 59

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]