Jacqueline Domergue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacqueline Domergue, dite Jaïc, née le 8 septembre 1924 à Ismaïlia (Égypte), morte le 29 novembre 1957 à L'Arba en Algérie, est une infirmière pilote secouriste de l’air.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Domergue, diplômée des I.P.S.A. (Infirmières Pilotes, parachutistes et Secouristes de l'Air) en 1951, reçue au concours des Convoyeuse de l’air au G.M.M.T.A fin 1952, Jaïc a participé à la campagne d’Indochine (1954)[1], de Chypre (1956) et a fait plusieurs séjours en Algérie. En 1955, elle est championne de France féminine en parachute[2] et 16e au classement général.

Son courage en Indochine lui a valu la Croix de Guerre T.O.E. avec citation à l’Ordre de l’Armée de l’Air. Puis en 1956 celle de la Médaille d’honneur du Service de Santé de l’Air en Or.

Le 29 novembre 1957, au cours d’une évacuation sanitaire en hélicoptère au sud de l’Arba (Algérie), elle est tuée d’une balle en plein front[3],[4]. Elle avait effectué 3400 heures de vol. Ses obsèques sont d’abord célébrées le lundi 2 décembre 1957 à Alger, puis des obsèques nationales ont lieu aux Invalides pour le retour de son corps à Paris. Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (84e division).

Hommages[modifier | modifier le code]

Elle est nommée à titre posthume au grade de Chevalier de la Légion d'honneur comportant l’attribution de la Croix de la Valeur militaire avec Palme. Elle reçoit également la Croix de Vermeil de la Croix Rouge Française.

Rues baptisées du nom de Jacqueline Domergue :

  1. Quimper, le 23 février 1958.
  2. Boulay-les-Barres, le mardi 27 septembre 2011[5].
  3. Bron, le samedi 30 avril 2016[6].
  4. Paris 17e, le [7],[8].
Rue Jaïc Domergue à Paris.

Le , pour le 55e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie, une cérémonie a lieu au cimetière du Père-Lachaise en présence de Anne Hidalgo[9]. Son nom est ajouté à la plaque du mémorial en hommage aux militaires « Morts pour la France » en Afrique du Nord de 1952 à 1962[10].

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le Journal du dimanche du 01/12/1957 : « Jaïc Domergue, l’infirmière championne de parachutisme a été tuée au cours d’une furieuse bataille à 30 km. d’Alger ».
  • France-Soir du 04/12/1957 : « A 33 ans, Jaïc avait effectué son 500e saut en parachute ».
  • Jours de France du 14/12/1957 : « La vie et la mort exemplaires de JAÏC DOMERGUE L’INFIRMIÈRE DU CIEL ».
  • Radar n°462 du 15/12/1957 : « Jaïc Domergue vraie fille de France. Elle portait sous le feu son sourire aux blessés » (page de couverture du journal).
  • 3e « Femme française » de l’année 1957 au sondage de Radio Luxembourg publié le 31/12/1957.
  • Revue TIMSAH[11] no 44 de Novembre 1997 : « Jacqueline Domergue dite Jaïc »
  • Mémoire Vive n°18, 2e trimestre 2002, de la revue du Centre de Documentation Historique sur l'Algérie[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Temerson, Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année, p. 53-54.
  • Valérie de La Renaudie, Sur les routes du ciel, les convoyeuses de l'air, Nouvelles Éditions latines (ISBN 2-7233-0524-4).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jours de France le 14/12/1957, « En 1954, elle est à Dien-Bien-Phu, aux côtés de sa camarade de promotion Geneviève de Galard. »
  2. Jours de France le 14/12/1957, « Elle se spécialise dans le saut à ouverture retardée à partir de 5 000 mètres de hauteur. En 1955, elle est championne de France. »
  3. Le Journal du Dimanche le 01/12/1957, « C’est alors qu’elle venait de relever les soldats blessés lors du premier assaut que l’infirmière de l’air Jaïc Domergue fut mortellement blessée vendredi dans l’hélicoptère qui regagnait Alger avec des blessés. Frappée d’une balle au front, elle décédait deux heures plus tard à l’hôpital Barbier-Hugo sans avoir repris connaissance. »
  4. Sur les routes du ciel, les convoyeuses de l'air. Par Valérie de La Renaudie : « Quant à la pauvre Jaïc, elle sera abattue d'une balle dans la tête, en Algérie, quelque part dans le secteur de Larbat, où se battent des éléments du 117e R.I., alors qu'elle venait d'embarquer un blessé en hélico, un Sikorski 58. »
  5. Aérostèles - lieux de mémoire aéronautique
  6. Samedi 30 avril : Jacqueline Domergue, IPSA et parachutiste, a donné son nom à une rue de Bron (69)
  7. Inauguration de la rue Jaïc-Domergue
  8. « Jaïc Domergue »
  9. Anne Hidalgo rend hommage aux victimes de la guerre d’Algérie
  10. UN OUBLI... REPARE. Pour le 55e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, 5e COMMEMORATION OFFICIELLE NATIONALE sur le Mémorial parisien, cimetière du Père-Lachaise : il y a un nouveau nom gravé
  11. Jaïc DOMERGUE (ses anciens amis)
  12. www.cdha.fr