Marcel Domergue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcel Domergue
Image illustrative de l’article Marcel Domergue
Marcel Domergue en 1926.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Port-Saïd (Égypte)
Décès inconnue
Période pro. 1921-1930
Poste milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1921-1923 Drapeau : France CA Sports généraux
1923-1924 Drapeau : France FC Cette
1924-1926 Drapeau : France SC Nîmes
1926-1930 Drapeau : France Red Star
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1922-1928 Drapeau : France France 20 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Marcel Domergue, né le 16 novembre 1901 à Port-Saïd (Égypte) et mort à une date inconnue, est un footballeur international français qui évoluait au poste de milieu de terrain.

Il a été sélectionné à 20 reprises en équipe de France de 1922 à 1928 et a participé aux Jeux olympiques de 1924 et de 1928.

Plusieurs stades portent son nom, à Cannes (06150) et Mireval (34110) notamment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Si Marcel Domergue a occupé à l'âge adulte les positions d'arrière, de défenseur et de milieu de terrain, il a commencé à jouer au football quand il avait dix ans, d'abord au sein de l'équipe de son école au Caire, puis à Alexandrie.

C'est en poursuivant ses études à Paris qu'il a entamé sa carrière : il est entré directement à l'AS Française[1]. L'amateur « avait grandi, était élégant, avait un air distingué, il faisait plutôt penser à un diplomate dans le civil ». Au début de l'année 1921, il a atteint avec l'ASF les huitièmes de finale de la coupe de France.

En 1921, il est recruté par le CASG Paris puis devient international. À cette époque, il a commencé à travailler au service météo et a été envoyé sur la côte méditerranéenne[2]. Ce qui explique qu'à partir de 1923 il ait porté le maillot du FC Cette, club avec lequel il s'est retrouvé en finale de la coupe, un an plus tard, pour perdre face à l'Olympique de Marseille zéro à deux. À partir de 1924, il a joué sous les couleurs du SC Nîmes[3], y est resté deux ans avant de partir en 1926 pour le Red Star Amical Club. Ce transfert fut au départ refusé par la Fédération Française de Football car le SC Nîmes ne voulait pas lâcher son joueur. Du coup, Marcel Domergue a refusé toute participation dans l'équipe nationale durant la saison 1926-1927[4]. Il semblerait finalement que le Red Star ait versé une certaine somme d'argent au SC Nîmes pour régler le problème[5].

Avec le Red Star AC, puis le Red Star Olympique à partir de 1927, Marcel Domergue a gagné son premier et unique titre national en 1928 en l'emportant trois à un face au CA Paris, lors de la finale de la coupe de France. En tant que capitaine de l'équipe, c'est lui qui a reçu le trophée remis par le président d'alors Gaston Doumergue[6],[7]. Une grave blessure a mis un terme à sa carrière prématurément durant la saison 1929/1930. Il n'avait pas encore 28 ans[8]. Jusqu'à aujourd'hui, personne ne sait ce qu'il est advenu de lui ensuite[9].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Entre avril 1922 (défaite 0 à 4 à domicile contre l'Espagne) et mai 1928, Marcel Domergue a joué 20 matchs nationaux pour la France. S'il n'a cependant jamais marqué de but, il a conduit les Bleus sur le terrain lors de trois rencontres. Parmi les grands moments de sa carrière, on retiendra les matchs lors des JO à Paris et Amsterdam (1924 : 7 à 0 contre la Lituanie et 1 à 5 contre l'Uruguay[10] ; 1928 : 3 à 4 contre l'Italie). Le match en Italie fut son dernier au sein de l'équipe nationale.

Il a en plus joué, entre autres, trois fois contre l'Angleterre (1924, 1925, 1928) et contre des pays germanophones, à savoir l'Autriche (1 à 4 en mai 1926) et la Suisse (1 à 0 en avril 1926, 3 à 4 en mars 1928)[11],[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Dupont : La Mecque du football ou Mémoires d'un Dauphin, P. 359f.
  2. Yves Dupont : La Mecque du football ou Mémoires d'un Dauphin P. 360.
  3. La version la plus fréquente selon laquelle il aurait joué plus tôt pour le Red Star (en 1923 selon les données de la FFF, en 1924 selon Montvalon/Lombard/Simon, P. 274, en 1925 d'après Wahl/Lanfranchi, P. 48) peut, indépendamment des contradictions être considérée comme réfutée par L’Équipe/Ejnès, Coupe, P. 340, Dupont, P. 360, L’Équipe/Ejnès, La belle histoire, P. 382/383, et Chaumier, P. 107.
  4. Chaumier, P. 107f.
  5. Wahl/Lanfranchi, P. 48
  6. On trouve une photo de cette scène dans le livre de Montvalon/Lombard/Simon, P. 60/61.
  7. Marcel Domergue, allezredstar.com
  8. Chaumier, P. 107.
  9. Cela correspond au résultat des recherches de Dupont, P. 361
  10. La photo de cette scène qui s'est déroulée lors du match contre l'Uruguay et qui a vu Marcel Domergue et Philippe Bonnardel faire face à Pedro Petrone, se trouve dans le livre de Pierre Delaunay/Jacques de Ryswick/Jean Cornu : 100 ans de football en France. Atlas, Paris 1983, (ISBN 2-7312-0108-8), P. 103.
  11. Toutes les informations de ce paragraphe proviennent de L'Équipe/Gérard Ejnès, La belle histoire. L’équipe de France de football, P. 296–300
  12. Marcel Domergue, fff.fr

Sources[modifier | modifier le code]

  • Denis Chaumier : Les Bleus. Tous les joueurs de l’équipe de France de 1904 à nos jours. Larousse, o.O. 2004, (ISBN 2-03-505420-6)
  • Yves Dupont : La Mecque du football ou Mémoires d'un Dauphin. Compte d'auteur, Sète 1973
  • L'Équipe/Gérard Ejnès : La belle histoire. L’équipe de France de football. L’Équipe, Issy-les-Moulineaux 2004, (ISBN 2-03-505420-6)
  • L’Équipe/Gérard Ejnès : Coupe de France. La folle épopée. L’Équipe, Issy-les-Moulineaux 2007, (ISBN 978-2-915-53562-4)
  • François de Montvalon/Frédéric Lombard/Joël Simon : Red Star. Histoires d’un siècle. Club du Red Star, Paris 1999, (ISBN 2-95125-620-5)
  • Alfred Wahl/Pierre Lanfranchi : Les footballeurs professionnels des années trente à nos jours. Hachette, Paris 1995, (ISBN 978-2-0123-5098-4)