Jacob le menteur (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jakob le menteur.
image illustrant un film <adj> image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un film allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Jacob le menteur (Jakob, der Lügner) est un film germano-tchécoslovaque réalisé par Frank Beyer, sorti en 1975.

Le film, présenté par l'Allemagne de l'Est, a été nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère à la 49e cérémonie des Oscars en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire, tragique, se déroulant pendant la Deuxième Guerre mondiale, est inspirée par le récit du père de l'auteur du scénario.

Dans le ghetto juif d'une petite ville polonaise, Jakob Heym est arrêté pour n'avoir pas respecté le couvre-feu. Dans la salle de garde, il entend à la radio que l'Armée rouge, est proche : espérance inopinée.

Pour redonner espoir à ses compagnons d'infortune déportés par vagues successives, Jakob affirme détenir une radio, ce qui est strictement interdit. Pris au piège de son mensonge, il doit inventer jour après jour des nouvelles, lesquelles rejoignent souvent la réalité. Jakob devient un héros jusqu'à ce qu'il soit rejoint par son destin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités 

À noter[modifier | modifier le code]

L'acteur Heinz Rühmann, citoyen de la RDA, a été d'abord choisi pour le rôle principal. Mais pour des raisons politiques, c'est l'acteur tchèque Vlastimil Brodsky qui a été engagé et récompensé au Festival de Berlin en 1975 par le prix de l'Ours d'argent.

Remake et film associé[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]