Erwin Geschonneck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erwin Geschonneck
Bundesarchiv Bild 183-86965-0010, Nationalpreisverleihung an Erwin Geschonnek, Inge Keller.jpg

Erwin Geschonneck (au centre) et Inge Keller (à droite) sont accueillis par Walter Ulbricht (à gauche) pour recevoir le Prix national de la République démocratique allemande le 6 octobre 1961.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Conjoints
Doris Weikow (d)
Hannelore Wüst (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Matti Geschonneck (d)
Alexander Geschonneck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Académie des arts de RDA (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de détention
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Karl-Marx
Prix national de la République démocratique allemande
Ordre du mérite patriotique d'or (d)
Médaille Artur Becker (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Erwin Geschonneck () est un acteur est-allemand puis allemand.

Ses plus grands succès eurent lieu en RDA où il était considéré comme un des plus célèbres acteurs de son époque.

Début dans la vie[modifier | modifier le code]

Geschonneck est né à Bartenstein, Prusse-Orientale (actuellement Bartoszyce en Pologne), fils d'un pauvre cordonnier. Sa famille emménage à Berlin en 1909 où son père trouve un travail de veilleur de nuit. En 1919, le jeune Geschonneck rejoint le Parti communiste d'Allemagne. Après l'arrivée des Nazis au pouvoir en 1933, il émigre en Union soviétique via la Pologne, mais en fut expulsé en 1938 et s'installe à Prague. Après l'occupation allemande de la Bohème et de la Moravie, il est arrêté le 31 mars 1939[1]. Pendant la guerre, il est emprisonné dans différents camps de concentration. En 1945, Geschonneck fut un des quelque 350 déportés qui survécurent au naufrage du Cap Arcona causé par la RAF[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Immédiatement après la guerre, Geschonneck joua dans des théâtres de Hambourg et fit ses débuts au cinéma en 1947 dans le film In jenen Tagen (de). Il déménagea ultérieurement en Allemagne de l'Est, travaillant avec Bertolt Brecht et devint un acteur à succès. Le film allemand Jacob le menteur de Frank Beyer fut nommé pour le Meilleur film étranger aux Academy Awards en 1975 - unique nomination pour la R.D.A. En décembre 2006, il devint centenaire. Son dernier film tourné en 1995 pour la chaîne de télévision ARD fut Matulla und Busch, où il jouait au côté de l'acteur chevronné Fred Delmare. Son fils, Matti Geschonneck le dirigeait.

Décès[modifier | modifier le code]

Erwin Geschonneck est décédé à Berlin le à l'âge de 101 ans. Il est enterré au cimetière de Dorotheenstadt de Berlin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le contenu de cet article n’est pas présenté selon les conventions filmographiques.

Vous pouvez contribuer en le mettant en forme.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Mensch, mein Papa…! (1988)
  • Wie die Alten sungen… (1986)
  • Der Mann von der Cap Arcona (1982)
  • Looping - Der lange Traum vom kurzen Glück (1981)
  • Levins Mühle (1980)
  • Circus maximus (1980)
  • Asta, mein Engelchen (1980)
  • Ding im Schloß, Das (1979)
  • Anton, der Zauberer (1978)
  • Tambari (1977)
  • Das Licht auf dem Galgen (1976)
  • Bankett für Achilles (1975)
  • Jakob, der Lügner (1975)
  • Looping (1975)
  • Der Untergang der Emma (1974)
  • Sonnensucher (1972)
  • Wir kaufen eine Feuerwehr (1970)
  • Die Fahne von Kriwoj Rog (1967)
  • Geschichten jener Nacht (1967)
  • Ein Lord am Alexanderplatz (1967)
  • Tiefe Furchen (1965)
  • Berlin um die Ecke (1965)
  • Carbide and Sorrel (1963)
  • Naked Among Wolves (1963)
  • Ach du fröhliche… (1962)
  • Five Cartridges (1960)
  • Leute mit Flügeln (1960)
  • SAS 181 antwortet nicht (1959)
  • Musterknaben (1959)
  • Der Lotterieschwede (1958)
  • Schlösser und Katen (1957)
  • Katzgraben (1957)
  • The Captain from Cologne (Der Hauptmann von Köln) (1956)
  • Die Abenteuer des Till Eulenspiegel (1956)
  • Das Stacheltier : Es geht um die Wurst (1955)
  • Das Stacheltier : Das Haushaltswunder (1955)
  • Mutter Courage und ihre Kinder (1955)
  • Alarm in the Circus (Alarm im Zirkus) (1954)
  • Die Unbesiegbaren (1953)
  • Shadow Over The Islands (Schatten über den Inseln) (1952)
  • The Axe of Wandsbek (Das Beil von Wandsbek) (1951)
  • Heart of Stone (Das Kalte Herz) (1950)
  • Der Biberpelz (1949)
  • Liebe '47 (1949)
  • Die letzte Nacht (1949)
  • Hafenmelodie (1949)
  • Finale (1948)
  • In jenen Tagen (1947)
  • Kuhle Wampe oder Wem gehört die Welt ? (1931)

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Matulla und Busch (1995) (TV)
  • Das Graupenschloß (1982) (TV)
  • Benno macht Geschichten (1982) (TV)
  • Meschkas Enkel (1981) (TV)
  • Verlobung in Hullerbusch (1979) (TV)
  • Plantagenstraße 19 (1979) (TV)
  • Herbstzeit (1979) (TV)
  • Des Kleinen Lokführers große Fahrt (1978) (TV)
  • Ein Altes Modell (1976) (TV)
  • Die Insel der Silberreiher (1976) (TV)
  • Ein Wigwam für die Störche (1976) (TV)
  • Im Schlaraffenland (1975) (TV)
  • Das Geheimnis der Anden (1972) (mini-série télévisée)
  • Jeder stirbt für sich allein (1970) (mini-série télévisée)
  • Rendezvous mit Unbekannt (1969) (mini-série télévisée)
  • The Investigation (play) (Die Ermittlung - Oratorium in 11 Gesängen) (1966) (TV)
  • Asphalt-Story (1964) (TV)
  • Der Andere neben dir (1963) (TV)
  • Gewissen in Aufruhr (1961) (mini-série télévisée)
  • Die Gewehre der Frau Carrar (1953) (TV)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Der Urkräftige  » (orbituaire, en allemand), Der Tagesspiegel, 13 mars 2008
  2. « Der Querkopf » (orbituaire, en allemand), Berliner Zeitung, 13 mars 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]