Issa Samb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samb.
Issa Samb
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
DakarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Issa SambVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Joe OuakamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Mouvement
Laboratoire Agit'Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Issa Samb – également connu sous le nom de Joe Ouakam, du nom de son quartier d'origine –, né le [1] à Dakar (Ouakam) et mort le dans cette ville[2], est un sculpteur, peintre, acteur, critique, auteur, poète, dramaturge et philosophe sénégalais[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Figure emblématique du mouvement Agit-Art[1], créé au début des années 1970 avec le réalisateur Djibril Diop Mambéty et un collectif d'artistes, d'écrivains et de cinéastes[3], Issa Samb vit et travaille à Dakar.

Il est l'un des premiers à critiquer ouvertement l'idéologie de la Négritude promue par Senghor, dénonce la tournure politique prise par les arts au Sénégal et, comme El Hadj Sy, souligne la nécessité pour les artistes de créer des structures indépendantes, des associations, en se détachant de la ligne politique[1]. À travers une œuvre plus sombre et inquiétante, il prend ses distances envers l'École de Dakar[1].

La Galerie nationale d'art de Dakar lui a consacré une rétrospective en 2010[4].

Publication[modifier | modifier le code]

  • Issa Samb, Parole ! Parole ? Parole ! – Issa Samb et la forme indéchiffrable, Berlin/Dijon, Allemagne/France, Sternberg Press/Les Presses du réel, 2014, 300 p. (ISBN 978-3-95679-027-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sophie Courteille, Léopold Sédar Senghor et l'art vivant au Sénégal, L'Harmattan, 2007, p. 124 (ISBN 9782296160897)
  2. « Décès de l'artiste sénégalais Issa Samb alias Joe Ouakam - Journal du Cameroun », sur Journal du Cameroun, (consulté le 26 avril 2017).
  3. a et b Koyo Kouoh (dir.), Chronique d'une révolte, photographies d'une saison de protestation, Raw Material Company, Dakar ; Haus der Kulturen der Welt, Berlin, 2012, R79 (ISBN 9783943994025)
  4. dOCUMENTA (13) [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Elizabeth Harney, In Senghor's shadow : art, politics, and the avant-garde in Senegal, 1960-1995, Duke University Press, Durham, 2004, 316 p. (ISBN 0-8223-3395-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]