Islam en Andorre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Andorre compte environ 2 000 habitants de confession musulmane, principalement d'origine maghrébine, divisés en deux groupes, l'un étant d'obédience sunnite traditionnelle, et l'autre salafiste[1], représentant 2 à 3 % de la population[2]. Il n'existe pas de mosquée proprement dite, mais un centre culturel islamique et plusieurs salles de prière. En 2003, le gouvernement andorran a refusé d'allouer un terrain à la communauté musulmane, ne disposant pas de terrain à bas prix ; l'imam andorran Mohamed Raguig a alors sollicité de l'évêque Joan Martí i Alanis la mise à disposition d'un terrain appartenant à l'Église, ou la possibilité de prier à l'intérieur d'un lieu de culte catholique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]