Islam en Islande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam image illustrant l’Islande
Cet article est une ébauche concernant l’islam et l’Islande.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Population musulmane en Islande depuis 1998
(en orange et bleu, effectifs de 2 associations ; en vert, population totale).

L’Islande compte en 2013 environ 770 musulmans déclarés comme telle auprès des associations religieuses du pays, sur une population totale de 321 857 habitants, soit environ 0,24 % de la population ; ils étaient moins d'une dizaine au début des années 1970[1].

Une association des musulmans d'Islande (Félag Múslima á Íslandi), fondée en 1997, comptait 178 membres en 2006[2], 486 aujourd'hui. L'association Menningarsetur múslima á Ísland (Centre culturel musulman d'Islande), fondée en 2008, en compte 389 en 2015. La plupart vivent à Reykjavik ou dans sa banlieue ; il y a également quelques réfugiés kosovars à Dalvík.

Le Coran a été traduit en islandais pour la première fois en 1993 ; une traduction révisée a été publiée en 2003 (Kóran, traduit par Helgi Hálfdánarson, 2e éd., Reykjavík, 2003).

Les musulmans islandais disposent d'une salle de prière dans la capitale depuis 2002 ; environ 30 s'y rendent régulièrement pour réciter la prière du soir quotidienne et les prières du vendredi. La construction d'une mosquée, longtemps reportée, a été approuvée par le conseil municipal de Reykjavik le 6 juillet 2013[3], sur un terrain de 800 m² ; la hauteur de la mosquée ne devra pas dépasser neuf mètres, avec un minaret de dix mètres. La construction devrait commencer à l'été 2015[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eygló Svala Arnarsdóttir, « To a Mosque on a Magic Carpet », Iceland Review, 52.1 (2014), 64-68 (p. 66).
  2. (en) Iceland Religions - Encyclopedia of the Nations. 2006.
  3. Kári Tulinius, 'So What Is This Reykjavík Mosque I Keep Hearing About?', The Reykjavík Grapevine, le 8 août 2013.
  4. Eygló Svala Arnarsdóttir, « To a Mosque on a Magic Carpet », Iceland Review, 52.1 (2014), 64-68 (p. 66).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]