Isabelle Huot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Isabelle Huot
Isabelle Huot.jpg
Autoportrait en 2017
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Isabelle Huot est une journaliste, animatrice, femme d'affaires québécoise et docteur en nutrition.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle Huot est la fille de Claude Huot, sous-ministre adjoint de l'Économie et du Commerce ; sa mère est adjointe administrative. Elle a un frère cadet[1].

Isabelle Huot effectue une année de recherche en épidémiologie nutritionnelle aux Hôpitaux universitaires de Genève en 1995[réf. nécessaire], avant d'obtenir une maîtrise en épidémiologie et nutrition de l’Université de Montréal. Elle reçoit une bourse de l'Institut Danone du Canada[réf. nécessaire] et obtient un doctorat en santé publique et nutrition à l'Université de Montréal en 2003[2]. Son attrait pour la nutrition n'est pas évident : « Ce n’était pas une vocation comme telle, au début. Honnêtement, je m’y suis intéressée pour payer mes études et mes voyages. »[3]

Attirée par l'univers des médias, elle donne des chroniques dans plusieurs médias et monte un site Web. En 2001, elle est sélectionnée pour le prix journalistique Kenneth R. Wilson Memorial[réf. nécessaire] et ne l'obtient pas.

Elle est la porte-parole du Festival des fromages de Warwick pendant quatre ans et, en 2002 et 2004, elle figure parmi les membres du jury du Grand Prix des fromages canadiens.

En 2004, elle se lance dans la publication d'une série de livres de vulgarisation sur la nutrition, la prévention cardiaque, le système immunitaire et le végétarisme.

Elle figure en 2007 parmi les six personnalités du Palmarès des Carrières[Quoi ?] et fait partie des 1 000 femmes d’exception du photographe Pierre Maraval[réf. nécessaire].

En 2009, elle fonde une clinique de soins nutritionnels à Verdun. Son entreprise croit rapidement et elle ouvre trois autres établissements (Verdun, Montréal, Laval).

En 2009, elle lance une gamme de produits alimentaires surgelés, livrés à domicile, à visée diététique.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En juillet 2021, Isabelle Huot publie sur un réseau social des confidences sur sa vie privée, annonçant avoir quitté un compagnon qui l'a agressée pendant quatre ans et n'avoir pu le faire qu'après avoir découvert qu'il l'a trompait[4].

Carrière médiatique[modifier | modifier le code]

Chroniques télévisées[modifier | modifier le code]

  • Le Magazine Santé (Canal Vie) ;
  • Hop La Vie (TVA) ;
  • C’est simple comme bonjour (Radio Canada) ;
  • Tous les matins (Radio-Canada) ;
  • Deux filles le matin (TVA) ;
  • Tout simplement Clodine (TVA) ;
  • Souper de filles (Canal Vox) ;
  • Par-dessus le marché (TVA) ;
  • Tour de France (Canal Évasion) ;
  • Le maître du grill (Canal Évasion) ;
  • Bulletin de nouvelles de TVA, de LCN et du Canal Argent.
  • Salut Bonjour (TVA).

Chroniques radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Les matins de Montréal
  • Les midis de Véro à Rythme FM
  • Champ Libre à Radio Canada Toronto.

Chroniques magazines[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Kilo Solution, une approche visuelle, Les Éditions de l'Homme, Montréal
  • 2011 : Végétarien: parfois, souvent ou passionnément, Les Éditions La Presse, Montréal
  • 2010 : Stimulez votre système immunitaire, Les Éditions de l'Homme, Montréal
  • 2010 : Kilo Cardio 2, Les Éditions de l'Homme, Montréal
  • 2008 : Stimulez votre système immunitaire, Les Éditions de l'Homme, Montréal
  • 2008 : Kilo Cardio 1, Les Éditions de l'Homme, Montréal
  • 2008 : Les Conseils santé d'Isabelle, Les Éditions Publistar, Montréal
  • 2006 : Nutrition Gourmande, Les Éditions Publistar, Montréal
  • 2004 : Bien manger pour la vie, Les Éditions Guy Saint-Jean, Laval

Distinctions et prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saraha Ramanase, « Isabelle Huot victime de son ex-conjoint violent : elle témoigne », sur Legit.ng - Nigeria news., (consulté le ).
  2. « harmonie_final », sur harmoniesante.com (consulté le )
  3. « Grandes entrevues Le Bel Âge: Isabelle Huot », sur Bel Âge, (consulté le )
  4. Étienne Paré, « Violence conjugale: la fin du silence d’Isabelle Huot », sur Le Journal de Montréal (consulté le ).