Intermezzo (Giraudoux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Intermezzo.

Intermezzo est une pièce de théâtre en trois actes de Jean Giraudoux, à l'humour décalé, parue en 1933 et représentée pour la première fois le 1er mars 1933 à la Comédie des Champs-Élysées dans une mise en scène de Louis Jouvet, sur une musique de scène éponyme de Francis Poulenc.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le personnage principal se nomme Isabelle, qui prétend pouvoir discuter avec un spectre, soupçonné par la société bourgeoise et bien pensante d'être un homme, que l'on tentera d'assassiner au second acte. Alors commence pour Isabelle un combat entre la vie, l'amour et la mort : depuis quelque temps les habitants de la petite ville, sous l'effet d'une influence inconnue, se comportent d'étrange façon ; « toute la morale bourgeoise est cul par-dessus tête ». Un spectre est d'ailleurs signalé. Les sœurs Mangebois accusent l'institutrice d'être la responsable des événements. Il est vrai que la charmante Isabelle retrouve le fantôme tous les soirs, au cours d'échanges aussi candides que métaphysiques. Spécialiste de la chasse au surnaturel et venant exprès de Limoges pour rétablir l'ordre, l'inspecteur d'Académie tend un piège au spectre... et échoue. C'est l'Amour qui réussit à désenchanter Isabelle et tout redevient normal : « L'argent va de nouveau aux riches, le bonheur aux heureux, la femme au séducteur. »

Distribution[modifier | modifier le code]