Iliona (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Iliona
Naissance (21 ans)
Bruxelles, Belgique
Activité principale
Genre musical
Instruments
Années actives Depuis 2016
Labels Artside Music
Site officiel www.iliona.be

Iliona Roulin, dite Iliona, née le à Bruxelles, est une auteure-compositrice-interprète, musicienne et productrice belge.

Elle se fait connaître auprès du grand public grâce à son titre Moins Joli en 2020.

En , elle signe avec le label Artside Music (MHD, Zed Yun Pavarotti…) et sort son premier EP Tristesse le , composé de huit titres.  

Biographie[modifier | modifier le code]

Iliona est née à Bruxelles, en Belgique, le [1]. Elle est la petite-fille du sculpteur Félix Roulin[2]. Elle grandit et fait ses études en région bruxelloise, à l'École Decroly, comme la chanteuse Angèle. Dès le plus jeune âge, elle s’intéresse à la musique et commence à jouer sur le piano familial grâce à ses copines d'enfance qui en faisaient. Elle commence à écrire ses premiers textes vers 15 ans, au début ce ne sont pas des chansons, elle voit l’expression écrite comme une forme d’exutoire, où elle extériorise ses émotions[3].

A 16 ans, elle crée sa chaîne YouTube[4],[5] et commence à poster des vidéos de ses compositions, elle réalise tout de A à Z dans sa chambre, texte, production musicale, montage vidéo[6].

Au niveau des études, elle passe son CESS (équivalent du baccalauréat), l’obtient et souhaite s’orienter vers des études plus artistiques comme le cinéma ou les arts plastiques. Finalement, elle rentre à l’Université Libre de Bruxelles et suit des cours d'histoire de l'art. Au bout de trois mois, elle décide de tout arrêter pour se consacrer à sa réelle passion qu’est la musique[1]. Ses parents, qui l’ont toujours soutenue, ne s’y opposent pas[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

À 16 ans, Iliona crée une chaîne YouTube et poste ses réalisations musicales. Elle est repérée par Pierre Bertrand qui travaille pour l’Œil Écoute Laboratoire, un studio d’enregistrement à Bruxelles[3].

À 18 ans, elle rencontre par hasard Ana Diaz, et collabore avec elle sur le projet Lost Friends[3].

En parallèle, Iliona continue d’écrire, composer et créer ses propres chansons[7]. En septembre, elle signe dans le label Artside Music après avoir posté ses 3 premiers titres en moins de 6 mois sur YouTube, dans l’ordre de sortie J’ai du mal (), Rattrape-moi () et Moins Joli ()[8].

Autodidacte, elle réalise tout de A à Z, en s’inspirant de tutos YouTube, elle écrit, elle chante, elle compose et elle crée même ses clips[9]. Même si, elle fait partie de la famille Artiside, elle aime gérer personnellement ses projets[6].

Elle annonce ensuite pour le , la sortie de son premier EP intitulé Tristesse, composé de huit chansons[10]. Pour faire la promotion de cette sortie, elle décide de publier une chanson en avant-première en intitulée Reste.[8]

À côté, elle écrit et compose pour d’autres artistes, Zed Yun Pavarotti : Rien, Ana Diaz : Lost Friends, etc …

Le , elle est invitée par l'émission Taratata et chante notamment en duo avec Julien Doré une reprise de Magnolias for ever de Claude François[11]. Elle indique dans cette même émission qu'elle prépare un deuxième EP[12].

Le 8 novembre 2021, elle annonce sur sur son compte Instagram la sortie de son deuxième EP nommé Tête brûlée pour le 14 janvier 2022[13].

Le 18 novembre 2021, la programmation des Concerts Fnac Live Paris se déroulant le 6 et 7 décembre 2021 est dévoilée. La chanteuse y est présente, aux côtés de Ed Sheeran et 47Ter notamment[14],[15],[16].

Le 22 novembre 2021, elle annonce sur ses réseaux sociaux les dates de ses premiers concerts. Elle se produira dans la salle de la Rotonde au Botanique de Bruxelles le 19 janvier 2022[17] et sur la scène du Studio 104 de Radio France le 21 janvier suivant lors de l'Hyper Weekend Festival[18],[19].

Le 26 novembre 2021, elle sort le premier single tiré de son album Tête brulée, intitulé Si tu m'aimes demain[20].

Style[modifier | modifier le code]

Style musical[modifier | modifier le code]

Bien que forcément associée à la chanson française, elle dit ne pas avoir de style musical particulier, il s’agit pour elle simplement de chansons. Son style reste tout de même assez épuré, elle préfère les accords simples quand il n’y a pas trop d’instruments. Que ses chansons restent lisibles et qu’on apporte plus d’importance aux mots qu’à la mélodie[21].

Elle joue du piano[4], elle arrive à toucher à tout, puisqu’elle compose elle-même ses productions.[1] Elle aime ajouter parfois de l’autotune, comme sur le titre Reste[22].

Au niveau du processus de création, elle commence par crée les mélodies au piano, puis elle écrit les textes. Elle dit ne pas avoir de règles précises[6].

Globalement elle affirme que ses chansons sont toujours assez mélancoliques et liées à l’amour[4].

Style visuel[modifier | modifier le code]

Iliona réalise elle-même ses clips. Dans Une autre vie (2021), tourné au musée Van Buuren, elle cherche à reproduire une atmosphère de conte de fées[2].

Inspirations[modifier | modifier le code]

Petite, elle écoutait beaucoup de chansons anglophones comme celles de Lily Allen ou Alicia Keys, les albums que ses parents écoutaient[4].

En grandissant, elle s’intéresse à la chanson française des années 1960, 1970, 1980, en commençant par Barbara[23] puis par Françoise Hardy, France Gall, Michel Legrand et Claude François[7]. À l’international, son cœur penche plus vers les Beatles, Amy Winehouse ou Lily Allen. Elle cite Frank Ocean, Drake et Hamza comme influences rap[2].

Ensuite, elle puise son inspiration dans ses émotions[7]. Elle explique à plusieurs reprises qu’elle arrive mieux à écrire ses chansons quand ça ne va pas. C’est dans des moments de tristesse, qu’elle écrit, compose et chante. D’où le nom de son premier EP Tristesse.          

Discographie[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2020 : J'ai du mal
  • 2020 : Rattrape-moi
  • 2020 : Moins joli
  • 2020 : Reste
  • 2021 : Une autre vie
  • 2021 : Si tu m'aimes demain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Warm Up : l'avenir de la chanson française est belge et il s'appelle Iliona », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le )
  2. a b et c Joëlle Lehrer, « Iliona, créatrice d’émotions », L'Écho, .
  3. a b et c « Iliona : "Une des plus grosses claques de ma jeunesse, ça a été Barbara" », sur Artistikrezo, (consulté le )
  4. a b c et d « Rencontre avec Iliona - « J'aime bien faire tout et son contraire » », sur Maze, (consulté le )
  5. chaîne YouTube d'Iliona
  6. a b c et d « Saskia, Iliona, Lisza : qui sont ces 3 nouvelles chanteuses belges à connaître absolument ? », sur www.lofficiel.be (consulté le )
  7. a b et c Clique TV, « Iliona : musique de chambre, d'amour et de tristesse - Clique Talk », sur youtube.com, (consulté le )
  8. a et b « Iliona annonce la sortie de Tristesse, son premier EP », sur JustFocus, (consulté le )
  9. Charles, « Les clips de la semaine #63 », sur La Face B, (consulté le )
  10. « Avec « Tristesse », Iliona est l'une des révélations musicales de l'année », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  11. « Julien Doré / Iliona "Magnolias For Ever" (Claude François) (2021) », sur mytaratata.com, (consulté le )
  12. « Interview Julien Doré / Iliona (2021) », sur mytaratata.com, (consulté le )
  13. Iliona, « MON 2E EP « TÊTE BRÛLÉE » SORTIRA LE 14 JANVIER », sur instagram.com, (consulté le )
  14. Valérie Guédot, « Fnac Live Paris les 6 et 7 décembre 2021 », sur franceinter.fr, (consulté le )
  15. Fnac, « FNAC LIVE PARIS 2021, LA PROGRAMMATION DÉVOILÉE ! », sur youtube.com, (consulté le )
  16. « Iliona (Replay) », sur Leclaireur Fnac, (consulté le )
  17. « ILIONA », sur botanique.be, (consulté le )
  18. « Hyper Weekend Festival les 21, 22 et 23 janvier 2022 », sur radiofrance.com, (consulté le )
  19. Iliona, « BRUXELLES & PARIS - « TRISTE TÊTE BRÛLÉE SHOW » - PREMIERS CONCERTS DE MA VIE », sur instagram.com, (consulté le )
  20. Iliona, « Iliona - Si tu m'aimes demain (Clip Officiel) », sur youtube.com, (consulté le )
  21. « Iliona dévoile son spleen dans son premier EP "Tristesse" », sur RTBF radio, (consulté le )
  22. Odile de Plas, « Iliona, une chanteuse pop qui “Reste” dans la tête », sur Télérama, (ISSN 0040-2699, consulté le )
  23. « La Bruxelloise Iliona est-elle la nouvelle Angèle ? », sur Jack, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]