Ibtissam Lachgar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ibtissame Lachgar - Betty
Ibtissame Lachgar 2018.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine

Ibtissame Lachgar, surnommée Ibtissame Betty Lachgar, née en août 1975 à Rabat, est une militante des droits humains et féministe marocaine.

Elle a cofondé, avec Zineb El Rhazoui, le mouvement MALI, un mouvement alternatif pour défendre les libertés individuelles au Maroc. Elle est aussi l'une des premières marocaines à assumer publiquement son athéisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en août 1975 à Rabat au Maroc, Ibtissame Lachgar fait ses études secondaires au lycée Descartes, le lycée français de sa ville natale, avant de déménager à Paris pour suivre des études supérieures en psychologie clinique, criminologie et victimologie[1]. Elle prépare actuellement[Quand ?] un doctorat de recherche en psychanalyse[Quoi ?], à Paris[2]. Fille d’un syndicaliste[1] et militant des droits de l’homme, elle est sensibilisée dès son enfance à la question des libertés individuelles.

Lachgar parle au Secular Conference 2018 à Londres.

En 2009, elle cofonde, avec son amie Zineb El Rhazoui, le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) qui a pour but de défendre les libertés individuelles au Maroc. Depuis, le mouvement a mené plusieurs actions en faveur des libertés individuelles, y compris un pique-nique en pleine journée de Ramadan, et un Kiss-in à Rabat. Ces actions ont permis d'ouvrir le débat sur les libertés individuelles au Maroc[3].

Ibtissam défend aussi la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) au Maroc[4]. Elle a participé plusieurs fois à la Marche des fiertés en Europe et à une manifestation avec le mouvement Femen pour le droit au mariage homosexuel. Elle était alors la deuxième femme afro-arabe à se dénuder lors d'une manifestation publique, après l’Égyptienne Aliaa Magda Elmahdy[5].

Ibtissam Lachgar est aussi pro-choix, c'est-à-dire qu'elle est en faveur de la légalisation de l'avortement dans son pays. « Pour nous, cette cause est primordiale. Il faut accorder aux femmes le droit de disposer de leurs corps », explique-t-elle au magazine marocain Telquel[6].

En octobre 2013, elle co-organise un kiss-in à Rabat, pour protester contre l'arrestation des jeunes adolescents après avoir posté, sur Facebook, une photo d'eux en train de s'embrasser, à Nador. Le kiss-in a été très médiatisé, et a fait scandale dans le pays. Ibtissam a défendu le kiss-in en expliquant: « Pour nous le message est passé, c'est un succès. Il y a des couples et des célibataires, et les couples se sont embrassés en public. Notre message est qu'il y a des gens qui défendent l'amour, la liberté d'aimer et de s'embrasser librement. Ces gens-là étaient présents aujourd'hui »[7].

En 2014, elle vit maritalement avec son ami Soufiane Fares bien que la loi marocaine interdise les relations sexuelles hors mariage et les punisse d'un mois à un an de prison[8].

En aout 2018, elle est arrêtée à Rabat et passe 24h en garde à vue alors qu'elle se rendait dans un commissariat pour dénoncer une agression dont elle aurait été victime[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sarah Anouar, « Maroc : l'engagement audacieux d'Ibtissame Lachgar, la co-fondatrice du Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles », sur opinion-internationale.com, (consulté le 27 juillet 2016).
  2. http://www.theses.fr/s44009
  3. « Ibtissam Lachgar - JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 2 juin 2016)
  4. « Les militants marocains de défense des LGBT pour ou contre l’action des Femen? », sur Telquel.ma, (consulté le 2 juin 2016)
  5. Adam Sfali - Lemag, « France : Une marocaine a manifesté nue pour défendre le droit au mariage homosexuel », sur Lemag.ma : Application et Newsletter sur le Maroc (consulté le 2 juin 2016)
  6. « Mali se mobilise pour le droit à l'avortement », sur Telquel.ma, (consulté le 2 juin 2016)
  7. « Maroc: un "kiss-in" pour soutenir les adolescents poursuivis pour un baiser », sur Le Huffington Post (consulté le 2 juin 2016)
  8. « Maroc: vivre sous le même toit malgré l'interdit et les préjugés », sur lexpress.fr (consulté le 5 septembre 2017)
  9. « Betty Lachgar libérée après plus de 24h de garde à vue », Al HuffPost Maghreb,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]