Hiratsuka-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hiratsuka-juku dans les années 1830, estampe d'Hiroshige, édition Hoeido de Liste des stations du Tōkaidō (1831-1834)

Hiratsuka-juku (平塚宿, Hiratsuka-juku?) était la septième des cinquante-trois stations (shukuba) du Tōkaidō. Elle se trouve dans la ville de Hiratsuka, préfecture de Kanagawa au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hiratsuka-juku fut établie en 1601 sur l'ordre de Tokugawa Ieyasu[1]. En 1651 elle fut réunie au village voisin de Yawata et fut renommée « Shinhiratsuka-juku » en 1655[1].

Un recensement de 1843 indique que la station comptait 2 114 résidents et 443 foyers dont une honjin, une honjin secondaire et 54 hatago[1]. L'estampe ukiyoe d'Ando Hiroshige (édition Hoeido) de 1831-1834 ne dépeint pas du tout la station mais à la place montre une route zigzagant au-dessus de champs marécageux avec le Mont Fuji apparaissant derrière Shonan Daira en arrière-plan. Un des voyageurs est un coureur professionnel du service postal proposé au long du Tōkaidō. Des relais de coureurs pouvaient transmettre un message d'Edo à Kyoto en 90 heures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ja) 11 Hiratsuka-juku. Hiratsuka City Museum.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carey, Patrick. Rediscovering the Old Tokaido:In the Footsteps of Hiroshige. Global Books UK (2000). ISBN 1901903109
  • Chiba, Reiko. Hiroshige's Tokaido in Prints and Poetry. Tuttle. (1982) ISBN 0804802467
  • Taganau, Jilly. The Tokaido Road: Travelling and Representation in Edo and Meiji Japan. RoutledgeCurzon (2004). ISBN 0415310911