Yui-shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yui-shuku dans les années 1830, estampe d'Hiroshige de la série Les Cinquante-trois Stations du Tōkaidō.

Yui-shuku (由比宿, Yui-shuku?) était la seizième des cinquante-trois stations du Tōkaidō. Elle est située dans l'arrondissement Shimizu-ku de Shizuoka, préfecture de Shizuoka au Japon. C'est une des quatre anciennes stations situées à Shimizu-ku.

Divers[modifier | modifier le code]

Au Tōkaidō Yui-shuku Omoshiro Shukubakan (musée local), les visiteurs découvrent certains aspects de la vie d'un shukuba de la période Edo, de la scolarisation des enfants au logement, du travail et de la vie en commun.

La zone est connue pour ses sakura ebi, espèce de petites crevettes[1].

La classique estampe ukiyoe d'Ando Hiroshige (édition Hoeido) de 1831-1834, ne montre pas du tout la station mais des voyageurs gravissant un très raide col montagneux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carey, Patrick. Rediscovering the Old Tokaido:In the Footsteps of Hiroshige. Global Books UK (2000). (ISBN 1901903109)
  • Chiba, Reiko. Hiroshige's Tokaido in Prints and Poetry. Tuttle. (1982) (ISBN 0804802467)
  • Taganau, Jilly. The Tokaido Road: Travelling and Representation in Edo and Meiji Japan. RoutledgeCurzon (2004). (ISBN 0415310911)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yui. JAPANiCAN.