Henri de Noussanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri de Noussanne
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Henri de Noussanne est un journaliste, écrivain et dramaturge français né le à Limoges et mort le à Senlis[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'origine limousine, il fit des études classiques à Brive-la-Gaillarde et débuta dans le journalisme en collaborant au Conciliateur à Brive et au Corrézien à Tulle. On peut indiquer qu'en 1906 il fit éditer chez Hachette Notes et souvenirs d'un officier d'État-major (1831-1904) écrit par le colonel Charles-Emile Corbin. Il écrivit dans L'Illustration de 1890 à 1910 où il introduisit Albert Cahuet en 1908. À partir du , il dirigea le journal Gil Blas avec Pierre de Maroussein. Malade il rendit visite à l'une de ses filles missionnaire dominicaine envoyée par son Ordre à la Trinité où elle soignait les lépreux. De ce voyage il en tira un ouvrage La France missionnaire aux Antilles (Guadeloupe, Martinique, Trinidad) mais peu après, emporté par la maladie, il mourut pratiquement la plume à la main. Un article écrit par Albert Cahuet déplorant sa disparition fut reproduit dans la revue La Brise datée de mai-, ce qui laisse à penser qu'il mourut cette année-là.

Le compositeur Claude Terrasse a indiqué qu'il avait écrit le livret de son opérette en 1 acte Cabinet à vendre, mais la partition et le livret ont disparu et aurait réédité un ouvrage sur Sébastien Mercier si l'on en croit les articles du Limoges illustré.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sursum corda, poème du concours de l'Académie française. Préface de M. X, qui n'est pas de l'Académie, 1885.
  • La Légende des oiseaux. 1889.
  • Théâtre blanc 2e édition qui comprend Cher Maître comédie en un acte, Le Tic monologue, Yveline, Le Genre anglais, La Dame de pique comédie en un acte, Les Perles comédie en un acte, Sous-préfète pièce, Père et Maire, La Cage pièce. 1891.
  • Sérénade sur l'eau. 1894.
  • Jasmin Robba, 1894.
  • Pierrefonds dans l'histoire, article, 1894.
  • Bertrande, comédie en un acte, dont la première eut lieu au Théâtre de l'Odéon à Paris le 15/10/1894.
  • Voué au blanc, comédie en un acte, 1895.
  • Robert Villon, nouvelles, 1895.
  • Nos actrices chez elles. 1896.
  • Un Pupille de Bonaparte, roman militaire, 1896.
  • Conseils aux artistes amateurs du théâtre de salon, 1896.
  • Trois cœurs pris, comédie de salon en 1 acte, 1896.
  • Le Goût dans l'ameublement, 1896.
  • Chez le ministre, comédie en un acte, 1898.
  • Le Signal d'alarme, comédie en un acte, 1899.
  • Le Château des merveilles, 1900.
  • Le Camélia bleu, 1re et 2e parties publiées dans La Vie littéraire des 6 et .
  • Paris sous Louis XVI et Paris aujourd'hui illustré de 137 gravures d'après des estampes du XVIIIe siècle et d'après les dessins de Eugène Courboin, Germain, Camille Charles Martin, Auguste Pégurier, Jean Alfred Gérard-Séguin, etc.), 1900.
  • La Guerre anglo-francorusse, 1900.
  • Les Grandes manœuvres, le 11/9/1902 dans Les Nouvelles illustrées.
  • Les Trois rivières, fantaisie rimée sur la Corrèze, la Vienne et la Creuse éditée à Brive-la-Gaillarde en 1902 et citée dans un article du Limoges illustré.
  • Les Grands Naufrages, drames de la mer, 1903.
  • Le Véritable Guillaume II, le 1/1/1903 qui fut interdit sur toute l'étendue de l'empire germanique.
  • Le Joyeux Rajah de Ramador, 1904.
  • Almanach du Drapeau, en 1904, récompensé par le Prix Montyon d'un montant de 1000 F.
  • Au-dessus des frontières, pièce en 3 actes, dont la première eut lieu au Théâtre des Deux-Masques le 28/2/1906.
  • Enquête sur l'antimilitarisme à Toulon et la désorganisation de la défense nationale, 1906.
  • Des faits, des hommes, des idées (1905-1906), avec une préface de Maurice Barrès, 1907.
  • Un coin du Périgord, il y a 50 ans. Silhouettes et anecdotes avec Albert de Lamberterie édité à Brive en 1907.
  • Pèlerinage aux lieux qu'illustra Jeanne d'Arc, 1909.
  • Roman pour ma fiancée, 1909.
  • Les Polichinelles, pièce en 4 actes tirée du manuscrit inachevé de Henry Becque, dans le n° 161 de l'Illustration théâtrale du 15/10/1910.
  • L'Indiscipline dans la marine marchande, campagne du Gil Blas au cours des mois de mars, avril et de .
  • Un jeune homme chaste, le 1/1/1911.
  • Écosse, 1912.
  • Russie, 1912.
  • L'Aéroplane sur la cathédrale, roman, 1913.
  • L'Aventure d'Alexandre Andryane d'après ses mémoires, sa correspondance, les lettres de sa famille et de ses amis, article dans«Le correspondant» du 25/8/2013
  • La Dame de Potsdam, chronique du temps de Guillaume II, .
  • Les Vertus belges dans l'œuvre de M. Henry Carton de Wiart, article, 13/2/1915.
  • La Guerre dans l'Île-de-France. Journal d'un bourgeois de Senlis (-), le 1/1/1916.
  • La Crise morale au théâtre, le 25/4/1918.
  • Il nous reste à nous vaincre !, le 19/6/1919.
  • Préface pour Le Dernier pater, recueil de poésies écrites par François de Lagarenne, 1920
  • Un Provincial: les pamphlets I. Variations sur l'épiderme des femmes, 1920.
  • Un Provincial: les pamphlets II. L'esprit et les esprits de M. Abel Hermant, 1920.
  • Paul Adam mystique dans "L'instantané supplément illustré de la revue hebdomadaire", no 24 du 12/6/1920
  • Mme Moisseron-Chesnaye a la grippe. 19/12/1921
  • Un foyer, un pays, un ciel, roman, 1921.
  • L'Aventure du Tasse à Chaâlis, 1922.
  • Histoire contemporaine par trois indépendants. Tome 1: La France du sacrifice (1914-1916), écrite avec l'amiral Robert Degouy et Émile de Saint-Auban, 1/1/1922. Édité aussi par la «Librairie Nationale des Beaux-Arts» à Paris en 1930.
  • Article sur la mort de l'abbé Prévost dans L'Illustration du 19/8/1922.
  • Porteurs de flambeau : Maurice Barrès et la postérité ; Paul Adam mystique ; Benito Mussolini, sauveur de l'Italie ; les Papes qui m'ont parlé : Pie X, Benoît XV, Pie XI, 1924.
  • La Villa des palmes, le 1/1/1924.
  • Préface pour La Philosophie du sport écrit par Charles Gienger, 1924.
  • Histoire contemporaine par trois indépendants. Tome 2 : La France de la victoire (1917-1919), écrite avec l'amiral Degouy et Émile de Saint-Auban, 1/1/1924.
  • Anatole France philosophe sceptique, texte d'une conférence donnée le 17/11/1924 à l'Institut supérieur de philosophie de l'Université de Louvain.
  • L'Erreur de Pierre Louÿs. 1925.
  • Vive l'Empereur, ou Comment en finir avec une République folle, 1925.
  • Les Dernières pages de Brunetières, le 24/5/1925.
  • Histoire contemporaine par trois indépendants. Tome 3: La France des réalités (1920-1926), écrite avec l'amiral Degouy et Émile de Saint-Auban, 1/1/1926
  • Préface pour Le Spectre 1er traité, métaphysique de l'être: synthèse sociale de l'Univers, 1926.
  • Préface pour Le Spectre 2e traité, la morale, l'ordre: synthèse sociale de l'Univers écrit par Guillaume Desouches, 1926.
  • Préface pour Le Spectre 3e traité, la politique, la mesure: synthèse sociale de l'Univers, 1926
  • Préface pour Le Spectre 4e traité, Théodicée, la puissance: synthèse sociale de l'Univers, écrit par Guillaume Desouches, 1926.
  • Éloquence et pensée, recueil annuel des discours et opinions les plus remarquables de l'année 1928 en France, 1/1/1928.
  • Éloquence et pensée, recueil annuel des discours et opinions les plus remarquables de l'année 1929 en France, 1/1/1929.
  • Préface pour Le Provincial. Franchises, 1re série, 1929.
  • Histoire contemporaine par trois indépendants... avec Robert Degouy et Émile de Saint-Auban. 1930.
  • La Vénérable Mère Javouhey, gloire de la France et de Senlis, le 4/2/1930.
  • Éloquence et pensée, recueil annuel des discours et opinions les plus remarquables de l'année 1930 en France, 1/1/1930.
  • Louis Bromfield à Senlis, article dans «La revue mondiale», 1/6/1933
  • La France missionnaire aux Antilles (Guadeloupe, Martinique, Trinidad), le 1/1/1936

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Quelques renseignements ont été trouvés dans l'hommage écrit par Albert Cahuet reproduit dans La Brise de mai-.

Liens externes[modifier | modifier le code]