Henri Manuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un photographe image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un photographe et une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Henri Manuel
Naissance
Décès
Nom de naissance
Henri ManuelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Henri Manuel (né le 24 avril 1874 à Paris 3e et décédé le 11 septembre 1947 à Neuilly-sur-Seine) est un photographe portraitiste français créateur avec son frère Gaston du studio Manuel Frères.

Il s'est marié le 5 août 1901 à Bâle avec Rachel Camille Meyer.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1900, il ouvre un studio spécialisé dans le portrait des personnalités des mondes politiques et artistiques[1]avec son frère Gaston (3 février 1881 à Paris 3e - 28 décembre 1967 à Paris 7e).

De la Première Guerre mondiale jusqu'en 1944, il fait des reportages en tant que photographe officiel du gouvernement.

Selon Françoise Denoyelle, de 1906 à 1938, « Henri Manuel travaille pour trente revues de mode et plus particulièrement pour La Femme de France (1922-1935), Les Grandes Modes de Paris (1906-1931), Les Modes de la femme de France (1922-1935), Le Petit Écho de la Mode (1928-1936). »[2]. Entre 1921 et 1931, il réalise une commande sur les prisons et les institutions pour mineurs relevant du ministère de la Justice[3].

En 1923, avec Jacques-André Boiffard et Man Ray, il illustre la première édition de Nadja d'André Breton publié dans la collection blanche chez Gallimard[4].

Cosette Harcourt travaille de 1932 à 1933 dans le studio comme responsable commerciale avant de fonder le Studio Harcourt.

Le fonds Henri Manuel est conservé aux archives photographiques de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine ; il contient plus de 600 plaques de verre et des tirages papier[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Édouard Louis Trouessart par Henri Manuel

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Françoise Denoyelle, « Le studio Henri Manuel et le ministère de la Justice : une commande non élucidée », Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », no 4 | 2002 texte intégral (revues.org)

Sources externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On retrouve souvent sa signature sur les portraits des artistes de café-concert et de music-hall, publiés sur les partitions musicales et les programmes de salle de spectacle.
  2. Françoise Denoyelle, « Le studio Henri Manuel et le ministère de la Justice…», note 2.
  3. Idem.
  4. Source : Association Atelier André Breton.
  5. Sources : Fonds photographique de Henri Manuel (1847-1947), catalogue des collections numérisées.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :