Henri Manuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manuel.
Henri Manuel
Naissance
Décès
Nom de naissance
Henri ManuelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail
Distinction

Henri Manuel, né le à Paris dans le 3e arrondissement et mort le à Neuilly-sur-Seine, est un photographe portraitiste français. Ses frères Gaston et Lucien sont quant à eux, créateurs du studio, G.L. Manuel frères.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Manuel est né le 24 avril 1874 à Paris dans le 3e arrondissement[1]. Il s'est marié le 5 août 1901 à Bâle en Suisse, avec Rachel Camille Meyer. Il a deux autres frères : Gaston Manuel, né le 3 février 1881 à Paris dans le 3e arrondissement[2] et Lucien Manuel, né le 20 décembre 1882 aussi dans le 3e arrondissement[3].

En 1900, il ouvre avec son second frère Gaston[4] un studio spécialisé[5] dans le portrait des personnalités des mondes politiques et artistiques. Mais les deux frères se séparent avant la Première Guerre mondiale[4] et Henri Manuel s'installe seul au 27 rue du Faubourg-Montmartre dans le 9e arrondissement de Paris[6]. Ses frères Gaston[7] et Lucien[8], fondent un autre atelier photographique en 1913, G.L. Manuel frères, au 47 rue Dumont-d'Urville dans le 16e arrondissement de Paris[9].

De la Première Guerre mondiale jusqu'en 1944, il fait des reportages en tant que photographe officiel du gouvernement.

Selon Françoise Denoyelle, de 1906 à 1938, « Henri Manuel travaille pour trente revues de mode et plus particulièrement pour La Femme de France (1922-1935), Les Grandes Modes de Paris (1906-1931), Les Modes de la femme de France (1922-1935), Le Petit Écho de la Mode (1928-1936). »[10]. Entre 1921 et 1931, il réalise une commande sur les prisons et les institutions pour mineurs relevant du ministère de la Justice[10].

En 1923, avec Jacques-André Boiffard et Man Ray, il illustre la première édition de Nadja d'André Breton publié dans la collection blanche chez Gallimard[11].

Cosette Harcourt travaille de 1932 à 1933 dans le studio comme responsable commerciale avant de fonder le Studio Harcourt.

Le fonds Henri Manuel est conservé aux archives photographiques de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine ; il contient plus de 600 plaques de verre et des tirages papier[12].

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Galerie[modifier | modifier le code]

Galerie Henri Manuel

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de l'encyclopédie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris : État civil du 3e arrondissement de Paris - acte de naissance no 879 de Henri Manuel. Cote du document : V4E / 2717 (vue 29 sur 31). Archives de Paris, 18 boulevard Sérurier 75019 Paris.
  2. Archives de Paris : État civil du 3e arrondissement de Paris - acte de naissance no 254 de Gaston Manuel. Cote du document : V4E / 2788 (vue 14 sur 31). Archives de Paris, 18 boulevard Sérurier 75019 Paris.
  3. Archives de Paris : État civil du 3e arrondissement de Paris - acte de naissance no 2439 de Lucien Manuel. Cote du document : V4E / 2800 (vue 9 sur 16). Archives de Paris, 18 boulevard Sérurier 75019 Paris.
  4. a et b « Henri Manuel », sur Réunion des Musées Nationaux.
  5. « Henri Manuel (1874-1947) », sur Bibliothèque nationale de France.
  6. On retrouve souvent sa signature, H. Manuel, sur les portraits des artistes de café-concert et de music-hall, publiés sur les partitions musicales et les programmes de salle de spectacle.
  7. Gaston Manuel : né le 3 février 1881 à Paris 3e et mort le 28 décembre 1967 à Paris 7e.
  8. Lucien Manuel : né le 20 décembre 1882 à Paris 3e et mort le 27 décembre 1971 à Pleurtuit.
  9. « Studio G.L. Manuel frères de 1913 à 1939 », sur Bibliothèque nationale de France.
  10. a et b Françoise Denoyelle (préf. Jacques Bourquin et Gisèle Fiche), Le studio Henri Manuel et le ministère de la Justice : une commande non élucidée, vol. 4 - 2002 : Images de l’enfance et de la jeunesse « irrégulières », Rennes et Roubaix, Éditions des Presses Universitaires de Rennes et Éditions de l’École Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse, coll. « Revue d'histoire de l'enfance « irrégulière » », , 254 p. (ISSN 1777-540X, présentation en ligne, lire en ligne), p. 127 à 143.
  11. Source : Association Atelier André Breton.
  12. Sources : Fonds photographique de Henri Manuel (1847-1947), catalogue des collections numérisées.