Henri Béconnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Béconnais
Henri Béconnais 1904.jpg

Henri Béconnais en 1904

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 37 ans)
LüeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Henri François Béconnais, dit Le Roi des Motocyclistes[1], né le à Angers et mort le à Lüe (près de Labouheyre, dans les Landes) à 37 ans[2], est un coureur cycliste, motocycliste et automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Photo d'un homme assis sur une moto dans une position ramassée.
Henri Béconnais sur motocycle Perfecta à moteur Soncin, en 1899

Béconnais est d'abord coureur de cyclisme sur piste professionnel, d'un petit gabarit, en activité dans cette discipline entre 1888 et 1892. Diversement classés entre 1886 et 1894 dans les championnat de France de vitesse et championnat de France de demi-fond de cyclisme sur piste, Henri Béconnais, Fernand Charron, Henri Debray (devenu précocement "Antony" sur les pistes) et Maurice Farman, du fait sans doute de la certitude de la rapidité de leurs réflexes, vont devenir rapidement tous les quatre des pilotes automobiles renommés, déjà habitués à se côtoyer lors de compétitions.

En juin 1899, il accompagne Charles Terront dans son record Paris-Brest-Paris sur motocycle, obtenu par ce dernier en 40 heures et demie entre le 18 et le 19, soit 30 km/h de moyenne sur 1 200 kilomètres[3].

En septembre 1899, sur motocycle Perfecta à moteur Soncin, Béconnais bat à Achères le record du kilomètre lancé, parcouru en 48 s 8, puis en mai 1900 il porte le record de vitesse à 91,8 km/h avec ce type de véhicule, durant la Semaine de Nice. Il s'empare aussi durant cette période du record des 100 kilomètres au vélodrome du Parc des Princes, en h 30 min 55 s 4, en atteignant dans l'heure une distance parcourue de pratiquement 70 kilomètres[1].

Il meurt alors qu'il s'entraîne en vue de participer à la coupe Gordon Bennett : victime d'une crevaison sur sa Darracq 100HP il percute un arbre. Lucien Bernard son mécanicien embarqué est également tué lors de l'accident.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Photo de trois hommes prenant la pose à côté d'un véhicule
Henri Béconnais lors de la Coupe Gordon Bennett 1901.
Le monument à la mémoire de Béconnais, inauguration du 2 juillet 1906.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Motocyclisme[modifier | modifier le code]

  • Course de côte de Chanteloup en 1899
  • Recordman mondial du kilomètres départ lancé le 21 septembre 1899[4]
  • Recordman mondial de vitesse le 30 mai 1900, lors de la Semaine des courses de Nice (et vainqueur de la course du mile)[5]

Sport automobile[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Henri Béconnais » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b F. 29v. Béconnais disponible sur Gallica
  2. « BÉCONNAIS Henri-François », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 29 septembre 2016)
  3. Le Monde illustré, 24 juin 1899, p. 523
  4. (en) « 1899 Grand Prix », sur TeamDAN.com
  5. (en) « 1900 Grand Prix », sur TeamDAN.com
  6. (en) Hans Etzrodt, « HILL CLIMB WINNERS 1897-1949 (Part 1, 1897-1914) », sur The Golden Era of Grand Prix Racing

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :