Charles Terront

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un coureur cycliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un coureur cycliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet cyclisme.

Charles Terront
Terront.jpg

Charles Terront à la une du Petit Journal du 25 septembre 1891

Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes professionnelles
1876-1890 Individuel
1891 Humber Beeston
1892 Individuel
1893 DS
Principales victoires
Raid Paris-Brest-Paris en tricycle à pétrole Phébus, par Terront en 1899 (battant son propre record sur la distance).
Charles Terront en 1901, donnant le départ du Paris-Brest.
Charles Terront en 1901 (Paris-Brest).

Charles Terront, né le à Saint-Ouen et mort le à Sainte-Marguerite-lès-Marseille, est un coureur cycliste français des années 1870-1890, considéré comme la première star française du cyclisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut grand spécialiste du demi-fond cycliste et testa, en 1891, le pneumatique prototype d'Édouard Michelin, un des tout premiers pneumatiques démontables.

Entre 1876 et 1884, il gagna de nombreuses courses.

Il se marie à Biarritz en 1883.

En 1891, il remporta, après 1 200 kilomètres et plus de 71 heures d'effort, le premier Paris-Brest-Paris, en passant trois nuits sur son vélocipède. Il accomplit également un raid Paris-Moscou-Paris[1].

Le 26 février 1893, il remporte un match de 1 000 km contre Jean-Marie Corre à la galerie des Machines devant 50 000 spectateurs[2].

Il vient habiter Rouen en 1893[3],[4], où il tient un commerce de cycles et d'automobiles rue Jeanne-d'Arc (concession Sizaire-Naudin et Darracq).

En juin 1899, il bat le record Paris-Brest-Paris en motocycle cette fois, accompagné d'Henri Béconnais, en 40 heures et demi entre le 18 et le 19, soit 30km/h de moyenne sur 1 200 kilomètres[5].

Il est inhumé au cimetière de Clichy.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Six jours[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

  • 1876
    • Paris-Pontoise
  • 1878
    • Boulogne Billancourt-Versailles**
  • 1879
    • Angers-Le Mans-Angers
  • 1888
    • Drapeau : Royaume-Uni Champion de Grande-Bretagne des 100 miles
  • 1894
    • 2e de Paris-Lyon-Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Charles Terront vainqueur du premier Paris-Brest-Paris est mort hier », Journal des débats,‎ , p. 5
  2. « "Un grand match vélocipédique, Corre contre Terront": La Nature, n°1031 du 4 mars 1893 », sur Conservatoire numérique des arts et métiers (consulté le 18 mars 2015)
  3. Andrée Viollis, « Chez Charles Terront l'ancêtre des "as" du cyclisme », Le Petit Parisien,‎
  4. « Les Sports:vélocipédie », Journal des débats,‎ , p. 3
  5. Le Monde illustré du 24 juin 1899, p.523 (+ photo à Mayenne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Terront et Louis Baudry de Saunier, Les mémoires de Terront : sa vie ses performances, son mode d'entraînement, Paris, L. Pochy,
  • Herbert Osbaldo Duncan et Pierre Lafitte (ill. C. Tichon et F. Garat), En suivant Terront de St-Petersbourg à Paris à bicyclette, Paris, L. Pochy, , 128 p.
  • V. Donnevoi, Dictionnaire vélocipédique illustré, Paris, G. David, , 2e éd., 164 p. (OCLC 457927483), p. 141
  • E. Gendry, Sport vélocipédique : les champions français, Angers, G. Meynieu, , 210 p., « Charles Terront »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Charles Terront sur sa michaudine modèle 1869, en 1922.