Henri Frédéric Schopin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Henri-Frédéric Schopin)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Henri Frédéric Schopin
Naissance
Décès
Nationalités
Activité
Maître
Distinctions
Prix de Rome ()
Pensionnaire de la villa Médicis (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Henri-Frédéric Schopin[1], né à Lübeck (Saint-Empire romain germanique) le et mort à Montigny-sur-Loing le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Allemagne de parents français, il est le fils du sculpteur Jean-Louis-Théodore Chopin et le frère du polygraphe Jean-Marie Chopin.

Henri-Frédéric Schopin est l'élève d'Antoine-Jean Gros[2]. Il obtient le prix de Rome en peinture de 1831 pour Achille poursuivi par le Xanthe. Il débute au Salon de 1835 avec quatre œuvres : Les Derniers Moments des Cenci (musée de la Chartreuse de Douai), Charles IX signant l'acte de la Saint-Barthélémy, Une Fontaine à Albano et Une Jeune Fille et sa chèvre.

Il fut un des hôtes de l'atelier La Childebert au no 9 rue Childebert à Paris[3].

Par son mariage en 1830 avec Nathalie-Sophie Dailly (1810-1895), il devient le gendre de l'acteur Armand-Dailly, sociétaire de la Comédie-Française.

Il est inhumé dans le cimetière de Montigny-sur-Loing.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
En France
Au Royaume-Uni
  • Localisation inconnue :
    • Les Martyrs de Cilicie.
    • Deux sujets d'après Manon Lescaut.
    • Fleur-de-Marie et Rodolphe et Fleur-de Marie et le Curé, deux sujets tirés des Mystères de Paris d'Eugène Sue.
    • Fondation des Invalides.
    • Les Sœurs de charité en Crimée.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois prénommé Frédéric-Henri.
  2. « Schopin (Henri-Frédéric) », in Nouveau Larousse illustré, tome VII, 1904. Désigné par erreur comme frère du célèbre pianiste Frédéric Chopin, dont le mariage des parents date de 1806.
  3. Alexandre Privat d'Anglemont, « La Childebert », in Paris anecdote, Paris, Jannet, 1854, pp.171 à 198.
  4. « Schopin (Henri-Frédéric) », in Nouveau Larousse illustré, tome VII, 1904.
  5. « Schopin-Pompéi La tribune de l'art », sur http://www.latribunedelart.com (consulté le 20 février 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :