Alexandre Privat d'Anglemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anglemont (homonymie).
Alexandre Privat d'Anglemont
Description de cette image, également commentée ci-après
Alexandre Privat d'Anglemont
Naissance
Sainte-Rose (Guadeloupe)
Décès (à 43 ans)
Paris
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Paris anecdoté. Les industries inconnues, la Childebert, les oiseaux de nuit, la villa des chiffonniers. Paris: P. Jannet, 1854.
Paris inconnu. Paris: Delahaye, 1861.

Alexandre Privat d'Anglemont, né à Sainte-Rose (Guadeloupe) le , et mort à Paris le , est un écrivain et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Privat d'Anglemont est connu surtout pour ses deux livres d'anecdotes sur Paris, Paris anecdote (1854) et Paris inconnu (1861). Il était considéré de son vivant comme l'incarnation du mode de vie bohème[1], au même titre qu'Henry Murger, relatant les histoires incroyables du Paris du premier XIXe siècle[2]. Ennemi de l'ennui, ses contemporains, qui évitèrent quant à eux de sombrer dans l'oubli, voyaient en lui le chantre du divertissement, particulièrement nocturne. Son second livre d'anecdotes sur Paris parut à titre posthume, l'auteur étant mort jeune de la tuberculose.

Poulet-Malassis a rapporté qu'il a signé de son nom des vers de Baudelaire, Banville et Nerval[3]. Il semble en vérité que les emprunts entre les trois poètes furent réciproques[4]. Dans la biographie qu'il a consacrée à Privat d'Anglemont, Willy Alante-Lima argumente une attribution erronée de quelques poèmes de jeunesse de Privat à Baudelaire[5].

Le 18 juillet 1865, Alfred Delvau lui dédie Les heures parisiennes illustrées par Émile Bénassit.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Voyage à travers Paris, 1846[6].
  • Pierrot, suppôt du diable, pantomime, 1847.
  • La Closerie des Lilas, quadrille en prose, 1848[7].
  • Paris anecdote. Les industries inconnues, la Childebert, les oiseaux de nuit, la villa des chiffonniers, 1854[8].
  • Paris inconnu, précédé d'une étude sur sa vie par Alfred Delvau, 1861[9].
  • http://www.grasset.fr/paris-anecdote-9782246812586 Grasset 2017 EAN : 9782246812586

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « [Privat] était un bohème, le type le plus complet du bohème, tel que le comprend la foule. » - Charles Monselet, préface à Paris anecdote, éd. illustrée de cinquante dessins à la plume par José Belon, Paris, Rouquette, 1885 ; rééd. Les Éditions de Paris, coll. « Paris insolite », 1984, p. 5.
  2. « Nous avions rencontré l'incroyable, nous voulions de l'impossible », Paris anecdote, p. 35.
  3. Notice du Parnasse satirique du XIXe siècle, citée par Charles Monselet, op. cit..
  4. Pierre Citron, « Privat d'Anglemont ou les vérités d'un menteur », Revue des sciences humaines, no Fasc. 103,‎ , p. 400-416.
  5. Willy Alante-Lima, Alexandre Privat d'Anglemont, le funambule, Paris, Editions du Parc / Sépia, , 204 p. (ISBN 9782842801984)
  6. Texte en ligne.
  7. Texte en ligne.
  8. Texte en ligne.
  9. Texte en ligne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]