Hans Bouman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hans Bouman
Portrait dans l'atelier.jpg
Hans Bouman à l'atelier
Naissance
Nationalité
Activités

Hans Bouman, né en 1951 à Haarlem aux Pays-Bas, est un artiste néerlandais installé à Paris depuis 1981.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hans Bouman est diplômé de l'École graphique d'Amsterdam[1] et de l'Académie des Beaux Arts Gerrit Rietveld[2] d'Amsterdam (1978).

Dans les années 1980, il peint de grandes têtes hiératiques dans l'épaisseur et la densité de la matière. "Collés, brouillés, broyés, brûlés, les matériaux s’accordent parfaitement pour créer la forme et lui donner sa résonance. Toute la magie de Bouman est là, dans ce jeu sur la matière picturale et dans cette capacité d’en faire jaillir, aux sens propre et figuré, une figure immédiate," écrit alors Henri-François Debailleux[3].

Certaines figures évoquent les sculptures géantes de l’île de Pâques et les masques d'Afrique, d'autres rappellent les élongations dramatiques de l'Expressionnisme.

En 1995, il abandonne le papier goudronné et le carton et joue avec les reliefs aléatoires du papier de rizsur la surface du tableau. Il crée son propre panthéon de dieux et de déesses sortis de son imaginaire (Årantaleph, Olafdir, Kratikoff, Mandi Tan…) .

Hans Bouman explore ensuite les ressources du numérique, combinant peinture, dessin et gravure aux pratiques liées aux nouvelles technologies.

Plus récemment (2011-2012), il peint des corps qui semblent flotter dans l’espace et vouloir s'échapper des limites de la toile.

Il se consacre également à la sculpture. Au cours de séjours à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso et à Foumban au Cameroun, il réalise des bronzes à la cire perdue avec des fondeurs locaux. En 2014, il installe une sculpture monumentale dans le parc à Shunde près de Canton pour le projet P'art sino-français qui commémore les 50 ans de relations diplomatiques entre la France et la Chine[4],[5].

Depuis toujours, il pratique la photographie, argentique d'abord pour une série de Paysages coupables de plages parsemées de bunkers, et la photographie numérique plus récemment.

Ces dix dernières années, Hans Bouman a réalisé des films expérimentaux (Les Méandres du Noir, Un Rêve d'après la nouvelle de Franz Kafka) et des portraits vidéo de ses amis peintres (Christine Jean[6], Serge Plagnol, Fred Kleinberg[7], Zwi Milshtein, Bernard Ollier[8]…). Ses expositions ont été préfacées par Alin Avila Gérard Barrière, Gérard-Georges Lemaire, Daniel Picouly

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2012 Body and Soul II, Pink Gallery[9], Séoul, Corée du Sud
  • 2012 Body and Soul I, Kunstdoc, Séoul, Corée du Sud
  • 2012 Corps et Esprit II, Espace Saint-Louis[10], Bar-le-Duc
  • 2010 En corps, La Réserve d'area, Paris
  • 2011 Têtes à tête, La Serre, Saint-Étienne
  • 2008 Têtes ardentes, La Réserve d'area, Paris, catalogue[11]
  • 2008 Corps et esprit, Centre d'Art Contemporain Raymond Farbos, Mont-de-Marsan
  • 2007 Suaire de soi, La Réserve d'area, Paris
  • 2005 Labyrinthe, avec S. Galazzo, F. Haddad et S. Sainrapt, L'Entrepôt[12], Paris
  • 2004 10 ans de peinture, Galerie Le Confort des Étranges, Toulouse
  • 2001 Galerie Art Déco, Antananarivo, Madagascar
  • 2000 Galerie Koralewski, Paris
  • 1999 Galerie Simoncini, Luxembourg
  • 1997 Au pays Lobi avec Bertrand Rieger, Espace Paul Ricard, Paris
  • 1997 Centre Culturel Albert Camus, Antananarivo, Madagascar
  • 1996 Œuvres récentes, Studio Kostel, Paris
  • 1996 Œuvres sur papier, Galerie Vanuxem, Paris
  • 1996 Parcours 1985/1996, Galerie Kiron, Paris
  • 1995 Galerie Westlund, Stockholm, Suède
  • 1995 Galerie Vanuxem, Paris
  • 1993 Traits de caractère, Chapelle de l'Hôtel de Ville, Vesoul
  • 1993 Galerie Nicole Buck, Strasbourg
  • 1993 Galerie Vanuxem, Paris
  • 1992 Galerie Simoncini, Luxembourg
  • 1992 Sculptures, Galerie Koralewski, Paris
  • 1990 Studio Kostel, Paris
  • 1990 Galerie Vanuxem, Paris
  • 1990 Galerie La Cour 21, Nantes
  • 1987 Galleria M.R., Rome, Italie
  • 1987 Galerie Nicole Ferry, Paris
  • 1986 Galerie Flora, Espace Kiron, Paris
  • 1985 Galerie Jean-Claude David, Grenoble

Livres d'artiste[modifier | modifier le code]

  • 2014 Le Concours des torses, texte de Gérard-Georges Lemaire, Éditions Piver
  • 2013 Face-A-Face, un dialogue en images de la Corée du Sud
  • 2012 Body & Soul, Paris et Séoul
  • 2005 Sextus, texte de Gérard-Georges Lemaire, Éditions Arearevue)s(, Paris
  • 1998 De Bobo à Ouaga, textes de Hans Bouman et Tony Soulié, Yeo éditeur pour Area, Paris
  • 1998 Family Affairs, avec Ronald Ruseler et Margreet Bouman, textes d'Isabella Lanz et Daniel Cunin, Margreet Bouman éditeur (ISBN 9080360821)
  • 1997 Chemins croisés en Pays Lobi, textes de G. Barrière, C. Barbier, H. Bouman, M.-C. Guyot, F. Le Graverend et B. Rieger, Fondation d'entreprise Paul Ricard et Polaroid France éditeurs
  • 1993 Têtes, carnet de dessins, Yeo éditeur pour Area, Paris
  • 1993 Visages, anapistogramme, texte de Gérard Barrière[13], Édition galerie Vanuxem, Paris

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1986 Prix de peinture du Salon de Montrouge
  • 1988 Premier Prix du Concours Perrier-Jouët

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Gérard-Georges Lemaire, Body and Soul, Culture Ocean, mars-avril 2013[14]
  • Chistophe Averty, Les âmes silencieuses, Artension no 112, 2013
  • Gérard Férou, L’Afrique fantôme d'Hans Bouman, Les Lettres françaises, octobre 2007[15]
  • Gérard-Georges Lemaire, Hans Bouman, Santé mentale, no 167, 2012[16]
  • Henri-François Debailleux, Hans Bouman en têtes, Libération, 29 novembre 1996
  • Françoise Monnin, Le double visage d'Hans Bouman, Muséart, no 55, novembre 1995

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard-Georges Lemaire, Le Noir absolu et les Leçons de ténèbres, Hémisud, 2009
  • Daniel Picouly et Gérard-Georges Lemaire, Têtes ardentes, Éditions Area, 2008 (ISBN é-35276-032-1)
  • Gérard-Georges Lemaire, Labyrinthe, 2004
  • Alin Avila, Totems de silence: Hans Bouman, 1996, Yeo éditeur pour Area, Paris (EAN 265-0006469745)
  • Gérard Barrière, Traits de caractères, 1993
  • Henri-François Debailleux, Hans Bouman, Galerie Vanuxem éditeur, Paris, 1990
  • Gérard Barrière, Hans, le tenace, Paris, 1987
  • Henri-François Debailleux et Gérard-Georges Lemaire, Hans Bouman, Grenoble, 1985

Collections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ma-web.nl
  2. http://www.gerritrietveldacademie.nl
  3. Préface du catalogue de l'exposition à la Galerie Jean-Claude David, Grenoble, 1985
  4. « P'Art Sino-Français », sur zhe-art.com/
  5. « P'Art SinoFrançais 2014 », sur bouman.free
  6. Hans Bouman, portrait vidéo de Christine Jean, « L'eau d'en haut - Bay Water Watch », sur youtube.com
  7. Hans Bouman, portrait vidéo de Fred Kleinberg, « Monstre-Toi », sur youtube.com
  8. Hans Bouman, portrait vidéo de Bernard Ollier, « Les textes », sur bernardollier.com
  9. 엉스 부만 (Hans Bouman) Body & Soul 육체
  10. Hans Bouman, l'invité du jour, Vidéo, sur territorialtv.fr
  11. Catalogue têtes ardentes, sur hans.bouman.free
  12. Labyrinthe, exposition collective, sur lentrepot.fr
  13. http://www.gerard-barriere.fr/images/documents/prefaces_expos_individuelles/h._bouman_visages.pdf
  14. http://www.cultureocean.co.kr
  15. https://www.humanite.fr/node/68347
  16. http://www.santementale.fr/la-revue/artistes/hans-bouman.html
  17. M. Le Bot, J.-R. Soubiran, N. Bertrand, Alin Avila L'éloge de la peinture, éd. Musée de Toulon, Toulon, 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]