Hélène Miard-Delacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hélène Miard-Delacroix, née le 5. 11. 1959, est une germaniste et historienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne élève de l'école normale supérieure de Fontenay-aux-Roses (1980-1985), Hélène Miard-Delacroix est agrégée d'allemand, a étudié en DEA à l'Institut d'études politiques de Paris et est titulaire d'un doctorat ainsi que d'une habilitation à diriger des recherches obtenus à l'université de Paris IV.

Après avoir été maître de conférences à l'université de Tours (1990-1993), assurant en parallèle une charge de cours à l'Institut d'études politiques de Paris, elle est maître de conférences à l'université Paris-Sorbonne (1993-1998), puis professeur des universités à l'ENS Lyon entre 2003 et 2008. Elle occupe actuellement le poste de professeur d'histoire et de civilisation de l’Allemagne contemporaine à l'UFR d'études germaniques et nordiques de Sorbonne Université[1]. Elle a été membre du conseil scientifique de l' Institut historique allemand à Paris, présidente du conseil scientifique de la Fondation Bundeskanzler-Willy-Brandt-Stiftung [2] et vice-présidente du conseil scientifique de l'Institut für Zeitgeschichte basé à Munich et Berlin[3]. Elle est co-éditrice (Mitherausgeberin) des Actes diplomatiques de la République fédérale d’Allemagne, Berlin[4].

Ses domaines de recherche sont l'histoire de l'Allemagne après 1945, la vie politique, économique et sociale dans l’Allemagne contemporaine ainsi que les relations franco-allemandes et la construction européenne. À ce titre, elle participe à des missions d'expertise, elle est consultante pour les médias (comme Arte[5], France Inter[6] ou France 24[7]).

Le , elle fait partie des signataires d'une tribune de chercheurs et d'universitaires annonçant avoir voté Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle française de 2017 et appelant à voter pour lui au second, en raison notamment de son projet d'assumer l'Europe et de renouveler l'offre politique[8].

Elle est membre du comité scientifique de la Maison de l'histoire européenne, à Bruxelles[9]. Elle est membre de la Commission pour l’histoire du parlementarisme et des partis politiques KGParl, à Berlin[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Travaux universitaires[modifier | modifier le code]

  • Doctorat nouveau régime, Le Chancelier Helmut Schmidt et la France 1974-1982, Université de Paris IV Sorbonne.
  • Habilitation à diriger des recherches, La question nationale allemande et les relations politiques de la République fédérale d’Allemagne avec la France, 1949-1990, Université de Paris IV Sorbonne.

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Partenaires de choix ? Le Chancelier Helmut Schmidt et la France, Berne, Paris, New York, Peter Lang, 1993.
  • Allemagne, avec Alfred Grosser, Paris, Flammarion, collection Dominos, 1994.
  • Question nationale et nationalisme. Perceptions françaises d’une problématique allemande au début des années cinquante, Lille-Villeneuve d’Ascq, Presses du Septentrion, 2004.
  • Deutsch-französische Geschichte 1963 bis in die Gegenwart. Im Zeichen der Europäischen Einigung. Band 11, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 2011.
  • Le défi européen. Histoire Franco-allemande de 1963 à nos jours, Lille-Villeneuve d’Ascq, Presses du Septentrion, 2011.
  • Willy Brandt, Paris, Fayard, 2013
  • Willy Brandt, Life of a Statesman, London, New-York, I.B. Tauris, 2016
  • Von Erbfeinden zu guten Nachbarn. Ein deutsch-französischer Dialog, avec Andreas Wirsching, Stuttgart, Reclam, 2019

Direction d’ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Wandel und Integration. Deutsch-französische Annäherungen der Fünfziger Jahre - Mutations et intégration. Les rapprochements franco-allemands dans les années cinquante, dir. Hélène Miard-Delacroix et Rainer Hudemann, München, Oldenbourg, 2005.
  • Numéro spécial Études Germaniques, avec Anne-Marie Saint-Gille, Penser et construire l’Europe : de la paix éternelle à la sécurité collective, no 64 (2009) 2.
  • Espaces de pouvoir, espaces d'autonomie en Allemagne, dir. Hélène Miard-Delacroix, Guillaume Garner et Béatrice von Hirschhausen, Lille-Villeneuve d’Ascq, Presses du Septentrion, 2010.
  • 50 ans de relations franco-allemandes, dir. Reiner Marcowitz et Hélène Miard-Delacroix, Paris, Nouveau Monde, 2012.
  • Penser et pratiquer l'histoire du temps présent. Essais franco-allemands, dir. Emmanuel Droit, Hélène Miard-Delacroix, Frank Reichherzer, Villeneuve d'Ascq, Presses du Septentrion, 2016
  • L’Allemagne entre rayonnement et retenue, dir. Dominique Herbet, Hélène Miard-Delacroix, Hans Stark, Villeneuve d’Ascq, Presses du Septentrion, 2016
  • Deutschland, Frankreich und die USA in den 'langen' 1960er Jahren. Ein transatlantisches Dreiecksverhältnis, Johannes Großmann, Hélène Miard-Delacroix (Hg.), Stuttgart, Steiner, 2018
  • Der Rhein als politische Landschaft zwischen Deutschland und Frankreich 1815 – heute / Le Rhin. Un espace partagé entre la France et l´Allemagne de 1815 à nos jours, Hélène Miard-Delacroix, Guido Thiemeyer (Hg.), Stuttgart, Steiner, 2018

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]