Guy Ouellette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouellette.

Guy Ouellette
Fonctions
Député à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(11 ans, 7 mois et 21 jours)
Élection 26 mars 2007
Réélection 8 décembre 2008
4 septembre 2012
7 avril 2014
1er octobre 2018
Circonscription Chomedey
Législature 37e, 38e, 39e, 40e, 41e et 42e
Groupe politique Indépendant
Parti libéral du Québec
Prédécesseur Thomas Mulcair
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Sherbrooke
Nationalité Canadienne
Parti politique Indépendant
Parti libéral du Québec
Conjoint Isabelle Brodeur
Enfants 4
Profession Policier

Guy Ouellette, né le à Sherbrooke, est un policier retraité et un homme politique québécois, député de la circonscription de Chomedey.

En tant que policier, il s'est fait connaître pour avoir participé à la lutte contre les groupes de motards criminalisés québécois, particulièrement les Hells Angels, pendant les années 1990. Élu à plusieurs reprises sous la bannière du Parti libéral du Québec, il a annoncé, à la suite de son arrestation par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) le 25 octobre 2017, qu'il se retirerait du caucus libéral et siégerait dorénavant à titre de député indépendant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Sherbrooke en Estrie, Guy Ouellette est marié à Isabelle Brodeur et est père de quatre enfants, maintenant adultes, David, Maxim, Alexandre et d'Andréa.

En 1968, il obtient son diplôme d'études secondaires (DES) au séminaire de Saint-Jean d'Iberville.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1969, il entre comme cadet policier au sein de la Sûreté du Québec (SQ) puis occupe les fonctions de policier, policier patrouilleur, chef d'équipe, caporal de relève, caporal et finalement, sergent responsable d'équipes d'enquêteurs de stupéfiants.

En 1990, après 21 ans de service dans la SQ, il devient sergent à la section des Renseignements criminels. Lorsque l'escouade Carcajou est formée en septembre 1995 pour lutter contre les bandes de motards criminalisés, Guy Ouellette s'y joint.

De 1997 à 2001, il a été conseiller auprès des autorités de la Sureté du Québec concernant le crime organisé et les motards criminalisés.

Entre 1995 et 2007, Guy Ouellette a servi de témoin expert dans plusieurs causes contre des motards à travers le pays. Les ministères de la Justice de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec ont ainsi utilisé ses services.

En septembre 2005, en collaboration avec Normand Lester, il publie le livre intitulé Mom, qui détaille l'ascension du chef québécois des Hells Angels, Maurice Boucher.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection générale québécoise de 2007, il se présente comme candidat du Parti libéral du Québec dans la circonscription de Chomedey, dans la région de Laval. Il remporte la victoire avec 55 % des voix (majorité de 10 738). Sa campagne électorale est toutefois entachée par l'emploi de Gilles Cloutier, fraudeur qui arrange les élections clé en main en gérant des pots-de-vin[1].

Il est réélu en 2008 avec 66 % des voix et le 4 septembre 2012 avec 57 % des voix.

Il est arrêté le 25 octobre 2017 par l'Unité permanente anticorruption relativement à des fuites de documents d'enquêtes criminelles.

Durant les élections de 2018, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, révèle que le député aurait fourni à sa formation politique des informations compromettantes sur le Parti libéral alors au gouvernement[2].. Peu après les élections, le député-réélu Guy Ouellette est expulsé du caucus du Parti libéral en raison d'un bris de confiance avec le parti[3].

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

  • Porte-parole de l'opposition officielle en matière de travail depuis le 26 septembre 2012
  • Adjoint parlementaire au ministre du Revenu (4 novembre 2009 au 1er août 2012)
  • Adjoint parlementaire au ministre de la Sécurité publique (25 avril 2007 au 5 novembre 2008)

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection générale de 2018 dans Chomedey
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Guy Ouellette (sortant) Libéral 15 982 52,7 % 7 968
     Alice Abou-Khalil Coalition avenir 8 014 26,4 % -
     Ouerdia Nacera Beddad Parti québécois 2 301 7,6 % -
     Rabah Moulla Québec solidaire 2 144 7,1 % -
     Nick Keramarios Conservateur 1 084 3,6 % -
     Fatine Kabbaj Vert 538 1,8 % -
     Omar El-Harrache NPD Québec 276 0,9 % -
Total 30 339 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 54 % et 526 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur resultats.dgeq.org (consulté le 13 octobre 2018)

Élection générale de 2014 dans Chomedey
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Guy Ouellette (sortant) Libéral 30 604 73 % 25 788
     Jean Cooke Parti québécois 4 816 11,5 % -
     Carlie Dejoie Coalition avenir 4 658 11,1 % -
     Lise-Anne Rhéaume Québec solidaire 1 164 2,8 % -
     Brendan Edge Vert 347 0,8 % -
     Emily Gagnon Bloc pot 191 0,5 % -
     Patrick Simard Option nationale 130 0,3 % -
Total 41 910 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 72,3 % et 352 bulletins ont été rejetés.

Élection générale de 2012 dans Chomedey
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Guy Ouellette (sortant) Libéral 21 893 57,2 % 14 514
     Marielle Potvin Coalition avenir 7 379 19,3 % -
     Jean Cooke Parti québécois 6 340 16,6 % -
     Francine Bellerose Québec solidaire 1 362 3,6 % -
     Stéphanie Stevenson Vert 663 1,7 % -
     Patrick Simard Option nationale 341 0,9 % -
     Kamal Germanos Lutfi Indépendant 267 0,7 % -
Total 38 245 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 67,9 % et 418 bulletins ont été rejetés.

Élection générale de 2008 dans Chomedey
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Guy Ouellette (sortant) Libéral 16 702 66,1 % 11 392
     Jonathan Cyr Parti québécois 5 310 21 % -
     Josée Granger Action démocratique 1 936 7,7 % -
     Christian Picard Vert 625 2,5 % -
     Francine Bellerose Québec solidaire 556 2,2 % -
     Polyvios Tsakanikas Marxiste-léniniste 133 0,5 % -
Total 25 262 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 45,2 % et 281 bulletins ont été rejetés.

Élection générale de 2007 dans Chomedey
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Guy Ouellette Libéral 18 667 54,7 % 10 738
     Phani Papachristou Action démocratique 7 929 23,3 % -
     Joëlle Quérin Parti québécois 5 180 15,2 % -
     Jean Martin Vert 1 237 3,6 % -
     Francine Bellerose Québec solidaire 683 2 % -
     Noemia Onofre de Lima Indépendant 299 0,9 % -
     Polyvios Tsakanikas Marxiste-léniniste 103 0,3 % -
Total 34 098 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 62,9 % et 338 bulletins ont été rejetés.


Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]