Guy-Patrick Sainderichin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainderichin.
Guy-Patrick Sainderichin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Guy-Patrick Sainderichin est un scénariste français, né en 1950 à Piégut-Pluviers (Dordogne). Il est le scénariste principal et l'auteur des dialogues de la première saison de la série Engrenages (Canal Plus).

Pour la compagnie théâtrale In Quarto, il a co-écrit en 2014, avec la metteure en scène Julie Duclos, la pièce Nos serments.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy-Patrick Sainderichin est le fils des journalistes Ginette et Pierre Sainderichin.

Diplômé de l'Idhec en 1975 (28e promotion), il est cofondateur, avec Mireille Abramovici[1], Jean-Denis Bonan, Richard Copans et François Dupeyron, du collectif de cinéma militant d'extrême-gauche Cinélutte[2] (1973-1976).

De 1976 à 1981, il est technicien de cinéma et de télévision, caméraman entre autres du film de Luc Moullet Genèse d'un repas (1978), assistant-caméraman à Vienne puis à Berlin pour les films d'opéra Le Couronnement de Poppée de Monteverdi, réalisé par Jean-Pierre Ponnelle (1979), et Falstaff de Verdi réalisé par Götz Friedrich (en) (1979). Il est ensuite journaliste et critique à Libération, pour les rubriques cinéma et théâtre (1982-1983), rédacteur aux Cahiers du cinéma, membre du comité de rédaction (1980-1983).

Il a également travaillé au Théâtre des Amandiers, alors dirigé par Catherine Tasca et Patrice Chéreau, et à la chaîne de télévision La Cinq.

Il est auteur ou coauteur pour la télévision d’épisodes de séries (Maigret, Navarro, Avocat d'office, Alice Nevers, le juge est une femme, Section de recherches) et de téléfilms policiers (La Bavure, Mort d'un gardien de la paix, Un flic pourri), ainsi que de la première saison de la série Engrenages. Au cinéma, il est le scénariste de Buisson ardent de Laurent Perrin (1987, Prix Jean-Vigo), et de L'Homme aux yeux d'argent de Pierre Granier-Deferre (1985).

Il apparaît dans plusieurs films d'Olivier Assayas, Désordre, L'Enfant de l'hiver, Irma Vep, dans trois films de Mia Hansen-Løve, Le Père de mes enfants (2009), Un amour de jeunesse (2011), L'Avenir (2016).

En 2014, il est co-auteur, avec la metteure en scène Julie Duclos, de la pièce Nos serments, très librement inspirée du film de Jean Eustache, La Maman et la Putain, représentée en janvier 2015 et reprise en avril 2016 au Théâtre de la Colline.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mireille Abramovici sur data.bnf.fr
  2. Cinélutte sur Ciné-club de Caen.com

Liens externes[modifier | modifier le code]