Goo (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Goo
Gʋ̀ʋ̀
Pays Côte d’Ivoire
Nombre de locuteurs dix villages (2013)
Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 nic[1]
Glottolog gooa1234

Le goo est une langue nigéro-congolaise de la famille des langues mandées, parlée en Côte d’Ivoire. Elle est proche du tura et du dan.

Écriture[modifier | modifier le code]

Une orthographe goo a été développée par Valentin Vydrin et Roger Goh Duané, et a été utilisé avec quelques modifications dans les ouvrage d’Ekaterina Aplonova[2].

Alphabet goo[2]
a ʌ b bh d e ɛ g gb gw i ɩ j k kp kw l n ŋ o ɔ ɤ p s t u ʋ v w y z

Le ton est indiqué à l’aide de signes diacritiques sur la voyelle ou la consonne nasale :

  • ton extra-haut : ‹ á ʌ́ é ɛ́ í ɩ́ ó ɔ́ ɤ́ ú ʋ́ ń ŋ́ › ;
  • ton haut : ‹ â ʌ̂ ê ɛ̂ î ɩ̂ ô ɔ̂ ɤ̂ û ʋ̂ n̂ ŋ̂ › ;
  • ton bas : sans diacritique ;
  • ton extra-bas : ‹ à ʌ̀ è ɛ̀ ì ɩ̀ ò ɔ̀ ɤ̀ ù ʋ̀ ǹ ŋ̀ ›.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. code générique
  2. a et b Aplonova 2020, p. 8.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ekaterina Aplonova, Dictionary as a source of a grammatical description of a language: the case of Goo (M.A.Thesis), Moscow, Higher School of Economics, (présentation en ligne)
  • Ekaterina Aplonova, « Morphologie verbale de la langue goo », Mandenkan, no 58,‎ , p. 3-24 (DOI 10.4000/mandenkan.1207, lire en ligne)
  • Ekaterina Aplonova, « Dictionnaire goo – français », Mandenkan, no 63,‎ , p. 3-67 (DOI 10.4000/mandenkan.2188, lire en ligne)
  • (en) Valentin Vydrin, Goo, an unknown language of Côte d’Ivoire, (lire en ligne)
  • Valentin Vydrin, « Goo : présentation d’une langue », Mandenkan, no 50,‎ , p. 171-194 (DOI 10.4000/mandenkan.293, lire en ligne)
  • [Vydrin 2014] (ru) В.Ф. Выдрин, « Гоо, неизвестный язык манде », dans А. Ю. Желтов, Антропология и лингвистика: Материалы петербургских экспедиций в Африку, Musée d’Anthropologie et d’Ethnographie, Académie des Sciences de la Russie,‎ , 67-127 p. (ISBN 978-3-643-90476-8, lire en ligne)


Articles connexes[modifier | modifier le code]