Bété (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bété
bhɛtɩgbʋʋ
Pays Côte d'Ivoire
Nombre de locuteurs bété de Gagnoa : 150 000 (1989)[1]

sokuya : 10 100 (1993)[2]
bété de Daloa : 130 000 (1993)[3]
bété de Guibéroua : 130 000 (1993)[4]
godié : 26 400 (1993)[5]

Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bev – bété de Daloa
bet – bété de Guibéroua
btg – bété de Gagnoa
god – godié
kyf – sokuya
IETF btg, bev, bet, god, kyf

Le bété ou les langues bété sont un continuum linguistique de langues krou parlée par les Bétés dans le sud-ouest et le centre-ouest de la Côte d'Ivoire.

Variétés[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses variétés du bété, qui sont regroupées en deux groupes occidental et oriental.

Les bases de données linguistiques Ethnologue.com et Glottolog.org recensent cinq variétés de bété[6],[7] :

Écriture[modifier | modifier le code]

Le bété est principalement écrit avec l’alphabet des l’Orthographe pratique des langues ivoiriennes. Les tons sont indiqués avec les symboles moins ‹ ˗ › pour le ton bas, apostrophe ‹ ʼ › pour le ton haut et double apostrophe ‹ ˮ › pour le très haut devant la syllabe à ton simple ou devant et derrière la syllabe à ton complexe.

Alphabet bété (de Daloa)[8]
a ä b bh c d e ë ɛ f g gb
gh i ï ɩ j k kp l m n ng ny
o ö ɔ p s t u v ʋ w y z

En 1956, Frédéric Bruly Bouabré a créé l’écriture bété, un syllabaire, pouvant être utilisé pour écrire le bété.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (kyf) Sɔkɔwɛlɩɩ ʼwʋzɛlɩ -sɛbhɛ (Syllabaire sokuya), Abidjan, Société Internationale de Linguistique,
  • « ˮBhɛtɩ gbʋ », sur Des mots et des langues, (consulté le 15 décembre 2019)
  • (en) Ivan Lowe, Edwin Arthur et Philip Saunders, « Eventirity in Kouya », dans Mary Ruth Wise, Thomas N. Headland et Ruth M. Brend, Language and life: essays in memory of Kenneth L. Pike, Dallas, SIL International and The University of Texas at Arlington, coll. « Publications in Linguistics » (no 139), , 429-448 p. (présentation en ligne)
  • Philip Saunders et Eddie Arthur, Lexique sokuya, sokuya–français, français–sokuya, Abidjan/Vavoua, Projet Linguistique Sokuya, , iv, 80 p.
  • John Steketee et Gogouahi Marcel Tchoma, ˗A ʼzɛlɩ bhɛtɩgbʋʋ ˮmö [ = Syllabaire en bété central (Guibéroua, Saïoua, Soubré) ], Abidjan, Société internationale de linguistique,
  • Kallet Abréam Vahoua, « L’instabilité de la voyelle /ʌ/ dans un parler bete (langue kru de Côte d’Ivoire) », Nordic Journal of African Studies, vol. 20, no 2,‎ , p. 150–176 (lire en ligne)
  • Kallet Abréam Vahoua, « Le ton grammatical du kpɔ̍kʋ̀gbʋ̀, parler kru de Côte d’Ivoire », Cahiers Ivoiriens de Recherche Linguistique (C.I.R.L.), ILA, no 42,‎ , p. 129–147 (lire en ligne)
  • Raymond Gnoléba Zogbo, Parlons bété : Une langue de Côte d’Ivoire, L’Harmattan, , 239 p. (ISBN 978-2-7475-7300-9, présentation en ligne)
  • Raymond Gnoléba Zogbo, Dictionnaire bété-français, Abidjan, Éditions du CERAP, (ISBN 2-915352-17-8 et 9782915352177)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]