Goaltending

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le goaltending de Noah Vonleh est une violation qui donne à Nigel Williams-Goss un panier accordé.

Au basket-ball, le terme goaltending (ou contre illégal) désigne le geste effectué par un joueur en défense pour dévier un tir adverse alors que le ballon est dans sa phase descendante ou qu'il a touché la planche mais qu'il n'a pas encore touché l'arceau. Ce geste d'un défenseur constitue une violation qui fait que le panier est automatiquement accordé.

Définition[modifier | modifier le code]

George Mikan (#99) lors d'une rencontre de NBL.

Le goaltending est une violation qui est le fait de toucher le ballon lancé en direction du panier en phase descendante quand il est tout entier au-dessus du niveau cercle, qu'il a encore une chance d'y pénétrer, mais qu'il n'est pas encore entré en contact avec l'arceau[1],[2],[3]

En NCAA, WNBA et NBA, le goaltending est également sanctionné si le ballon a déjà touché la planche du panneau tout en restant au-dessus du niveau du cercle, qu'il soit en phase ascendante ou descendante, ou si le ballon roule sur le cercle [4],[5]. Le goaltending est alors un contre illégal d'un tir de champ.

En high school et en NCAA, le goaltending est également sanctionné quand un joueur interfère lors du tir d'un lancer franc pendant toute la période pendant laquelle le ballon vers le panier [1],[6].

Si le goaltending survient sur un tir de champ, le panier est aussitôt accordé par l'arbitre[7]. En high school et en NCAA, si le goaltending est sifflé sur un lancer franc, le point est accordé au tireur et l'équipe adverse est pénalisée d'une faute technique contre le tireur[8],[9]

Le pendant offensif du goaltending est la règle de l'Interférence (en) avec lequel il est souvent confondu. En NBA, l'interférence survient lors d'une tentative de tir de champ quand un autre joueur touche le ballon, le cercle ou le ballon quand il est sur le cercle. Si le joueur qui effectue cette violation est un défenseur, le panier est automatiquement accordé. En revanche, les règles FIBA permettent de repousser le ballon s'il roule sur le cercle ou a rebondi dessus.

Aux États-Unis, l'interdiction du goaltending a été décidée par la NCAA dès 1944, puis reprise ultérieurement par la NBL, pour contenir les capacités de George Mikan (2,08 m) dont la détente lui permettait d'être un des premiers joueurs à pratiquer régulièrement le goaltending[10].

Règle en NBA[modifier | modifier le code]

Contrairement aux règles FIBA[11], en NBA, les attaquants n’ont pas non plus le droit de toucher la balle quand elle est encore dans un cylindre imaginaire situé au-dessus du cercle[12].

Toutefois, cette règle n'est valable que quand le chronomètre tourne. Ainsi, le , l'entraîneur des Suns de Phoenix profite de cette subtilité méconnue alors qu'il reste moins d'une seconde à jouer pour demander au joueur effectuant la remise en jeu de tirer directement vers le panier de façon à ce qu'un attaquant, Tyson Chandler, puisse dunker en récupérant la balle au-dessus du cercle. Selon Jay Triano, « on ne peut pas faire de goaltending tant que la balle n’est pas en jeu. J’ai donc dit aux joueurs de shooter et que Tyson devait la toucher quand elle descend ou faire une claquette. (...) Quand ils font leur réunion et séminaire avec les coaches, j’avais demandé aux arbitres. C’était il y a 15 ans, quand j’étais à Toronto, et ils ont été obligés de regarder les règles. J’avais gardé ça secret, mais ce n’est plus un secret désormais[12]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mary Struckhoff, 2009-2010 NFHS Basketball Rules, Rule 4, Section 22, page 31, 2009, National Federation of State High School Associations
  2. [PDF] (en) « NBA Official Rules (2009-2010) Rule 11, Section I, f. », NBA
  3. [PDF](en) « 2009-2011 Men's & Women's Basketball Rules Rule 4, Section 34, Article 1, a,b. », NCAA
  4. [PDF](en) « Men's & Women's Basketball Rules Rule 4, Section 34, Article 3. », NCAA
  5. [PDF](en) « Official Rules (2009-2010) Rule 11, Section I, c, d. », NBA
  6. [PDF](en) « 2009-2011 Men's & Women's Basketball Rules Rule 4, Section 34, Article 2. », NCAA (consulté le 26 juillet 2010)
  7. (en) « Rule 11, Section I », sur nba.com, (consulté le 13 mai 2013)
  8. [PDF](en) « 2009-2011 Men's & Women's Basketball Rules Rule 9, Section 17, Article 1, b. », NCAA (consulté le 26 juillet 2010)
  9. Mary Struckhoff, 2009-2010 NFHS Basketball Rules, Rule 10, Section 3, Article 9, page 60, 2009, National Federation of State High School Associations
  10. (en) « George Lawrence Mikan Jr. », NBA Encyclopedia - PLayoff Edition (consulté le 22 décembre 2014)
  11. [PDF](en) « Official Basketball Rules 2012 », FIBA, (consulté le 27 décembre 2017)
  12. a et b Jonathan Demay, « Le coach des Suns a profité d’une règle oubliée pour piéger les Grizzlies », basketusa.com, (consulté le 27 décembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]