Gisbert Combaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gisbert Combaz
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation
Université libre de Bruxelles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gisbert Combaz, né à Anvers le et mort à Saint-Gilles le , est un juriste et affichiste belge, également peintre, illustrateur et lithographe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gisbert Combaz étudie le droit à l'université libre de Bruxelles et en sort en 1891 avec le titre de docteur.

Il s'inscrit en 1893 à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles.

De 1898 à 1939 Combaz est professeur à l'École des arts décoratifs et industriels d'Ixelles et entre 1912 et 1940, professeur de composition décorative à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles.

Sinologue réputé, il donne la priorité à une carrière d'enseignant et de chercheur après 1910.

L'artiste fut l'un des principaux défenseurs de l'Art nouveau belge.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Dessinateur des affiches pour le salon La Libre Esthétique, le style personnel de Gisbert Combaz est toujours reconnaissable aujourd'hui par ses références à la calligraphie et aux estampes Japonaises. L'influence du cloisonnisme et du pointillisme y est également perceptible.

Il a dessiné des couvertures de livres, des cartes postales, des drapeaux et même des meubles.

Dans les années 1930, il a publié, conjointement avec René Grousset, Henri Maspero et Paul Pelliot, nombre de publications sur l'art oriental. Il a écrit, entre autres, plusieurs articles pour les Annales de la Société d'archéologie de Bruxelles.

Publications[modifier | modifier le code]

Ses publications
  • L'évolution du stupa en Asie, 1933
  • L'évolution du stupa en Asie. Les symbolisme du Stupa, 1937
  • L'Inde et l'Orient classique, 1937
  • Les palais impériaux de la Chine
  • Les sépultures impériales de la Chine
  • Les temples impériaux de la Chine
  • La peinture chinoise vue par un peintre occidental. Introduction à l'histoire de la peinture chinoise, 1939
Ouvrages illustrés par Gisbert Combaz
  • Le Pays wallon, Louis Delattre
  • Nos aînés au champ d'honneur, Dom Hadelin de Moreau, 1894

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Le , Gisbert Combaz épouse Marthe Verhas. De cette union naîtront trois enfants, l'architecte Jean Combaz né en 1896, Suzanne en 1897 et Denise en 1903.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :