Georgian Airways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georgian Airways
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
A9TGZTAMAZI
Repères historiques
Date de création 1993
Généralités
Basée à Aéroport international de Tbilissi-Chota Roustavéli
Taille de la flotte 6
Nombre de destinations 19
Siège social Tbilissi, Géorgie[1]
Site web www.airzena.com


Boeing 737 à l'aéroport de Tbilisi

Georgian Airways (ancien nom complet Airzena Georgian Airlines) (code IATA : A9 ; code OACI : TGZ; Indicatif d'appel :TAMAZI)[1] est la principale compagnie aérienne géorgienne, dont le siège est à Tbilissi[2]

Historique[modifier | modifier le code]

Compagnie privée, fondée en 1993 sous le nom de Airzena, elle exploitait initialement des vols charters vers la Chine, l'Inde, l'Italie, l'Égypte, la Syrie et les Émirats arabes unis, ainsi qu'un vol régulier vers l'Autriche.

En 1994, elle s'est alliée à Air Georgia[3].

En 2000, elle a commencé à changer ses avions d'origine soviétique par des avions occidentaux (Boeing et Bombardier)[3].

En 2004, elle a pris le nom de Georgian Airways[1].

En 2010, elle a rejoint l'IATA (International Air Transport Association)[3]

Le fondateur de la compagnie est Tamaz Gaiashvili[4], le directeur général en est Givi Davitashvili[5], le représentant en France est Merab Khorguani[6].

Destinations[modifier | modifier le code]

Georgain Airways a pour principale destinations des pays de l'ex-espace soviétique (Arménie, Biélorussie, Russie — lorsque Moscou n'impose pas d'embargo politique —, Ukraine), des pays du Moyen Orient (Émirats arabes unis, Israël) et des pays d'Europe occidentale (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Pays-Bas)[1].

La compagnie organise également des vols charters : en particulier en mars et avril 2020, en pleine pandémie du Covid-19, et à la demande du gouvernement de la Géorgie, elle rapatrie des citoyens géorgiens résidant à l'étranger d'Amsterdam, d'Athènes, de Berlin, de Larnaca, de Londres et de Vienne[7].

Hub[modifier | modifier le code]

Pays Ville
Drapeau de la Géorgie Tbilissi
Drapeau de la Géorgie Batoumi
Drapeau de la Géorgie Koutaïssi

Destinations au départ de Tbilissi[modifier | modifier le code]

Pays Ville
Drapeau de la Géorgie Batoumi
Drapeau de l'Arménie Erevan
Drapeau de l'Autriche Vienne
Drapeau d’Israël Tel Aviv
Drapeau de la France Paris
Drapeau de la Belgique Bruxelles
Drapeau des Pays-Bas Amsterdam
Drapeau de la Russie St Petérsbourg
Drapeau de Bahreïn Manama
Drapeau de l'Ukraine Odessa

Destinations au départ de Batoumi[modifier | modifier le code]

Pays Ville
Drapeau de la Géorgie Tbilissi
Drapeau d’Israël Tel Aviv
Drapeau de la Russie Moscou

Destinations au départ de Koutaïssi[modifier | modifier le code]

Pays Ville
Drapeau de la Géorgie Tbilissi
Drapeau de la Russie Moscou

Destinations au départ d'Erévan[modifier | modifier le code]

Pays Ville
Drapeau de la Géorgie Tbilissi
Drapeau de Chypre Larnaca

Flotte[modifier | modifier le code]

Le Bombardier CRJ-200 de Georgian Airways

La flotte de Georgian Airways est la suivante en [8]:

Appareils En service Commandes Passagers
(Affaires/Economique)
Notes
Boeing 737-700 3 0 132 (12/120)
Embraer 190 3 0 97 (9/88)
Bombardier CRJ200ER 1 0 50 (6/44)
Total 6 0

Il y aurait 2 avions parqués:

-1 CJR 200
-1 embraer 195

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Georgian Airways / CAPA Profiles », sur CAPA (consulté le 1er avril 2020).
  2. (en) « Contacts », sur Georgian Airways (consulté le 1er avril 2020)
  3. a b et c (en) « Our History », sur Georgain Airways (consulté le 1er avril 2020).
  4. (ka) « თამაზ გაიაშვილი », sur Tabula.
  5. (en) « Givi Davitashvili », sur Georgian Airways (consulté en 1er avtile 2020).
  6. « Merab Khorguani », sur BFM Business (consulté le 1er avril 2020).
  7. (ka) « ევროპის მიმართულებით დადგენილ ფრენებს 3 აპრილს ბერლინის მიმართულება დაემატა », sur Ministry of Foreigne Affairs of Georgia,‎ (consulté le 1er avril 2020).
  8. « Airzena Georgian Airways Fleet Details », sur planespotters.net (consulté le 2 mars 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]