Georges d'Avenel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Georges, vicomte d'Avenel
Description de l'image CFP Vicomte d'Avenel.jpg.
Nom de naissance Marie René Louis Georges d'Avenel
Naissance
Neuilly-sur-Seine
Décès
Paris
Activité principale
historien et économiste
Auteur
Langue d’écriture français

Compléments

Président du conseil de surveillance de la Revue des deux mondes

Georges, vicomte d'Avenel, né le ( à Neuilly-sur-Seine et mort le en son domicile dans le 16e arrondissement de Paris[1],est un historien et économiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le vicomte Georges d’Avenel, après avoir renoncé en 1879, pour protester contre la loi sur les congrégations, à une carrière de haut fonctionnaire alors à peine commencée, devint ensuite polygraphe - il occupa notamment des fonctions éditoriales à la Revue des deux Mondes. Son intérêt principal allait à l'histoire économique, domaine dans lequel il produisit son grand-œuvre, l'Histoire économique de la propriété, des salaires, des denrées et de tous les prix en général, depuis l'an 1200 jusqu'en l'an 1800 (1894-1926). Fondé sur la collecte et l'exploitation de cinquante à soixante mille prix d'articles de toute nature[2], cet ouvrage qui représentait la première véritable histoire quantitative des prix en France, s'il reçut deux prix Rossi de l'Académie des sciences morales et politiques et fut publié, sur recommandation du Comité des travaux historiques et scientifiques, aux frais du ministère de l'Instruction publique[3], fit néanmoins immédiatement l'objet de vives critiques relatives à son imperfection méthodologique, notamment de la part de ce parangon de la méthode historique qu'était alors Charles Seignobos. S'il fut accueilli fraîchement par les historiens français, il en alla différemment de certains économistes qui utilisèrent ses travaux, de Charles Gide à Ragnar Frisch en passant par Alfred Marshall; et l'on trouve encore aujourd'hui chez Jacques Friggit la reprise commentée de son indice du prix des logements à Paris de 1200 à 1800[4]).

Il avait épousé Laura Meinell, fille d'un colonel américain, puis Delphine Vaïsse, veuve du baron André Reille. Du premier mariage naît une fille, épouse du baron Gaston de Romanet de Beaune, et du second une autre fille, épouse du prince Éric de Broglie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris 16e, acte de décès no 251, année 1939 (vue 26/31)
  2. Émile Levasseur, « Avertissement », in G. vicomte d’Avenel, Histoire économique de la propriété, vol. 1, p. IV ; G. vicomte d’Avenel, La fortune privée à travers sept siècles, p. XIII.
  3. Bulletin de la séance du 11 juin 1892, p. 262-263, Académie des sciences morales et politiques.
  4. Dossier sur les prix immobiliers, note "Comparing Four Secular Home Price Indices", juin 2008, CGEDD.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lettres du cardinal Mazarin pendant son ministère, publiées par Adolphe Chéruel et le vicomte Georges d'Avenel, Paris, 1872-1906, 9 vol., Collection de documents inédits.
  • Les Évêques et archevêques de Paris, depuis saint Denys jusqu'à nos jours, avec des documents inédits, Tournai, Vve H. Casterman, 1878.
  • Les Octrois, en France et à l'étranger, Paris, Guillaumin, 1881.
  • Richelieu et la monarchie absolue, Paris, Plon, Nourrit et cie, 1884-1890.
  • Chansons et chansonniers, 1889.
  • Annuaire de la presse française, 1889-1890.
  • La Réforme administrative, Berger-Levrault, 1891.
  • Histoire économique de la propriété, des salaires, des denrées et de tous les prix en général, depuis l'an 1200 jusqu'en l'an 1800, Impr. nationale, 1894-1926.
  • La Fortune privée à travers sept siècles, Paris, Armand Colin, 1895.
  • Le Mécanisme de la vie moderne, Paris, Armand Colin, 1896-1905, 5 vol.
  • Paysans et ouvriers depuis sept cents ans, Paris, Armand Colin, 1899.
  • Étude d'histoire sociale. La noblesse française sous Richelieu, Paris, Armand Colin, 1901.
  • Les Français de mon temps, Paris, Plon-Nourrit et Cie, 1904.
  • Études d'histoire sociale. Prêtres, soldats et juges sous Richelieu, Paris, Armand Colin, 1907.
  • Aux États-Unis : les champs, les affaires, les idées, Paris, Armand Colin, 1908.
  • Les Riches depuis sept cents ans : revenus et bénéfices, appointements et honoraires, Paris, Armand Colin, 1909.
  • Découvertes d'histoire sociale, 1200-1910, Paris, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1910.
  • Le Nivellement des jouissances, Paris, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1913.
  • L'Évolution des moyens de transport ; voyageurs, lettres, marchandises, Paris, Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1919.
  • Les Enseignements de l'histoire des prix, Paris, Payot, 1925.
  • Histoire de la fortune française. La Fortune privée à travers sept siècles, Paris, Payot, 1927.

Éditions récentes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julien Demade, Produire un fait scientifique. Beveridge et le Comité international d'histoire des prix, Paris, Publications de la Sorbonne, 2018.