Georges Lakhovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Lakhovsky né à Minsk (1869, Russie – 1942 New York, États-Unis)[1] était un scientifique et ingénieur des ponts et chaussées d’origine russe, qui vécut en France, ayant œuvré dans le domaine de la médecine non conventionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il inventa une méthode de soin par les ondes et publia des ouvrages affirmant que les cellules émettent et absorbent des radiations électromagnétiques à des fréquences précises. Il soutint que l’état de santé des êtres vivants dépend de la qualité des vibrations de leurs cellules et qu’il était possible de rehausser ses vibrations par l'application de champs électromagnétiques. En collaboration avec Nicolas Tesla il créa un appareil radio générant des champs électromagnétiques pulsés entre deux antennes. Il présenta de nombreuses photos « avant/après » de patients guéris d’un cancer par sa méthode dans les hôpitaux du Val-de-Grâce, Necker et Saint-Louis. Il mourut à 72 ans, après avoir été renversé par une voiture. Dans l'édition N° 167 du journal "L'homme Libre", il aurait été même éliminé par un simulacre d'accident.

tumeur à l'oeil - avant / après -
tumeur basocellulaire - avant / après -
tumeur de l'utérus - avant / après -
régénération cellulaire

[réf. nécessaire] Il est l'auteur de nombreux essais.

« Récemment, 3 oscillateurs à ondes multiples, appartenant à M. Boris Vassileff, ont été découverts. Ces machines ont été construites pendant les années 1932 - 1942 par les Laboratoires COLYSA, ancienne société Georges Lakhovsky à Paris. Une analyse technique a été réalisée par MultiWaveResearch. » [interprétation personnelle]

Analyses[modifier | modifier le code]

Les travaux de Lakhovsky sont liés à la géobiologie radiesthésique et aux ondes de forme[2]. Ils ont inspiré la biorésonance.

Selon l'AFIS, « le paranormal et les théories "vitalistes" doivent beaucoup à Georges Lakhovsky, créateur d’une vision vibratoire de l’ensemble de l’univers, dite « équilibre cosmo-tellurique »[3],[4]. »

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'origine de la vie (Gauthiers-Villars), 1926.
  • Contribution à l'étiologie du cancer (Gauthier-Villars et Cie), 1927.
  • L'Universion (Gauthiers-Villars), 1927.
  • Le Secret de la vie (éditions Gauthiers-Villars), 1929.
  • Les Ondes qui guérissent (Gauthier-Villars et Cie), 1929.
  • La Science et le Bonheur (Gauthiers-Villars), 1930.
  • L'oscillation cellulaire - Ensemble des recherches expérimentales (Gaston Doin et Cie), 1931.
  • L'Étatisme, mort des nations (S.A.C.L.), 1931.
  • Les Ondes cosmiques et les Circuits Oscillants (S.A.C.L.), 1932.
  • La Formation néoplasique et le déséquilibre oscillatoire cellulaire - Traitement du cancer par l'oscillateur à longueurs d'ondes multiples (Gaston Doin et Cie), 1932.
  • L'éternité, la vie et la mort (Fasquelle), 1932.
  • La Terre et nous (Fasquelle, Paris), 1933.
  • L'oscillateur à longueurs d'ondes multiples (Gaston Doin et Cie), 1934.
  • Le racisme et l'orchestre universel (Felix Alcan), 1934.
  • La Cabale : histoire d'une découverte, l'oscillation cellulaire (Gaston Doin), 1934.
  • La Matière (Gaston Doin et Cie), 1934.
  • Le Grand Problème (Felix Alcan), 1935.
  • La crise, ses causes et ses remèdes (S.A.C.L.), 1935.
  • De Moscou a Madrid - Le paradoxe de la démocratie (S.A.C.L.), 1937.
  • Radiations et ondes, source de notre vie (S.A.C.L.), 1937.
  • La Nature et ses merveilles (Hachette), 1938.
  • Longévité (Hachette), 1938.
  • La Peau - Filtre de santé (S.A.C.L.), 1939.
  • La spermatothérapie (S.A.C.L.), 1939.
  • La civilisation et la folie raciste (Ed. de la Maison française, New York), 1941.
  • Œuvres (J.B.G.), 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Lakhovsky, http://pqasb.pqarchiver.com/
  2. http://www.lapyramide.org/base.php?page=onde_vibratoire
  3. Henri Brugère, « Ondes et croyances paranormales », SPS, no 285,‎
  4. Henri Brugère, « La géobiologie, une pseudo-science en expansion », SPS, no 277,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]