Gatorade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bouteille 500 ml de Gatorade.

Gatorade est une boisson énergétique américaine non gazéifiée à différentes saveurs. Destinée à la consommation au cours d'une activité physique, elle réhydrate et apporte entre autres des électrolytes. Elle est fabriquée par la Quaker Oats Company, qui appartient au groupe PepsiCo. La Gatorade fut créée en 1965 par une équipe de scientifiques de l'Université de Floride, son nom provient du surnom de l'équipe de football américain, les Gators de la Floride.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Gatorade a été créé en 1965 par les docteurs Robert Cade[1] et Dana Shires, H. James Free et Dr. Alejandro de Quesada[2], à l'origine pour l'équipe de football américain de l'université de Floride. Cette équipe s'appelait Florida Gators, ce qui a inspiré le nom de la marque[3]. La marque a fêté ses cinquante ans en 2015 dans une série de spots publicitaires consacrés au sport[4].

Débuts[modifier | modifier le code]

L'entraîneur de l'équipe de football américain aurait demandé au Dr. Robert Cade d'aider à compenser la perte de sodium, chlorure et potassium par transpiration[5],[2]. Les premières versions du Gastorade avaient un goût chimique et faisaient vomir les joueur. Du jus de citron a été ajouté, ce qui a donné naissance à la boisson actuelle[5].

Composition[modifier | modifier le code]

Gatorade
Valeur nutritionnelle moyenne
pour 100 g
Apport énergétique
Joules kJ
(Calories) ( kcal)
Principaux composants
Glucides {{{glucide}}} g
- Amidon ? g
- Sucres 14 g
- Fibres alimentaires 0 g
Protéines 0 g
Lipides 0 g
Eau {{{eau}}} g
Minéraux & Oligo-éléments
Potassium 30 mg
Sodium 110 mg
Vitamines
Acides aminés
Acides gras

Source : aucune source

La formule originale comprend de l'eau, du saccharose, du sirop de glucose-fructose, de l'acide citrique, du chlorure de sodium, du citrate de sodium, du phosphate monopotassique, des colorants et aromatisants, de l'huile végétale bromurée[6].

Critiques sur les capacités de réhydratation[modifier | modifier le code]

Dans le contexte du génocide rwandais de 1994, le Gatorade fut utilisé pour réhydrater des réfugiés, victimes du choléra, à l'est de la RDC[7]. Les ONG et agences d'aide ont été critiquées pour ce choix[8],[9],[10]. Pour le New York Times :

« Le Gatorade est peut-être bon pour les athlètes, mais pas pour le choléra, selon le Dr. Michael Toole, un épidémiologue du CDC. Le Gatorade n'a pas tous les ingrédients essentiels d'une thérapie par intraveineuse. Les gens à qui [il] a été donné auraient pu prendre des solutions plus adaptées »[11].

Le président de AmeriCares a répondu « Nous défendons notre décision d'envoyer du Gatorade aux réfugiés du Rwanda. En l'absence d'eau potable, le Gatorade avec ses électrolytes et son eau a sauvé un très grand nombre de vies, dans une situation de triage réelle »[12].

Autres produits[modifier | modifier le code]

D'autres produits que la boisson originale ont été vendus par Gatorade.

Aliments[modifier | modifier le code]

  • Au milieu des années 1980, le Gatorgum est mis sur le marché. Il s'agit de gomme à mâcher saveur Gastorade.
  • En 1999, Gatorade introduit des barres énergisantes pour le sport.

Boissons[modifier | modifier le code]

  • En 2000, Gatorade sort Energy Formula, qui contient plus de monosaccharides et carbohydrates pour des efforts sportifs rapides.
  • Il existe aujourd'hui trois catégories différentes de produits vendus par la marque Gatorade; G Series, G Endurance et G Natural qui se déclinent en plusieurs goûts ou saveurs[13].

Publicité[modifier | modifier le code]

Des publicités revendiquaient que le Gatorade circulait 12 fois plus rapidement que l'eau dans l'organisme. La recherche a montré que la vitesse était sensiblement la même que celle de l'eau, par conséquent l'information a été retirée des publicités pour Gatorade[14].

Le Gatorade est la boisson officielle de nombreuses organisations sportives, comme l'AFL, la NFL, la NBA, la US Soccer Federation... La marque se fait connaître au Royaume-Uni à partir de 2008, en devenant la boisson officielle du club de Chelsea F.C.[15],[16].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans le film Idiocracy, dont l'action se situe au XXVIe siècle, la boisson «Brawndo», qui est explicitement désignée comme une sorte de Gatorade, a remplacé l'eau partout excepté dans les toilettes. Les cultures, irriguées avec la boisson énergétique, ne parviennent plus à pousser. Son slogan, répété par de nombreux personnages pour mettre en avant ses bienfaits dans son utilisation pour l'irrigation, est «Brawndo's got electrolytes», en version française «le «Brawndo» est plein d'électrolytes», en référence au fameux composant du Gatorade. Les personnages qui répètent ce slogan ne connaissent néanmoins pas la définition exacte de l'«électrolyte», qu'ils définissent simplement par «ce qu'ils utilisent pour faire le Brawndo».
  • Dans le film Burn After Reading, Brad Pitt en demande à sa collègue de travail (minute 31).
  • Des Gatorade showers, qui consistent à renverser du Gatorade glacé sur la tête d'un joueur, sont parfois organisées à la fin de matchs de football américain[17].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joanne Mattern, « Robert Cade: Gatorade Inventor », sur books.google.ca, (consulté le 10 avril 2017)
  2. a et b (en) « The History of Gatorade (site officiel) », archive du 15 juillet 2006 (consulté le 10 avril 2017)
  3. « DES MARÉCAGES DE FLORIDE AUX TERRAINS DU MONDE ENTIER », sur gastorade (consulté le 7 avril 2017)
  4. « Leo Messi, Usain Bolt, Dwayne Wade & co dans la dernière publicité Gatorade », sur sportsmarketing.fr, (consulté le 10 avril 2017)
  5. a et b (en) Joe Kays, Arline Phillips–Han, « Gatorade: The Idea that Launched an Industry », sur ufl.edu (consulté le 10 avril 2017).
  6. isabelle-mischle, « J’ai testé Gatorade, la boisson sport américaine qui revient sur le marché français », sur produit.dietetiquesportive.com, (consulté le 10 avril 2017)
  7. Barbara Crossette, "The World; Reason Left In the Dust As Refugees Pick Routes," New York Times, July 24, 1994.
  8. Kevin M. Cahill, editor. Basics of International Humanitarian Missions, Fordham Univ Press, 2003; ISBN 9780823222438; p. 230.
  9. David Rieff, A Bed for the Night: Humanitarianism in Crisis, Simon & Schuster; September 30, 2003; ISBN 978-0743252119; p. 183.
  10. Upendri Gunasekera, "The Perils of Philanthropy", 1999
  11. Edward Bonner, "The World: Post-Mortem for Charities; Compassion Wasn't Enough in Rwanda," New York Times, December 18, 1994.
  12. "We stand by our decision to ship Gatorade to Rwandan refugees. In the absence of potable water, Gatorade, with its electrolytes and water, saved countless lives in a true triage situation." Steven M. Johnson, "AmeriCares Relief Reached Rwanda First," New York Times, Dec 24, 1994.
  13. (en) Products, sur hudson.edu, consulté le 10 avril 2017.
  14. (en) Darren Rovell, First in Thirst: How Gatorade Turned the Science of Sweat Into a Cultural Phenomenon, AMACOM, , 155–156 p. (ISBN 0814410952, lire en ligne)
  15. (en) Adam Fraser, « Gatorade to sponsor Leaders in Performance », Sports Pro Media,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Jacquie Bowser, « Gatorade signs sponsorship deal with Chelsea FC », Brand Republic,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Ethan Trex, « Who invented the Gatorade shower? », CNN,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]